Interviews

Justin Barcia « si Jason veut m’insulter, qu’il le fasse »

Interview: Conférence de presse

Il y a eu du drama sur les réseaux sociaux après San Diego. Auteur de son premier podium de saison à San Diego (3e) en dépit d’une grosse pression appliquée par Ken Roczen, Justin Barcia est devenu la cible de Jason Anderson sur Twitter ce samedi soir. Le pilote Red Bull GasGas revient sur l’incident avec Anderson lors de sa manche qualificative et surtout, sur son premier podium de saison après avoir complètement manqué l’ouverture du championnat à Anaheim 1 (11e). Micro

Justin, parles-nous de cette manche qualificative. On a vu les réactions de Jason suite à votre contact.

Je ne sais pas si je veux y répondre [rires]. C’était une belle qualif’, c’était un virage dans lequel si tu ouvrais la porte, ça finirait bien par arriver et malheureusement, c’est arrivé. Lors de la finale, il y a eu le même incident avec Chase Sexton, c’est comme ça et tu dois aller de l’avant. Je me donne à fond, les dépassements étaient propres, aucune rancœur.

Tu roules sur la nouvelle GasGas. Monter sur le podium, c’est important en début de saison ? Parles-nous des progrès effectués avec cette moto.

La nouvelle moto est top. C’est vraiment simple de faire quelques petits changements afin de l’adapter aux différents tracés. J’ai fait quelques grosses semaines de testing en Californie et on est allé en Floride pendant un mois pour rouler la moto un max, et je suis super à l’aise avec. Je suis ensuite revenu en Californie pour rouler et j’étais dans le bon rythme sur les pistes à l’entraînement, c’était un bon indicateur.

Anaheim, c’était juste une épreuve bizarre, un terrain piégeux, j’ai connu une journée à oublier. En finale, j’ai signé le holeshot, j’étais en tête et j’ai un peu galéré et quelques erreurs plus tard, j’étais hors du coup. C’est bon d’être de retour sur le podium ici au Snapdragon Stadium.

Il y avait beaucoup de pression ce soir, les batailles dans les manches étaient intenses et c’est bon d’en sortir de cette façon. C’est une année de contrat pour moi, donc je veux faire une bonne saison.

Ken Roczen t’as mis la pression à chaque tour pendant cette finale. Comment es-tu resté calme et l’as-tu contenu derrière toi ?

Je n’étais pas calme. C’était une finale intense, une très belle course. J’ai l’impression de ne pas avoir pu respirer pendant toute la course. J’étais vraiment tendu mais j’ai bien roulé, pas aussi bien que j’aurais voulu mais j’ai quand même bien roulé. Eli Tomac et Cooper Webb se sont envolés et je n’ai pas été en mesure de combler l’écart, et avec Kenny je me suis bien battu. Il m’a doublé, mais j’ai pu le reprendre très rapidement.

Derrière moi, je crois qu’une poignée de pilotes sautaient dans les whoops alors que moi, je me suis cantonné à les dribbler toute la finale et c’était vraiment chaud, j’aurais probablement dû m’adapter un peu mieux. Le tracé était un peu piegeux et on est rapidement arrivé sur les pilotes retardataires, donc il fallait être intelligent, précis et bien prendre ses traces.

Kenny a fait une belle course, on a parlé après la course et il était super content, moi aussi. C’est fun quand tu fais une finale de ce type pour le podium.

Justin, tu travailles avec Eric Sorby depuis le début de saison. Comment t’aide-t-il dans ton programme ?

J’adore Eric, notre relation remonte à ma première année au Supercross de Paris, ça doit nous ramener à 2010, on a toujours été pote et on a toujours gardé contact.

Il a emménagé ici fin 2022, et j’ai été en mesure de travailler de nouveau avec lui; on est de bons amis et c’est bon de l’avoir à mes côtés en tant que coach. Il a vraiment l’œil pour trouver les bonnes traces, c’était un bon pilote et il était proche de James pendant longtemps, il a beaucoup d’expérience.

J’ai également un entraîneur dans le Tallahassee, avec qui je travaille cette année sur l’aspect physique donc ma condition physique est bonne et j’en suis vraiment content. On a fait un bon bootcamp à l’intersaison.

La première épreuve ne s’est pas passée comme tu l’aurais voulu, et tu as probablement eu trop de temps pour y repenser puisqu’il y a eu une semaine de repos supplémentaire. Pendant cette période, comment éviter de tourner en rond, et éviter de trop t’éloigner dans la mauvaise direction ?

Après la première séance d’essais à Anaheim 1, j’ai tourné un peu en rond avec les réglages jusqu’à la manche qualificative. Avant cette dernière, j’ai décidé de remettre les réglages de base, et finalement c’était mieux donc c’était une bonne chose. J’ai roulé toute la semaine suivante, j’ai fait quelques ajustements ici et là et la moto s’améliorait. Lors de la première épreuve, on a tendance à vouloir en faire un peu trop, c’est une erreur de débutant que j’aurais aimé éviter mais dans l’ensemble je m’en suis bien sorti parce que j’ai pris une bonne chute et ça aurait pu être bien plus grave.

J’étais vraiment motivé en arrivant à San Diego parce que j’ai un bon programme cette année, et je me sens vraiment bien. Je veux être régulier mais la première épreuve était décevante. Ce soir, je me suis vraiment bien senti et la vitesse était bonne.

Cette saison, j’aimerais pouvoir me qualifier un peu plus haut dans le tableau lors des essais. Je crois que j’étais 10ème à San Diego, j’aimerais me rapprocher du top 5, ce serait cool. J’étais quand même satisfait de cette 10ème place parce que je sais que je ne suis pas du genre à être très bon lors des essais. On va continuer de travailler ça pour avoir une meilleure place sur la grille lors des manches qualificatives.

As-tu parlé à Jason après l’incident en manche qualificative ? Le Tweet qu’il a posté a fait le tour du monde. Tu as une réponse à lui donner ?

Il a dit quelque chose ? Je ne sais pas, je ne suis pas au courant de l’histoire.

Franchement, ce n’est pas super drôle. Après la course il s’est arrêté et m’a fait signe. Je me suis dit qu’il allait venir me voir pour me dire que c’était une belle course, et qu’il allait s’excuser de m’avoir envoyé par terre mais c’était totalement l’inverse finalement. Dans le tunnel, il était carrément en train de s’embrouiller avec mon mécanicien.

J’ai le sentiment d’avoir mûri un peu, je ne vais pas trop me lancer dans ce genre d’histoire, ça me passe au-dessus.

Il a dit que tu t’étais plaint, que tu n’aurais pas dû, et il t’a traité de sal*pe dans ce tweet.

Je ne suis pas surpris, mais je ne me suis pas plaint du tout. Il m’a demandé de venir le voir et m’a sorti quelques saloperies. Du coup, les gars de l’AMA sont venu au camion et m’ont demandé ce qui s’était passé et j’ai dit qu’il m’avait appelé pour m’insulter.

Je ne vais pas entrer dans un combat sur Twitter, c’est débile honnêtement. Je n’ai pas eu de problème avec ce dépassement comme je l’ai dit. Avec Chase, il s’est passé la même chose en finale et évidemment je ne voulais pas que ça se passe comme ça avec Jason, comme je l’ai dit, je n’ai aucun problème, et pas de rancune. Si Jason veut m’insulter, qu’il le fasse, je vais m’en remettre, j’ai la peau dure. C’est une longue saison et je n’ai pas le sentiment de devoir lui rendre la monnaie de sa pièce.

Tu l’as rattrapé en finale, tu n’avais pas envie de lui rendre la pareille ? Tu étais okay avec son dépassement ?

Je n’allais rien faire de stupide. J’essaie juste de me rattraper après la première épreuve qui n’a pas été une réussite. J’ai dit à Ollie, mon chef d’équipe : « Si tu vois Chase, dis-lui que je veux lui parler », parce que j’aime bien Chase, on est de bons amis, alors c’est dommage qu’on se soit percutés en finale. Mais oui, je n’allais pas me venger sur Jason après son dépassement avec lequel j’étais okay. Forcément, j’étais déçu de finir au sol, je n’étais pas vraiment ravi mais je n’allais pas aller le voir pour me battre avec lui, ou faire un truc stupide sur la piste.

Justin Barcia « si Jason veut m’insulter, qu’il le fasse »
Retour
error: Nope !