Marvin Musquin “Je pense qu’on repartira pour une saison en 2022”

Marvin Musquin “Je pense qu’on repartira pour une saison en 2022”

Invité de marque du dernier Pulp MX Show, Marvin Musquin est revenu sur sa fin de saison de Supercross US canon. Vainqueur de l’avant-dernière épreuve et second de l’ultime finale, le pilote Français a terminé sa saison de Supercross 2021 en beauté malgré une année contrastée. Le pilote Red Bull KTM envisage de rempiler pour une année supplémentaire en 2022, pour notre plus grand plaisir.

Marvin Musquin, à propos de sa saison de Supercross 2021: “Terminer la saison de cette manière, c’est incroyable. La dernière fois que j’ai roulé à Salt Lake City, c’était en 2018 et j’ai gagné. Revenir trois ans plus tard et gagner – puis terminer second – c’était génial.

Les tracés à Salt Lake étaient sympas, le second tracé de SLC 2 était un peu plus sec car ils ont utilisé la même terre; elle est resté sur place toute la semaine. Le crew a fait du bon boulot en arrosant le circuit entre les essais. Le design du tracé était selon moi meilleur à SLC 1, car il était plus long. Pour l’épreuve finale, on a fait 29 tours, c’est dingue. […]

J’ai bien démarré la saison même si je ne m’attendais pas à terminer sur le podium dès la première épreuve. Après ça, ça ne s’est pas passé comme prévu. Je voulais m’améliorer. Lors des épreuves d’Indianapolis, j’étais plutôt rapide, on a pu le voir lors des chronos en finale, mais mes départs n’étaient pas bons, j’ai eu des problèmes, je suis tombé, je suis reparti dernier pour sauver les meubles. Cette année, le niveau est vraiment relevé et le départ est très important. Je pense l’avoir prouvé à SLC 1 & 2: quand tu te retrouves dans de bonnes positions dès les premiers tours, ça aide. […]

Je savais que j’avais la vitesse, c’était frustrant, je savais que j’étais meilleur que certains de ces gars. À l’entraînement en Floride avec Cooper Webb et Zach Osborne, ma vitesse était bonne. Arrivé aux courses, il faut rassembler toutes les pièces du puzzle et le départ – comme je l’ai dit précédemment – c’est vraiment la clef. Je voulais trop bien faire, peut-être. Je n’étais pas assez patient; j’avais manqué toute la saison de SX en 2020, j’étais vraiment content de revenir mais je voulais trop bien faire et ça n’a pas fonctionné. Il fallait que je m’améliore sur ce point mais il est difficile de s’améliorer en une semaine; j’ai dû travailler sur ce point là. Quelques courses plus tard, à Arlington, j’étais le plus rapide aux essais et malheureusement je suis tombé et j’ai fait un traumatisme crânien, de là, c’était difficile. […]”

À propos de sa victoire à SLC: “Honnêtement, je ne m’attendais pas à gagner à SLC1. Chaque fois que je m’aligne derrière la grille, oui, c’est pour la gagne, mais il faut aussi être réaliste. Si tu n’as pas la vitesse … Ce soir-là, je me suis qualifié avec le 11ème temps. Le weekend suivant, le 7ème. Ça montre qu’il y a une différence entre un tour et une finale de 20 minutes. La liste de pilotes qui peuvent gagner est longue cette année, il y a tellement de gars qui peuvent monter sur le podium. […]”

À propos de l’évolution de son agressivité: “Sur les grands prix, j’avais un meilleur niveau que les autres, je n’avais peut-être pas besoin d’attaquer aussi fort. Chaque année, le niveau s’améliore et c’est difficile si tu roules trop proprement, que tu n’es pas assez agressif. J’aimerais bien être un peu plus fluide, utiliser plus ma technique de temps en temps, travailler là-dessus au lieu de faire des manches à l’entraînement mais avec le niveau d’aujourd’hui, il faut être agressif. […]”

À propos de 2022: “Je pense qu’on repartira pour une saison en 2022. On parle d’une extension de contrat avec l’équipe pour l’année prochaine. Je voulais terminer le championnat de Supercross d’abord, maintenant, on va en parler plus en détails.”

À propos du neckbrace: “Cette année, Airoh a sorti un nouveau casque, plus gros, qui descend plus bas sur ma tête. J’ai directement senti qu’il y avait une différence pendant l’intersaison, j’ai pris la décision de retirer mon neckbrace à cause de ça.”

À propos de ses réglages: “En dehors des suspensions, ma moto est plutôt similaire à celle de Cooper Webb. Evidemment, l’amortisseur est bien différent puisque je suis toujours sur l’amortisseur à air. Il y a quelques différences au niveau de la fourche également. J’ai commencé à me sentir de mieux en mieux avec l’amortisseur à air, je voulais essayer d’en apprendre plus, de le développer. Retourner à l’amortisseur original, c’était dans un coin de ma tête, mais j’avais un bon ressenti dans les whoops; parfois différents feelings dans les enchaînements, une position différente, mais il est confortable. C’était également mon but de l’améliorer et d’en apprendre plus pour le futur.

À propos de l’outdoor: “Je n’ai pas encore roulé en Motocross cette année, j’avais prévu de rouler pendant le break mais après mon traumatisme crânien, j’ai pris deux semaines sans moto et quand j’ai repris, j’ai été faire du Supercross pour me préparer à finir la saison. C’est dommage car j’avais hâte de faire un peu de Motocross, mais mon premier jour de testing sera ce mercredi.”

À propos du mondial MXGP:Ça va être super à regarder, je regarde chaque saison depuis que je suis aux USA. On roule le samedi, on rentre à la maison, et on peut regarder car ils roulent le dimanche. Je connais tous ces mecs, je pense que ça va être une belle bataille entre les pilotes KTM Prado/Cairoli/Herlings, et Gajser, Febvre. Il y a beaucoup de bons pilotes qui peuvent monter sur le podium. Prado a très bien roulé pour sa première année en MXGP l’an dernier, j’ai été impressionné car malgré les blessures, il est revenu, il est monté sur le podium, il a gagné des GP. La bonne chose, c’est que ces gars roulent en Europe en Motocross alors que nous, on ne commence qu’une ou deux semaines avant la saison, notre saison ne dure que 3 mois et on peut rouler avec leurs réglages pour essayer certaines combinaisons pour se préparer pour la première épreuve. KTM a toutes les informations, les données de leurs pilotes quand ils roulent, c’est toujours intéressant à tester.”

Images: KTM

Médias