Kailub Russell jette l’éponge

Kailub Russell jette l’éponge

Le pilote KTM ne voulait pas attendre la communication officielle de l’équipe Red Bull KTM, et c’est via le biais des réseaux sociaux que le multiple champion de GNCC vient d’annoncer mettre un terme à sa carrière de pilote professionnel.

En cette saison d’outdoor 250, Kailub avait rejoint les effectifs de l’équipe Red Bull KTM pour réaliser un rêve de longue date, participer à un championnat de Motocross au complet. Une opportunité devenue réalité grâce à KTM qui lui offrait un guidon aux côtés de Maximus Vohland pour l’été, en guise de récompense pour tous les titres obtenus par Kailub pour la marque ces dernières années en tout-terrain.

On se souvenait de sa 6ème place lors d’une manche 450 dans la boue d’Unadilla en 2018, mais malheureusement, Kailub Russell s’est vite retrouvé face à un mur cette année. Après une grosse fracture de la mâchoire, de côtes et d’une cheville à l’entraînement quelques semaines avant l’ouverture de l’outdoor, Kailub Russell a manqué de cruciales semaines d’entraînement et faisait finalement son retour à High Point avec des objectifs de top 15, voir top 10. 21ème à High Point, 37ème à Redbud, 18ème à Southwick, 39ème à Millville après avoir jeté l’éponge pour la seconde manche, Kailub Russell a décidé de mettre un terme à sa présence sur le championnat de Motocross. Kailub Russell pointe actuellement 25ème du championnat. Ironiquement, il devance Seth Hammaker, Derek Drake, Alex Martin et Cameron McAdoo …. Des pointures qu’on attendait aux avant-postes cette année.

Kailub Russell: “Rouler en Motocross, c’était mon idée, que j’ai portée à l’attention de KTM. Je voulais le faire, avoir l’opportunité, je n’avais pas de grandes attentes mais je pense que beaucoup de personnes en avaient, et elles étaient irréalistes. Autant, j’ai eu beaucoup de succès en tout terrain, autant tout ça ne se traduit pas en Motocross, la condition physique non plus. L’intensité, l’approche de la course, c’est vraiment différent. Je veux désormais faire mon petit discours d’adieux au MX, après ce court laps de temps. […] On a beaucoup galéré, j’ai fait quelques courses correctes mais rien d’extra, je n’étais pas là où on m’attendait. J’ai eu une année difficile en me fracturant la mâchoire en début d’année et mentalement, je ne suis plus là, je me mens. […] Je n’ai plus ce qu’il faut, je ne suis plus le pilote que j’ai été autrefois; je roule depuis longtemps , j’étais vraiment excité d’avoir cette opportunité, c’était dingue, incroyable même, mais je ne suis pas capable d’être le pilote que j’ai été auparavant. Roger m’a appelé il y a quelques semaines, il m’a dit qu’il fallait qu’on revoit ce choix, qu’il fallait améliorer les résultats, ça m’a vraiment mis sur la mauvaise voie. J’ai fini par réaliser que j’avais chanté ma chanson; je ne veux pas rouler en fond de paquet et me fondre dans la masse. J’ai eu plus d’exposition médiatique que je ne l’ai mérité pendant cette aventure vu mes résultats, c’est certain. Je n’ai rien demandé mais ça vient du fait que j’étais très bon en GNCC. Beaucoup d’yeux étaient tournés vers moi. Désormais, je suis prêt à tourner la page. […] Je pensais que je pouvais être aussi bon qu’il y a quelques années mais je suis timide, j’ai peur, je galère chaque weekend et ce n’est pas ce que méritent les fans, ni l’équipe. C’est difficile à dire, mais ma carrière professionnelle touche à sa fin désormais. “

Médias