Marvin Musquin “Rien de mieux que de gagner”

Marvin Musquin “Rien de mieux que de gagner”

Après une saison de Supercross passée sur le banc de touche en 2020, Marvin Musquin faisait son retour dans la discipline début 2021; après 16 épreuves – dont 2 blanches – Marvin Musquin pointe en 9ème position du classement provisoire 450 alors que son coéquipier Cooper Webb se dirige tout droit vers son second sacre dans la catégorie. Le weekend dernier, Marvin Musquin renaissait de ses cendres en s’imposant lors de la finale de Salt Lake City, plus de deux ans après son dernier succès en Supercross US. Le pilote Français s’est entretenu avec Jason Weigandt suite à sa victoire…

Marvin Musquin – à Jason Weigandt: ” […]Pour être honnête, sur les dernières épreuves, je n’étais pas du tout là où je voulais être, en matière de confiance, ou encore physiquement parlant. Je faisais de mon mieux, mais j’avais l’impression que je ne pouvais pas en faire plus à cause de la façon dont la saison s’était déroulée, de ma chute et de mon manque d’entraînement. Ça fait du bien d’être de retour sur une piste de supercross traditionnelle après les trois épreuves d’Atlanta; après quoi, nous sommes retournés en Californie pour changer un peu. Je ne vais pas dire que je suis de retour et que je vais gagner le week-end prochain même si c’est mon objectif; mais je sais à quel point la compétition est relevée. C’est vraiment dingue. Il y a tellement de gars qui peuvent monter sur le podium ou gagner. Cooper Webb est revenu de la sixième ou cinquième place pour terminer second, mais ça n’arrive pas tout le temps. On voit Ken Roczen qui se bat pour le championnat; il tombe, repart, et il perd une position au profit de Dylan Ferrandis avant de terminer 6ème, il n’est jamais revenu pour jouer le podium; alors que ça aurait été le cas il y a quelques saisons. […]

Cette saison, j’ai connu beaucoup de hauts et de bas. J’ai signé une deuxième place et peut-être deux troisièmes places. Il y a eu des courses où j’étais super rapide, comme à Indianapolis, mais j’ai eu des problèmes comme des chutes, des courses à revenir de la dernière place. Donc ça a été très dur. Ensuite, à Dallas, je me suis qualifié avec le premier temps, j’étais second de la heat avant de faire un point mort qui a terminé en commotion cérébrale. Ça m’a vraiment coupé net dans mon élan. J’ai passé deux semaines à ne pas faire grand-chose pour essayer de récupérer. Quand tu manques deux semaines de course ou d’entraînement à ce niveau, c’est énorme, et subir une commotion cérébrale c’est vraiment très dur pour la vue, la concentration, la condition physique, etc …. Et puis on a été à Atlanta, et ça a été assez difficile pour moi. Je n’avais pas l’impression d’être vraiment en forme, mais je commençais à revenir. Ça faisait du bien de revenir à Salt Lake sur une piste de supercross normale, une piste technique. Signer une victoire comme ça, c’est juste, whoa. Quand on ne s’y attend pas, c’est vraiment un sentiment incroyable. […]

En finale, je savais que c’était Cooper qui était derrière moi, j’avais ça en tête, je repensais aux finales lors desquelles il avait doublé Ken Roczen sur la fin. Je me suis dit “Roules tes traces, sois régulier dans les whoops, si tu fais ça, ça peut le faire.” Et puis mon mécanicien Frankie m’a montré mon pitboard, il y avait écrit 5 ou 6 tours, je me suis dit qu’il restait encore longtemps … Puis j’arrive sur le saut d’arrivée et je vois le drapeau blanc, je me demandais pourquoi, ce qu’il se passait. Je savais que je n’avais plus qu’un tour à tenir de la même façon que j’avais tenu jusqu’ici. J’ai accéléré un peu fort à la sortie d’un virage devant les mécaniciens, j’étais vraiment à la limite de tomber, je suis parti de travers, j’ai presque perdu l’avant mais je suis resté sur mes roues et j’ai suivi mes traces dans le dernier tour avant de refermer la porte dans le dernier virage, avant de finalement monter trop haut dans l’ornière… Gagner, c’était un énorme soulagement et un sentiment formidable. Il n’y a rien de mieux que de gagner.”

Source: Racer X Online – Images: KTM

Médias