Interviews

Hunter Lawrence « Je l’aurai la prochaine fois ! »

Images: Align Media

À eux deux, les frères Lawrence ont remporté 6 des 8 premières manches de la saison d’outdoor 250. Au-dessus du lot au championnat, les deux pilotes Honda HRC prennent déjà le large aux points et se sont livrés à une grosse bataille en seconde manche à High Point, clouant le reste du plateau sur place pour se disputer la gagne jusqu’au drapeau à damier…

Hunter, tu termines second à High Point. Tu dois être satisfait de ta performance du jour.

C’était une bonne journée. Avec Jett, on a terminé premier et second en première manche, puis second et deuxième en deuxième manche, donc c’est forcément cool, mais c’était dur. C’était un peu comme faire un pile ou face pour la victoire en dernière manche honnêtement. C’était vraiment serré et la piste n’était pas simple. Ce n’était pas le High Point traditionnel.

La piste était défoncée et c’était franchement difficile d’être fluide. En seconde manche, et à partir du baissé de grille, c’était comme faire un sprint de 35 minutes. On a vraiment attaqué pendant toute la course et je pense que – vu de l’extérieur – c’était cool à voir. Le troisième pilote était à quelque chose comme 35 secondes derrière nous.

J’ai signé le meilleur temps dans le tout dernier tour en seconde manche; je l’aurai la prochaine fois ! Il y aura une prochaine fois, c’est certain, et il y aura beaucoup d’autres belles manches comme celle-là. Je pense qu’on a réalisé la course que tout le monde attendait depuis longtemps.

Voir que vous êtes tous les deux aussi rapides, réguliers, et que vous finissez à une demi-seconde à l’arrivée, ça montre que tout se passe bien à l’entraînement pendant la semaine.

Oui, c’est certain. Si on avait eu quelques tours de plus, je pense que j’aurais pu le dépasser de nouveau. En fait, ça s’est joué comme ça car la manche se terminait; on s’est doublé quatre fois, j’ai eu l’impression qu’on s’était doublé 10 fois … C’était vraiment une belle course.

Il ne faut pas parvenir à stopper un, mais deux Lawrence cette saison

Tu réalises une bonne saison et tu viens de signer ta prolongation de contrat avec Honda HRC.

Oui; j’ai signé une prolongation de deux ans avec Honda, ce qui est top car j’adore ce team et j’aime à penser qu’ils m’adorent aussi. C’est vraiment le top. Tout le monde travaille bien ensemble. On s’entend tous bien et on communique tous ensemble.

Honnêtement, on est passé par pas mal de mauvaises équipes en Europe, et tout ce qu’on voulait, c’était en trouver une avec laquelle on pouvait se consacrer, être loyale. Désormais, on est un peu dans la « dream team ». Pour nous, Honda HRC, c’est comme une famille et nous serons toujours loyaux envers eux.

En plus en ce moment avec la moto, ça va de mieux en mieux. On est également débarrassé de notre pépin de santé. J’étais presque à 100% ce week-end sur le plan physique donc c’est une bonne chose. Là, on a une semaine de pause pour se remettre, retrouver la santé, renforcer le système immunitaire et se préparer pour Red Bud.

Connaître le pilote que tu affrontes, ses habitudes, mais aussi savoir qu’il ne va pas te sortir salement dans un virage, ça aide ?

Oui et non. Je ne dirais pas qu’il ne faut pas attaquer trop fort parce qu’on a littéralement tout donné pendant toute la manche, pendant 35 minutes. Il n’y a pas eu un seul moment où on s’est dit « on ferait mieux de s’économiser, là ». C’est la dernière manche de la journée, on donne tout ce qu’on a et on ne laisse rien sur la table.

Je pense qu’on voit de meilleures courses quand on se dépasse en utilisant la technique, notre intelligence de course, qu’on prend les bonnes décisions. Selon moi, c’est plus intéressant que de se dire « Bon, il y a un gars derrière, je vais le sortir de la piste ». Ça, c’est la solution de facilité et ce n’est pas vraiment ce que les fans veulent voir.

Si on leur demande, je pense qu’ils préfèrent voir une bataille comme ça, de 35 minutes, plutôt qu’un tour serré ou un pilote qui en sort un autre dans un virage. On était à une demi-seconde l’un de l’autre sur la ligne d’arrivée, et on était au contact pendant toute la manche. C’est cool parce qu’on sait très bien qu’on ne va pas se sortir dans un virage ou faire quelque chose de stupide. Ça n’a jamais trop été notre truc, et c’est bien plus fun de rouler proprement.

Ces deux-là ne se sont pas lâché d’une semelle en seconde manche à High Point …

Interview: conférence de presse 250 – High Point

Hunter Lawrence « Je l’aurai la prochaine fois ! »
Retour