MXGP & Europe

Motocross des nations: à vos pronostics !

À l’aube d’un énième Motocross des Nations, il est grand temps de passer par la case pronostic alors qu’on vous propose notre top dix (autant voir large) des équipes qui sortent du lot et qui pourraient – sur le papier – viser une victoire ou un podium aux Nations de Red Bud.

Parmi ces dix nations, six d’entre-elles ont déjà remporté au moins une fois – sinon plus – une édition du Motocross des nations. Tour d’horizon.

Les USA (22 victoires)

Largement en tête au nombre de victoires aux Nations , l’équipe des USA jouera à domicile à Red Bud et alignera une équipe titanesque. Quand le talon d’Achille de votre équipe se nomme Justin Cooper et compte pas moins de 13 victoires de manches sur l’outdoor US en catégorie 250, on peut dire que vous êtes dans une position plutôt favorable pour jouer devant. Ajoutez les deux ogres Eli Tomac & Chase Sexton  aux côtés de Cooper – deux garçons qui ont pulvérisé l’outdoor cette année – et vous obtenez LA combinaison parfaite pour mettre un terme à 9 éditions sans victoire. Les trois pilotes Américains auront la faveur du public et l’avantage de connaître la piste sur le bout des doigts. Les planètes s’aligneraient-elles enfin ? À noter que les membres de l’équipe Américaine ne sont pas les plus expérimentés au Motocross des Nations; Eli Tomac n’y a participé que 3 fois, Justin Cooper qu’une fois, et ce sera la première participation de Chase Sexton à l’évènement.

L’homme à battre à Red Bud se nomme Eli Tomac

La France (6 victoires)

La sélection Française n’a pas été simple cette saison puisque Romain Febvre, Tom Vialle & Thibault Benistant ont été rapidement écarté de cette dernière pour divers pépins physiques. Avec les deux meilleurs pilotes MX2 du moment sur la touche, la Fédération Française a fait appel à l’expérience d’un Marvin Musquin (qui avait excellé lors de sa dernière participation aux Nations à Ernée, en 2015, en 250) pour compléter l’équipe composée de Dylan Ferrandis et Maxime Renaux. Fraichement monté en 450 cette année, Maxime Renaux n’a pas mis bien longtemps à s’imposer comme l’un des prétendants aux victoires en grand prix et le garçon ne manque pas de fougue en piste, il en faudra ce week-end pour aller tenter de chercher une 7ème étoile pour le maillot Français. Blessé au dos à Budds Creek, Dylan Ferrandis n’aura pas eu beaucoup de temps pour se préparer pour sa troisième sélection aux nations mais le pilote Français n’est pas devenu champion de Motocross US 450 dès sa première saison dans la catégorie (en 2021) par hasard. L’équipe de France est assurément à mettre dans le panier des prétendants à la victoire, sans pour autant être la grande favorite de l’évènement.

Maxime Renaux évoluera pour la première fois aux USA ce week-end

Les Pays-Bas (1 victoire)

L’équipe des Pays-Bas a non pas une, mais deux revanches à prendre aux Nations. En 2018, les Néerlandais étaient partis pour dominer l’édition des Nations disputées à Red Bud avant que Calvin Vlaanderen ne soit contraint à l’abandon dans les deux manches après avoir rencontré un problème aux yeux. Les 1-1 & 1-2 signés par Herlings et Coldenhoff en manches n’auront pas été récompensé après le 34-37 enregistré par Calvin Vlaanderen. Les Néerlandais terminaient second du Motocross des Nations 2018, avec 7 points de retard sur la France qui signait un 2-3 / 6-8 / 13-30.  L’année suivante, à domicile, les Pays-Bas se reprenaient de la plus belle des manières avec le même trio de pilotes. Dans l’enfer d’Assen, Herlings, Coldenhoff & Vlaanderen soulevaient leur premier trophée Chamberlain. La saison passée, à Mantova, les Pays-Bas loupaient la victoire aux nations d’un petit point, sans parler de la « petite » sortie de piste largement contestable signée Lupino. Jeffrey Herlings ne roulera pas à Red Bud cette année, et l’équipe Néerlandaise sera constituée de Glenn Coldenhoff (auteur du doublé en 2018), Kay de Wolf & Calvin Vlaanderen. De toutes les nations Européennes présentes, seule l’équipe des Pays-Bas alignera 3 pilotes qui ont remporté au moins une manche en mondial cette saison.

Coldenhoff avait dominé les nations de Red Bud en 2018

L’Australie (0 victoire)

En 34 participations au Motocross des Nations, l’équipe Australienne compte un seul podium sur l’évènement. En 2011, Chad Reed, Brett Metcalfe & Matt Moss arrachaient la troisième place in extremis devant l’équipe Britannique à Saint-Jean-d’Angely. Depuis cette édition 2011, l’équipe Australienne n’a plus foulé le podium des nations, mais terminait 4ème à deux reprises. La dernière fois, c’était à Red Bud, en 2018 … Cette année-là, Hunter Lawrence, Mitch Evans & Kirk Gibbs échouaient au pied du podium pour 2 petits points. Prenez les deux premiers garçons cités, ajoutez-y Jett Lawrence – champion Outdoor 250 qui évoluera en 450 pour l’occasion – au sein de l’équation et vous obtiendrez vraisemblablement une équipe capable d’aller chercher le podium, sinon la victoire, à Red Bud.

Jett Lawrence fera ses premiers tours de roue en 450 ce week-end

La Belgique (15 victoires)

Les Belges n’ont plus gagné au MXDN depuis 2013 mais affichent une équipe solide pour ce MXDN. Jago Geerts sera engagé en catégorie MXGP, et roulera donc pour la première fois en 450 aux Nations avec l’aide de Yamaha US sur place. Liam Everts disposera quant à lui du soutien de Red Bull KTM USA, ce dernier ayant signé son contrat pour évoluer sous l’étendard de l’équipe Factory KTM en MX2 pour la saison prochaine. Jeremy Van Horebeek sera le pilote Open de l’équipe, il pourra également compter sur le soutien de Beta US. Le vétéran Belge de 32 ans participera à son 12ème MXDN à Red Bud et tentera d’aller chercher une neuvième médaille sur l’évènement avec son équipe – 1 en or en 2013, quatre en argent et deux en bronze. Ce devrait être le dernier MXDN de Jeremy, qui a laissé savoir qu’il mettrait un terme à sa carrière en fin d’année. Jeremy Van Horebeek & Jago Geerts ont tous deux participé aux nations de Red Bud en 2018, aux côtés de Clément Desalle, et n’arrivent donc pas en terres inconnues. Lors de ce MXDN de 2018, la Belgique terminait en 6ème position. Après avoir participé à son premier MXDN la saison passée à Mantova, Liam Everts s’apprête à traverser l’Atlantique pour se mesurer pour la première fois à quelques cadors du championnat AMA avec deux nouveaux coéquipiers; Jago Geerts & Van Horebeek ayant décliné la sélection l’an dernier.La saison passée, la Belgique terminait 6ème des nations à Mantova avec Cyril Genot, Liam Everts & Brent Van Doninck. En lice pour la victoire après la seconde manche de l’évènement (MX2+MXGP), les deux pilotes de l’équipe Belge étaient contraints à l’abandon lors de l’ultime manche; dégringolant ainsi au classement.

Jago Geerts sera également en 450 pour l’occasion

L’Italie (3 victoires)

Vainqueurs de l’édition 2021 à domicile, les Italiens porteront les numéros 1, 2 et 3 à Red Bud. En chef de file de l’équipe Italienne, on retrouvera bien évidemment le nonuple champion du monde Antonio Cairoli pour une 15ème sélection en équipe nationale. Antonio Cairoli sera épaulé par Mattia Guadagnini en catégorie Open. Champion d’Europe et du monde en 125 en 2019, l’Italien a terminé vice-champion d’Europe 250 en 2020, puis 4ème du mondial MX2 en 2021 avant de faire la transition à la catégorie reine à la mi-saison 2022, ayant déjà enterré tous ses espoirs de bien figurer au championnat MX2. Mattia Guadagnini participera à son second Motocross des Nations cette année, après avoir déjà fait partie de l’équipe victorieuse l’an dernier (Mattia terminait alors second de la catégorie MX2, a égalité de points avec le vainqueur, René Hofer). C’est le jeune Andréa Adamo qui viendra compléter l’équipe Italienne au Motocross des Nations 2022, dans la catégorie MX2. Auteur de son premier podium en mondial MX2 cette saison à Mantova (2nd), Andrea Adamo se rendra à Red Bud pour sa première sélection aux nations. Le garçon est déjà signé au sein de l’équipe Red Bull KTM avec Liam Everts pour la saison prochaine.

Antonio Cairoli a préparé les nations en participant à quelques épreuves aux USA cette année

La Grande-Bretagne (16 victoires)

Dean Wilson (MXGP), Max Anstie (MX2) et Tommy Searle (Open), soit les mêmes pilotes qu’en 2017, seront présents à Red Bud ce week-end. L’équipe britannique se rendra aux États-Unis pour tenter de continuer sa série de podiums, les Britanniques sont en effet monté sur la troisième marche du podium lors des 4 derniers MXDN disputés. De retour de blessure en cette fin de saison d’outdoor 450, Dean Wilson fera son retour en sélection Britannique cette année après avoir disputé un dernier MXDN à domicile à Matterley Basin en 2017; le garçon évoluera en catégorie MXGP pour l’occasion. Ce sera la 7ème sélection de Dean Wilson à un Motocross des nations. En 2017 justement, Max Anstie remportait ses deux manches dans la catégorie MXGP pour le compte de l’équipe Britannique. Désormais redescendu en 250 pour le World Supercross et la saison 2023, Max Anstie fera office de pilote MX2 à Red Bud cette année. Max Anstie participera à son 6ème MXDN cette saison. Champion National en Angleterre cette année – après avoir pris ses distances avec les grands prix fin 2019 – Tommy Searle fera son retour aux nations en catégorie Open. Ce sera sa 12ème sélection en équipe nationale.

Max Anstie – lui – redescendra en 250 ce week-end

l’Espagne (0 victoire)

Les Espagnols seront-ils en mesure d’aller chercher leur tout premier podium au Motocross des Nations ? Et pourquoi pas. Avec Jorge Prado, Ruben Fernandez & Guillem Farres, la composition Espagnole affiche fière allure, bien qu’on puisse émettre des réserves quant au niveau de forme récemment affiché par le double champion du monde MX2, Jorge Prado. L’an dernier, la fédération Espagnole avait envoyé une équipe « B » aux Nations de Mantova. Jorge Prado & Ruben Fernandez – jouant les avant-postes sur le mondial MXGP & MX2 – avaient décliné la sélection. De fait, Jose Butron, Ander Valentin & Yago Martinez avaient été envoyé en Italie, et les trois pilotes avaient ramené une 16ème place au classement par équipes. Cette année, les ambitions vont être revues à la hausse. Piqûre de rappel, les Espagnols n’ont qu’un seul top 5 aux nations, décroché à domicile à Bellpuig (4e) en 2002 avec Aaron Bernardes, Javier Garcia-Vico & Oscar Lanza lors d’une édition qui aura tourné au fiasco. Vainqueur de 5 grands prix en catégorie reine, Jorge Prado (MXGP) sera donc épaulé par Ruben Fernandez (Open) en 450, le pilote Honda 114 Motorsports soutenu par Honda HRC a décroché deux podiums en MXGP cette saison. Les deux garçons sont actuellement 4ème et 7ème du mondial MXGP. En MX2, le jeune espoir Espagnol Guillem Farres sera de la partie et complètera l’équipe après deux piges sur l’outdoor 250 pour le compte de Star Racing Yamaha cet été.

Jorge Prado aura à coeur de terminer l’année 2022 sur une bonne (meilleure ?) note

La Suisse (0 victoire)

Ayant remporté 5 manches sur le mondial MXGP cette saison, Jeremy Seewer fait partie des gros poissons de ce Motocross des Nations 2022 puisqu’il sera techniquement le « meilleur pilote MXGP » (=le mieux classé cette année) présent à Red Bud en l’absence de Tim Gajser. Dernièrement, celui qui sera son coéquipier en catégorie 250 – Valentin Guillod – a affiché une magnifique forme sur la fin de saison en parvenant à venir jouer dans le top 5-10 des manches du mondial MXGP. Engagé en 250 et en 450 sur ses championnats Suisses, Guillod a l’habitude de changer de cylindrée et ne devrait pas avoir trop de mal à s’adapter à la 250 YZ-F préparée par Rock River Yamaha sur un tracé qu’il avait tout particulièrement apprécié en 2018. Pour la composition, et puisqu’ils ne sont que 3 pilotes Suisses engagés sur le mondial cette année – deux en MXGP, et un en MX2 – pas de grosse surprise dans l’équipe de Daniel Zollinger; Kevin Brumann viendra compléter les effectifs après être monté en catégorie MXGP à la mi-saison. Brumann évoluera en catégorie Open ce week-end. L’an dernier, la Suisse terminait 8ème des Nations de Mantova avec Valentin Guillod, Arnaud Tonus & Mike Gwerder. Depuis la « réorganisation » du Motocross des Nations en 1985, l’équipe Suisse n’est jamais parvenue à monter sur le podium de l’évènement. Les Suisses terminaient 5ème à Ernée en 2015 et également 5ème à Matterley Basin en 2017; performances qui restent à ce jour leurs meilleurs résultats aux nations.

Jeremy Seewer sera à surveiller de près pour la victoire de manche

Le Canada (0 victoire)

Les voisins des USA. En catégorie MXGP, on retrouvera le Québécois Dylan Wright, pas inconnu du mondial MXGP pour avoir roulé sur ce dernier en fin d’année la saison passée, et après avoir participé au MXDN de Mantova. Le garçon de 24 ans évolue pour l’équipe GDR Honda et a décroché son quatrième titre national cette saison. Il retrouvera son coéquipier Ryder McNabb à Red Bud. Du haut de ses 16 ans, McNabb roule également pour l’équipe GDR Honda et mène actuellement le championnat National Canadien en catégorie MX2; il sera le plus jeune pilote Canadien à n’avoir jamais participé à un Motocross des Nations. Pour terminer, en catégorie Open, on retrouvera le vétéran Tyler Medaglia. Du haut de ses 35 ans, Tyler est le pilote Canadien comptant le plus de sélections aux Nations; il a terminé second de son championnat national cette saison – son meilleur résultat en compétition nationale. Il évolue pour la structure GasGas Cobequid Callus Team et représentera également le Canada lors des ISDE qui se tiendront en France, fin août. L’an dernier, le Canada terminait 14ème de l’édition disputée à Mantova avec Dylan Wright, Tyler Medaglia et Jacob Piccolo. Piccolo blessé à la main, ce dernier n’a pas pu être sélectionné pour cette nouvelle édition, tout comme Jess Pettis. En 2018, le Canada terminait 10ème du MXDN de Red Bud avec Tyler Medaglia, Colton Facciotti et Jess Pettis. Les Canadiens n’ont jamais intégré le top 5 aux Nations, et signaient leur meilleur résultat en 2004, à Lierop (8e).

Qui se souvient de la belle pige de Dylan Wright en MXGP la saison passée ?

S’ils ne font pas partie de notre top 10 des équipes favorites pour les Nations, on ne peut que trop vous conseiller de garder un oeil sur les Allemands (Nagl, Koch & Langenfelder) bien que ces derniers soient privés de Ken Roczen et D’henry Jacobi. On gardera aussi un joker en poche pour les Norvégiens (Toendel, Horgmo & Osterhagen) qui aligneront une équipe à potentiel à Red Bud.

À vos pronostics.

Quelle équipe pour la première place au Motocross des nations 2022 ?

Quelle équipe pour la seconde place au Motocross des nations 2022 ?

Quelle équipe pour la troisième place au Motocross des nations 2022 ?
Motocross des nations: à vos pronostics !
Retour
error: Uh, Oh !?!