USA

Thomas Do dit stop au SX US

Thomas Do dit stop au SX US

Thomas Do ne participera plus au championnat de Supercross US 250 sur la côte Ouest cette année; c’est ce que le pilote Tech 32 Racing KTM a fait savoir lors d’une vidéo publiée sur Youtube suite au Supercross d’Oakland, vidéo qui répond à de nombreuses questions. L’absence du garçon lors du programme de la soirée d’Oakland avait levé beaucoup d’incompréhension puisque ce dernier s’était pourtant qualifié avec le 33ème temps chrono. 

« On avait tout fait comme une journée normale » explique Thomas à propos d’Oakland « jusqu’au moment où j’ai dû monter sur la moto et rouler. […] Je suis un peu timide lors des premiers essais, je suis un peu crispé, j’ai tendance à ne pas faire beaucoup de tours, à ne pas trop bien me sentir lors des premiers essais puis après, ça se débloque aux chronos. Là, ça ne s’est pas débloqué, il me manque ce petit truc pour prendre ce risque supplémentaire pour faire un bon chrono. En première séance, je me suis retrouvé 23ème au général et ce n’est pas du tout mon genre de faire ce genre de résultat surtout face à des pilotes contre qui je roule mieux à l’entraînement. […] »

Après la seconde séance d’essais d’Oakland et une poignée de chutes, Thomas Do n’a pas atteint ses objectifs de top 20 lors des essais. Avec le 33ème temps, le pilote Français compte 7 secondes de retard sur le meilleur tour signé par Christian Craig lors des qualifications; un blocage dont le Français ne parviendra pas à se défaire.

« Je pense qu’il y a un blocage du fait de devoir prendre ce risque supplémentaire » continue Thomas « Une petite peur, une petite appréhension qui me fait me bloquer. C’est très compliqué d’enchaîner les tours rapides […] »

Thomas Do a Houston, en 2021. @SwapMotoLive

Huitième du championnat sur la côte Est la saison passée et auteur d’un top 5 à Salt Lake City, Thomas Do a décidé de ne pas continuer l’aventure sur le championnat Américain en 2022 et préfère arrêter les frais au terme de la seconde épreuve d’Oakland; une décision difficile à prendre, mais qui résulte de mûres réflexions.

« L’an dernier, je roulais mieux, mais l’an dernier j’étais entre 1 et 2.5 secondes de la pole position, des meilleurs temps en piste. Là, j’étais plus à 6 secondes, on est bien loin de la vérité et la différence est énorme. J’étais crispé alors que l’année dernière, j’étais plus détendu, j’avais plus faim, plus  envie de bien faire. […] Actuellement, j’ai un petit blocage en SX. Je sais que c’est le pire des moments, j’ai arrêté après la deuxième épreuve, après toute une préparation, l’investissement de tous les sponsors, de mon entourage. C’est dur de se dire qu’on arrête tout, que ça ne sert à rien. […] L’an dernier je suis aussi tombé sur une côte où il y avait beaucoup de blessés, et de fil en aiguille, j’ai réussi à faire mon petit bonhomme de chemin et j’ai grappillé les échelons […] »

Les explications complètes du garçon ci-dessous.

Retour