Pas de Motocross des Nations pour Romain Febvre

Pas de Motocross des Nations pour Romain Febvre

Tim Gajser et Romain Febvre ont déjà fait savoir qu’ils ne participeraient pas au Motocross des Nations 2021 à Mantova.

L’évènement – qui ne comptera pas pour le mondial MXGP – risque bien de voir quelques têtes d’affiche suivre le mouvement.

D’habitude organisé en fin de saison MXGP, le Motocross des Nations 2021 se retrouve coincé entre le GP de Sardaigne et le GP d’Allemagne cette saison. Après l’annulation de l’édition 2020, Infront Motor Racing souhaite absolument faire revenir le MXDN au calendrier cette année, mais repousser les Nations en fin de saison – et donc après le dernier GP de la saison pour l’heure prévu à Bali début décembre – n’est tout simplement pas envisageable.

Pour certains pilotes, la décision reste encore difficile à prendre. Avec Coldenhoff, Moosdijk et Herlings, les Pays-Bas ont toutes leurs chances de rééditer l’exploit de 2019, mais le jeu en vaut-il réellement la chandelle ? La même question se pose pour l’équipe Italienne avec Cairoli, Lupino et Guadagnini. La sélection Italienne affiche une très grosse équipe sur le papier. Enfin, avec Jorge Prado, Ruben Fernandez & Jose Butron, l’équipe Espagnole pourrait également faire mouche aux Nations. Problème: Herlings, Cairoli et Prado occupent tous les 3 le top 5 du mondial MXGP et sont en lice pour le titre; une mauvaise chute aux Nations, et c’est tout le championnat qui pourrait s’envoler. Alors que Gajser et Febvre font l’impasse sur les Nations, qu’en sera-t-il des outsiders esseulés tels que Jonass (Lettonie), Olsen (Danemark), Hofer (Autriche), ou encore Jasikonis (Lituanie) ?

Devant autant d’incertitude, une chose est sûre; nous voilà paré pour un Motocross des Nations en date du 26 Septembre, sans Romain Febvre. Ce dernier a fait savoir à Lommel qu’il ne ferait pas partie de la sélection tricolore. Trop de risques, trop à perdre pour le pilote KRT Kawasaki qui – après sa victoire de ce weekend – ne pointe plus qu’à 5 points de la plaque rouge de leader du championnat.

Romain Febvre: “Je ne peux pas me permettre d’y participer. Ils devraient changer la date ; ça ne peut pas fonctionner au milieu de la saison. Evidemment, tu peux tomber n’importe où, n’importe quand, mais lors d’une course, les chances sont plus fortes. Pour moi, c’était clair dès le début, quand j’ai vu la date, c’était fini, je n’allais pas y participer. Ma fédération est d’accord avec ça, et ils ne savent pas qui prendre et je pense que beaucoup de bons pilotes n’y participeront pas. Ils ne peuvent pas changer le format, le faire avec des points ou autres. On a beaucoup de pilotes français en MX2, alors qu’est-ce qui se passe pour eux ? Les Nations en plein milieu du championnat, c’est difficile. On va disputer un GP la semaine d’avant, et aussi un GP la semaine d’après. Pour moi, ce n’est pas possible”.

@Niek Kamper

Vainqueur de son premier grand prix de la saison à Lommel, Romain Febvre se replace plus que jamais dans la course au titre. Reste à savoir combien de courses seront encore à disputer d’ici à la fin de saison, alors que de nouvelles modifications de calendrier sont attendues.

Romain Febvre: ” Yes ! Je n’ai pas déménagé pour vivre près de Lommel il y a toutes ces années pour rien. Tout ce travail acharné porte enfin ses fruits ; j’ai fait du très bon travail avec mon coéquipier et toute l’équipe Kawasaki cette semaine et nous avons réussi… Ça signifie vraiment beaucoup d’être sur la plus haute marche du podium ici à Lommel après avoir été proche plusieurs fois dans le passé. J’ai fait une erreur lors des deux manches, mais j’ai quand même gagné le GP. J’avais un très bon rythme en première manche, mais j’ai chuté. Quand Jeffrey m’a rattrapé, j’ai essayé d’analyser où il était plus rapide et je ne l’ai pas laissé partir, mais après deux tours, j’ai chuté. Je savais que la deuxième manche était pour jouer la victoire de GP et j’ai fait un tour très rapide au début pour être seul en tête. J’étais devant jusqu’à ce que je fasse une petite erreur qui m’a fait repartir de la cinquième place ; il m’a fallu quelques tours pour me ressaisir mais j’étais déterminé à gagner la manche et le GP. J’ai dépassé les gars devant moi et j’ai gagné le GP ; j’étais dedans lors de la deuxième manche. Je suis très fier de mon équipe et je les remercie pour tout. C’est clair qu’on va fêter ça. C’est toujours bon d’être proche de la tête du classement mais la plaque rouge ne signifie rien à ce stade de la saison. C’était une bonne journée pour nous mais il y a encore beaucoup de courses à disputer, c’est une longue saison. On a fait que six courses jusqu’à présent, mais je sens que cette année, ce sera notre année ! “

Image: Niek Kamper

Médias