MXGP & Europe

Les champions du monde aux USA: 30 ans d’histoire

Le 4 février prochain, Tom Vialle prendra part à sa première épreuve en championnat AMA, à Houston. Le double champion du monde MX2 en titre sera pour l’occasion le 11ème champion mondial à tenter la transition aux USA au cours de ces trente dernières années.

Serez-vous en mesure de vous souvenir de l’identité des 10 champions du monde à avoir tenté l’aventure Américaine avant Tom Vialle, depuis 1992 ?

Préambule: sont absents de cette liste les champions du monde qui n’ont effectué que des piges aux USA et n’ont jamais eu pour objectif de réaliser une saison complète. Comprenez donc que Stefan Everts (6 piges en 1992), Antonio Cairoli (5 outdoors en 2022) Jeffrey Herlings (Ironman, 2017) sont exclus de cette liste, n’ayant jamais quitté l’Europe pour disputer une saison Américaine dans son intégralité.

La liste exclut également les pilotes qui ont décroché leurs titres mondiaux après avoir évolué aux USA. C’est le cas de Mickael Pichon, qui aura d’abord évolué aux USA et conquis deux titres AMA en 1995/1996 avant de décrocher son premier titre de champion du monde 250 en 2001 (puis le second, en 2002). Même constat pour les Américains Donnie Schmidt – champion du monde 250 en 1992 – et Bobby Moore – champion du monde 125 en 1994 – ainsi que l’Anglais James Dobb – champion du monde 125 en 2001.

1992 – 2023: Les champions du monde aux USA: 30 ans d’histoire.

En 1995, c’est le sud-Africain Greg Albertyn qui partait pour évoluer aux USA, avec trois titres de champion du monde en poche: le titre mondial 125 décroché en 1992, ainsi que les titres de champion du monde 250 en 1993 & 1994. Greg Albertyn décrochera sa première victoire sur le sol Américain dès sa seconde saison, en s’imposant à Unadilla, en 1996, devant Jeremy McGrath & Jeff Emig. Greg Albertyn décrochera un titre AMA, celui de champion outdoor 250 en 1999, devant Kévin Windham et Mike LaRocco. Entre 1995 et 2000, Greg Albertyn décrochera six victoires: 5 en Motocross, et 1 en Supercross. Il arrêtera la compétition par la suite.

Greg Albertyn, champion du monde 125cc en 1992, et champion du monde 250cc en 1993/1994 @MXA

Trois ans plus tard, en 1998, c’est au tour de Sébastien Tortelli de partir évoluer à temps plein aux USA, après avoir fait quelques (3) piges lors des saisons précédentes. À l’époque, Sébastien avait déjà un titre mondial en poche, celui de champion du monde 125 décroché en 1996 devant Paul Malin et Frédéric Vialle. Sébastien décrochera son second titre mondial – en catégorie 250 – l’année de son départ pour les USA, en 1998. Il signera sa première victoire en championnat AMA dès sa première saison complète outre-Atlantique, en remportant le Supercross de Los Angeles devant Jeff Emig et Jeremy McGrath. Le pilote Français n’a pas accroché de titre AMA à son palmarès. Lors de ses 8 saisons d’activités aux USA (de 1998 à 2005), Sebastien Tortelli remportera 4 épreuves AMA: 3 en Motocross, et 1 en Supercross. Il reviendra en championnat du monde MX1 en 2006, terminera second en Belgique, 6ème en Espagne, et se blessera gravement lors du 3ème GP disputé au Portugal.

Sebastien Tortelli, champion du monde 125cc en 1996, et 250cc en 1998

En 2000, c’est le pilote Néo-Zélandais – et premier kiwi à décrocher un titre de champion du monde (1996, 500cc) – Shayne King qui était parti aux USA pour y effectuer une saison complète avant de revenir en mondial 500cc en 2001. Il ne ramènera aucune victoire d’épreuve et aucun titre lors de cette saison outre-Atlantique. Son meilleur résultat aux USA sera une 9ème place lors de l’épreuve de High Point, en catégorie 250. Une épreuve remportée par un certain David Vuillemin.

Shayne King, champion du monde 500cc en 1996

Champion du monde 125cc en 1997, 1998 & 1999, Alessio Chiodi partait pour les USA en 2000 avec un contrat Husqvarna en poche pour disputer une saison complète en 125 Outre-Atlantique. Cinquième à Anaheim 1, quatrième à San Diego, le pilote Italien se blessera rapidement et rentrera finalement en Europe plus tôt que prévu. Il retrouvera le mondial 125 dès 2001, et remportera un grand prix (MX2) en Espagne en 2005. Ce succès marquera sa dernière victoire en championnat du monde.

Alessio Chiodi, champion du monde 125cc en 1997, 1998 & 1999 @MXA

L’année suivante – en 2001 – un autre Sud-Africain prenait la direction des Etats-Unis; un certain Grant Langston. Champion du monde 125cc en 2000 devant James Dobb et Mike Brown, Grant Langston est finalement le champion du monde qui ramènera le plus de titres AMA au cours de ces 30 dernières années. Il remportera l’outdoor 125 en 2003, le Supercross 125 côte Est en 2005, le titre de champion de Supercross Lites sur la côte Ouest en 2006 et le titre de champion de Motocross US 250 en 2007 devant Mike Alessi et Andrew Short. Grant Langston aussi, décrochait sa première victoire d’épreuve aux USA dès sa première saison d’activité outre-Atlantique (Irving, 125 SX côte Ouest, en 2001). Il remportera 19 épreuves AMA: 7 en Supercross, et 12 en Motocross.

Grant Langston, champion du monde 125cc en 2000

Dans les traces de Shayne King, Ben Townley débarquait aux USA à temps plein en 2007, trois ans après avoir décroché son titre de champion du monde MX2 en 2004, pour KTM. Il est bon de noter que le pilote Néo-Zélandais avait fait deux piges sur l’outdoor 125 en 2002, et deux autres en 250 en 2006, avant de s’établir à temps plein aux US en 2007. Ben Townley décrochera sa première victoire aux USA dès sa première saison complète, en remportant le Supercross de Saint-Louis en 2007 devant Ryan Morais et Matt Goerke. En quatre ans aux USA, Ben Townley remportera 9 épreuves (3 SX, et 6 MX), ainsi qu’un titre de champion de Supercross Lites sur la côte Est, en 2007, en devançant Ryan Morais et Darcy Lange. Sa carrière US s’arrêtera en 2010: entre 2011 & 2016, Ben Townley évoluera un peu sur le mondial; il participera à 11 grands prix lors de cette période avant de raccrocher les gants.

Ben Townley, champion du monde MX2 en 2004

Deuxième Français de cette liste, Christophe Pourcel prenait la direction des USA à temps plein en 2009 avec un titre de champion du monde MX2 en poche, décroché en 2006. Pour rappel, Christophe avait été faire 3 piges sur le SX US 250 en 2007 et remportait sa première finale de carrière dès son second Supercross, à Phoenix, en battant Ryan Villopoto et Chris Gosselaar. Encore présent sur le mondial MX2 en 2007, Christophe se blessera gravement au dos en Irlande et fera une saison blanche en 2008 pour se soigner, avant de faire la transition aux USA en 2009. Champion de Supercross sur la côte Est en 2009 & 2010, le Français reviendra en mondial en 2011 & 2012 pour deux saisons en MX1. En 2014, il partait de nouveau aux USA. Cette année-là, il remportera sa dernière victoire en championnat Américain pour le compte de l’équipe Valli Yamaha en s’imposant en catégorie 250 à Unadilla devant Jeremy Martin et Marvin Musquin. Il mettra un terme à sa carrière fin 2017, avec 2 titres AMA en poche et 19 victoires sur le sol Américain (12 SX + 7 MX)

Christophe Pourcel, champion du monde MX2 en 2006

Animateur du mondial MX2 dans le milieu des années 2000, Tyla Rattray décrochera le titre de champion du monde MX2 en 2008 en battant Tommy Searle et Nicolas Aubin. Le pilote sud-Africain partira s’établir aux USA dès 2009 et décrochera sa première victoire d’épreuve à High Point, en 2010. L’homme aux 15 victoires de grands prix (MX2) remportera six épreuves aux USA, toutes décrochées en motocross dans la catégorie 250. Il reviendra sur le mondial MXGP en 2014 pour le compte de l’équipe Red Bull Ice One mais se blessera à répétition. En 2015, il effectuera sa dernière année sur le championnat du monde MXGP avec Factory Kawasaki; il s’adjugera la 13ème place du championnat remporté par Romain Febvre.

Tyla Rattray, champion du monde MX2 en 2008

En 2011, c’est le Français Marvin Musquin qui débarquait aux USA avec 14 victoires de GP, et deux titres MX2 en poche (2009 & 2010). Marvin décrochera son premier succès sur le sol Américain un an après son arrivée en championnat AMA, en remportant l’épreuve 250 d’Unadilla en 2012, devant Eli Tomac et Ken Roczen. À l’heure de ces lignes, Marvin Musquin est toujours actif en championnat AMA et réalise sa 13ème saison outre-Atlantique. Jusqu’à présent, Marvin Musquin a décroché 38 victoires en championnat AMA: 21 en Supercross, et 17 en Motocross. Il détient un titre AMA à son actif, celui de champion de Supercross 250 sur la côte Est, décroché en 2015. Il a également terminé vice-champion AMA à 5 reprises (2 fois en SX, et 3 fois en MX).

Marvin Musquin, champion du monde MX2 en 2009 & 2010

En 2011 également, Ken Roczen avait évolué en Supercross US mais était toujours présent en championnat du monde MX2 en parallèle. Il remportera non seulement sa première victoire de finale 250 en Supercross à Las Vegas, mais également le titre de champion du monde MX2 cette année-là. Il s’installera définitivement aux USA en 2012 après avoir remporté 12 grands prix en mondial MX2. Ken Roczen a décroché pas moins de 3 titres AMA depuis son arrivée aux USA: celui de champion de Supercross 250 sur la côte Ouest en 2013 et ceux de champion outdoor 450 en 2014 & 2016. Sur le sol Américain, Ken Roczen a décroché pas moins de 49 victoires en championnat AMA (25 SX, 24 MX), faisant de lui le champion du monde ayant remporté le plus d’épreuves sur le sol US depuis 1992. Tout comme Marvin Musquin, Ken Roczen est toujours en activité aux USA en 2023. Dernièrement, l’Allemand a ajouté un second titre mondial à son palmarès, en remportant le nouveau championnat du monde de Supercross (2022).

Ken Roczen, champion du monde MX2 en 2011

En 2023, Tom Vialle sera donc le 11ème champion du monde à prendre la direction des USA (depuis 1992) pour s’y établir après avoir remporté 24 grands prix, mais également deux titres de champion du monde MX2. 12 ans après Marvin Musquin, Tom Vialle sera-t-il le prochain français à parvenir à décrocher deux titres mondiaux, et un titre AMA ? Pas impossible.

Il faudra parvenir à décrocher trois titres AMA pour égaler le pionnier Français Jean Michel Bayle. Champion du monde 125 en 1988, puis 250 en 1989, JMB avait également fait la transition aux USA après ses deux titres mondiaux. Il décrochera ses trois titres AMA en 1991 en devenant champion de Supercross 250 mais également champion de Motocross US 250 & 500. C’était … il y a 32 ans !

L’histoire est en marche.

Tom Vialle, champion du monde MX2 en 2020 & 2022

Les champions du monde aux USA: 30 ans d’histoire
Retour
error: Nope !