Justin Bogle “J’ai toujours cru en moi”

Justin Bogle a connu quelques années difficiles; seulement deux épreuves de Supercross disputées l’an dernier (17ème à Oakland et Glendale), il se retrouvait sans guidon à l’inter-saison.

Suite à la blessure au genou de Benny Bloss, Justin Bogle a été engagé à la dernière minute chez KTM ATV-MC/WPS pour remplacer ce dernier.

Si les résultats de ce début d’année ne sont pas des plus brillants, Justin n’a cessé de montrer de plus en plus d’aisance au fur et à mesure des semaines.

Dans les conditions difficiles de San Diego, Justin Bogle passe à 2 doigts de remporter sa heat, et à un cheveu du podium. C’est en 4ème position que Justin Bogle passe le drapeau à damier, non sans quelques galères.

Justin Bogle c’est: 33 courses de Supercross 450 dont 24 fois hors top 10, 7  fois dans le Top 10 et 2 top 5 (il égale son meilleur résultat de carrière avec sa 4ème position de San Diego)

Je vous ai traduit l’interview de Justin Bogle réalisée par Vicemx, retrouvez-là dans sa version originale ici


Du positif! Même si tu as manqué le podium, ça te déçoit ? T’es dégoûté ? C’est quoi ton sentiment ?

J’étais vraiment déçu quand je suis sorti de la piste, j’étais si près de faire un podium !
Ça aurait pu être mon premier podium en 450.

Bon, je sais que c’était hyper boueux …. mais il y a vraiment du progrès.

Je me sentais vraiment bien dans ma heat jusqu’à ma chute. J’ai ouvert presque 10 secondes d’avance, je me suis bien senti toute la journée. J’ai de la chance d’être avec une telle équipe et de bosser avec tous ces gars. On profite du bon résultat.

Je me suis beaucoup amusé. J’étais à l’avant, très proche du podium.

Les retardataires font partie du jeu.  Nous avons tous dû doubler les mêmes pilotes. J’ai un peu galéré à ce niveau-là. Mais on s’en sort avec une belle 4ème place.

Si tu m’avais dit que j’allais faire 4ème ce week-end, j’aurais été super content.

On va continuer à avancer et continuer de s’améliorer, aller de l’avant.

Tu te sens comment par rapport à Anaheim 2 ? Tu as le sentiment de pouvoir faire des tops 5 et tops 10 à chaque fois ?

Je crois en moi mais je suis aussi réaliste, c’est un long processus, ça va prendre du temps.

Lors d’une soirée comme celle-ci où je fais un bon départ et que le résultat est là, je prends.

Je ne veux pas me précipiter, il y a 17 épreuves. Encore 13 par là.

Je sais qu’à la fin de la saison je serais là où je veux être au classement si je continue de construire une bonne base sans me précipiter, sans essayer de vouloir faire trop bien trop vite.

Quand le moment se présentera, alors on ira chercher les bons résultats.

J’ai toujours cru en moi, ce n’est pas à remettre en question. Je crois qu’un jour je serais de retour sur le devant de la scène.

Tu as parlé des retardataires. Dean Wilson t’a un peu ralenti à la fin, c’est ton pote, vous en avez parlé ??

Pas encore. J’en parlerais avec lui plus tard. C’est sur que c’est décevant, Dean et moi, on est de bons potes.

Je sais qu’il n’a pas fait exprès, mais quand même, c’était pour le podium. J’étais vraiment frustré. C’est comme ça.

J’aurais pu, j’aurais dû finir 3ème. Avec des si …. Si je n’avais pas calé le tour d’avant, je n’aurais pas été dans cette situation.

Forcément je suis déçu, mais qu’est-ce que je peux y faire maintenant ? Je prends cette 4ème position, on va continuer de bosser et on va s’améliorer.

Les conditions ont joué en ta faveur. Quand il s’est arrêté de pleuvoir, c’était pire ? Est-ce que c’est devenu plus collant ? Tu aurais préféré qu’il continue de pleuvoir toute la soirée ?

Si la pluie était arrivée un peu avant la finale ça aurait été mieux. C’était super collant. Plutôt horrible pendant la finale.

Pendant la heat, c’était plutôt fun honnêtement. Les essais aussi étaient fun.

C’est devenu pire en pire au fur et à mesure de la soirée. Le terrain était tellement boueux qu’ils ne pouvaient même pas venir avec les machines pour le refaire. Peut-être que plus de pluie aurait aidé. Mais bon, encore une fois, c’est comme ça.

Tu disais avoir mal aux avant-bras, que ça te posait problème après autant de temps sans rouler. Est-ce que ça t’a gêné San Diego ?

Non, dans la boue je m’éclate donc je reste relax et je ne roule pas tendu. C’est facile de se tendre dans la boue, mais moi je me sentais bien et je n’étais pas sous pression.

Je faisais mes tours en quelque sorte. Si je pouvais sauter un double, alors je le sautais, s’il fallait l’enrouler, alors je l’enroulais. Je ne me suis pas vraiment senti tendu et ça montre qu’il y a du progrès.

C’est quand je m’éclate que je roule le mieux.

Ça va être compliqué de définir des objectifs ? Si tu finis 11ème à Minneapolis, ce sera toujours mieux qu’Anaheim 2 et Oakland. Mais tu vas surement te dire “Oui, mais j’étais 4ème la semaine dernière” ?

Non pas vraiment. Comme je l’ai dit, ce n’est pas la première fois que je fais mon retour, et j’ai souvent mis la charrue avant les bœufs. C’est se tirer une balle dans le pied que de faire ça.

Je vais essayer de faire de bons départs, et de là, voir les résultats que je peux faire. Je n’ai pas d’objectif particulier. Evidemment je vais faire du mieux que je peux.

À mon sens, se fixer un objectif voir des limites ça n’a aucun sens. Tu ne sais jamais comment ça va se passer.

Je ne suis pas venu à San Diego en disant que j’allais finir 3eme ou 4eme.

Tu prends le départ, et tu finis là où tu finis. Si c’est 10ème, alors c’est 10ème.

Médias