MXGP & Europe

Antonio Cairoli « je savais que c’était ma dernière course en tant que professionnel »

Via Adam Wheeler (adapté)

Le Motocross des nations de Red Bud était l’occasion pour certains pilotes de faire leurs adieux au public Américain. Une poignée de pilotes ont participé à leur tout dernier Motocross des Nations fin septembre, et probablement à leur dernière course sur le sol Américain. Ces pilotes ? Antonio Cairoli, Jeremy Van Horebeek, Tommy Searle et – qui sait – Tanel Leok : un garçon qui ne connaît aucune limite quand il s’agit de représenter son pays au MXdN puisqu’il compte près de deux décennies de présence au sein de l’équipe Estonienne sur l’évènement; un record.

À la veille des nations de Red Bud, Antonio Cairoli a soufflé sa 37ème bougie et s’est aligné derrière la grille pour tirer sa révérence devant le public Américain, un an après avoir remporté le Motocross des nations à domicile à Mantova. Avec son numéro #1 floqué sur sa 450SX-F, le pilote Italien a conclu sa carrière de pilote en intégrant le top 10 aux nations en signant un 7-9 lors de ses manches, à défaut d’avoir pu espérer mieux à cause de mauvais départs.

Une quatorzième et dernière sélection en équipe nationale pour Antonio Cairoli @KTM Factory Racing

Antonio Cairoli n’avait plus roulé en compétition depuis sa dernière apparition sur le championnat d’outdoor US en mai dernier, et le nonuple champion du monde était aussi bien un leader, qu’un mentor, qu’une légende au sein de cette équipe Italienne à Red Bud. Autant dire que les jeunes coéquipiers de Cairoli – qu’étaient Andrea Adamo (18 ans) et Mattia Guadagnini (20 ans) – étaient à l’opposé du spectre ce week-end-là.

Mattia Guadagnini a résumé sa saison 2022 en deux manches: auteur du holeshot lors de sa première manche MX2+Open, l’Italien mènera 6 tours avant de finir 3ème derrière Jett Lawrence et Chase Sexton. Lors de sa seconde manche Open+MXGP, il chutera dans le premier virage et terminera 19ème; un sacré contraste. De son côté, Andrea Adamo a ramené un 15-15 au guidon de sa 250 GasGas, pour finir 7ème du général en catégorie MX2.

« Je n’avais pas vraiment le rythme qu’il fallait, et je n’ai pas réussi à se mêler aux bagarres » déclarait l’Italien à propos de sa performance. « En plus dans ces conditions, c’est vraiment délicat d’ouvrir les gaz en grand dès le début avec tous ces pilotes, il y avait vraiment beaucoup d’ornières. On avait une équipe très forte, même si on n’avait pas beaucoup d’expérience avec les deux autres pilotes et malgré le fait qu’ils aient fait des erreurs. Mattia a signé une très bonne manche et il a chuté quelques fois dans l’autre, mais c’était seulement son second Motocross des Nations. C’était le premier pour Andrea et je pense qu’il aurait pu mieux rouler, si je me base sur ce qu’il a montré sur les grands prix mais, bien sur, la pression fait beaucoup sur ce type de course. Il a tout de même ramené un bon résultat et les équipes qui sont montés sur le podium aux nations étaient vraiment fortes. On termine quatrième, devant des pays qui ont de très bons pilotes ».

De mauvais départs ont pénalisé le pilote Italien à Red Bud @KTM Factory Racing

« Les départs étaient très importants dans ces conditions » commentait l’Italien au soir de Red Bud. « Mais j’ai raté mes départs dans les deux courses. Lors de la seconde manche, j’ai glissé sur la grille à cause de l’eau et j’étais pratiquement dernier. J’ai dû revenir depuis le paquet dans les deux manches. J’ai fait quelques dépassements et terminer 9ème en deuxième manche, ça allait. Je suis content même si on ne s’est pas vraiment mêlé aux bagarres. »

« Je me suis éclaté car je n’ai pris aucun risque et j’ai roulé à 70% de mes capacités. » conclut l’Italien « Je ne voulais pas tomber, et je ne voulais pas trop prendre de risques. Je termine ma carrière sans être blessé et j’étais plutôt ému en franchissant la ligne d’arrivée lors de cette dernière manche car je savais que c’était ma dernière course de Motocross en tant que pilote professionnel; c’était difficile ! Je suis content du résultat car je n’ai pas roulé depuis mai. Pas d’erreurs, pas de chutes et du plaisir; c’était super ! »

Antonio Cairoli ne roulera plus en compétition mais ne délaissera pas le milieu pour autant, alors qu’on s’attend à avoir rapidement des nouvelles de ses nouvelles fonctions au sein du groupe KTM.

Antonio Cairoli « je savais que c’était ma dernière course en tant que professionnel »
Retour
error: Uh, Oh !?!