Fracture de la main pour Michael Mosiman

Fracture de la main pour Michael Mosiman

L’hécatombe continue sur la côte Est. Après 6 épreuves, il ne reste plus franchement grand monde derrière la grille de départ pour se disputer les victoires les podiums. Chez Star Racing Yamaha, on touche du bois, et on revient son souffle quand Colt Nichols se met au tas dans les premiers mètres devant 21 énervés de la gâchette.

Au terme des 6 premières épreuves de la saison, on ne dénombre pas moins de quatre pilotes factory sur la touche: Austin Forkner, RJ Hampshire, Max Vohland & Michael Mosiman. Ajoutez à cela les quelques clients qu’on retrouverait habituellement dans le top 10 comme Enzo Lopes, Jess Pettis et John Short ou encore les quelques pilotes privés tels que Miller, Stapleton, Albright ou Woodcock et vous voilà avec une bonne dizaine d’absents à Indianapolis 3.

En passe de décrocher sa première victoire de carrière à Indianapolis 2, Michael Mosiman avait été gêné par la  chute de Max Miller en finale mardi dernier et terminait finalement en 3ème position.

Dans le 11ème tour de la seconde séance d’essais ce samedi, Michael Mosiman est parti à la faute et s’est relevé avec une triple fracture au niveau de la main droite; il s’était pourtant déjà assuré le troisième temps des essais derrière Nichols et Lawrence. Avec une main dans le sac, difficile de mettre du gas … gas.

Michael Mosiman: “J’ai fait un truc stupide à la fin de la dernière séance d’essais et je crois que je me suis cassé la main à trois endroits. Je me suis qualifié en troisième position et j’ai bien roulé lors des essais. Je cherchais à remporter ma première victoire ce soir, mais il me semble que je vais devoir être opéré, donc nous allons faire le travail nécessaire pour être de retour sur la piste pour nous battre avec les autres gars. Je suis super déçu. Merci à tous ceux qui me soutiennent, je reviendrais”

Il reste encore une épreuve aux pilotes de la côte Est le weekend prochain avant de voir les acteurs de la côte Ouest prendre le relai. Ensuite, retour à l’Est dès le 25 avril; quelques semaines bénéfiques pour les pilotes à l’infirmerie qui pourront profiter du break pour se refaire une santé et revenir derrière les grilles …

Médias