Fracture du tibia/péroné pour Romain Febvre

Fracture tibia/péroné pour Romain Febvre

Si la 38ème édition du Supercross de Paris a été une réussite, difficile de nier que la journée du samedi a été ternie par la chute – et la blessure – de  Romain Febvre.

Vice-champion du monde MXGP pour quelques unités cette saison, le pilote Factory Kawasaki avait accepté l’invitation de l’organisation pour se mesurer à Marvin Musquin, Chad Reed, Justin Brayton ou encore Antonio Cairoli en Supercross. Très rapide le vendredi lors des premiers tours de roue – et auteur du meilleur temps des essais libres – Romain Febvre a terminé 3ème de l’exercice de la Superpole le samedi matin, avant de finir 5ème de la première finale – dit sprint – disputée en catégorie SX1.

Bien parti lors de la seconde finale, Romain Febvre s’est rapidement retrouvé second derrière Marvin Musquin. Survolté et poussé par un public Français qui avait répondu présent à Paris la Défense Arena, Romain Febvre a mis la tête dans le guidon pour tenter de recoller aux basques du pilote Red Bull KTM, mais …

Auteur d’une erreur sur l’enchaînement on/off avant l’entame du 4ème tour, Romain Febvre s’est envolé en catastrophe sur le triple suivant – qui faisait également office de saut d’arrivée. Sur le plus gros saut du tracé Parisien, Romain Febvre a été contraint de s’éjecter de sa moto avant de lourdement retomber sur le sol, les deux jambes en avant. Dans l’incapacité de se relever par ses propres moyens, et longtemps immobile, le pilote Français a été évacué de la piste en civière et les résultats des examens médicaux sont tombés plus tard dans la soirée; Romain Febvre souffre d’une fracture tibia/péroné, et l’intervention chirurgicale est obligatoire.

Alors que la saison 2022 approche à grands pas (J-84), voilà qui vient compliquer les affaires de Romain Febvre qui doit également effectuer sa transition de KRT Kawasaki à Ice One Kawasaki à l’intersaison; une intersaison qui sera inévitablement raccourcie pour que le pilote Français puisse observer la période de convalescence nécessaire à sa guérison, et lors de laquelle il faudra faire preuve de patience. Bon rétablissement Romain.

Images: Motonews / Supercross de Paris

Médias