Interviews

Yago Martinez “le niveau n’a jamais été aussi relevé”


Signé par l’équipe RaceStore KTM pour faire ses débuts sur le mondial MX2 en 2023, Yago Martinez n’avait fait qu’une poignée de courses en première moitié de saison avant de déserter le mondial. Troisième du championnat Espagnol pour sa première année en MX1 (au guidon d’une 350), Yago Martinez avait mis un terme à sa collaboration avec son team en cours d’année et avait été remplacé par Alessandro Valeri. Alors qu’il était en passe de partir tenter sa chance aux USA après une saison difficile, le garçon a reçu une offre de Factory TM via l’équipe Steels Dr Jack. Un contrat de 2 ans avec l’usine Italienne en poche, Yago Martinez espère bien prouver son potentiel en championnat du monde MX2 et ce, dès la saison prochaine. Notre confrère Andy McKinstry s’est entretenu avec Yago Martinez à l’intersaison, et nous à fait parvenir son entretien avec le pilote Espagnol.

Yago. Tu as dégoté un contrat avec le team Steels DR Jack TM pour la saison 2024, ce qui fait de toi un pilote usine dans la catégorie. Comment est-ce que ça s’est fait, ce deal ?

La saison 2023 a été difficile, je sentais que je n’étais pas vraiment là où je devais être. J’ai pas mal galéré pendant les épreuves et finalement, j’ai fini par rentrer chez moi. J’ai mis quelques mois avant de vraiment comprendre ce qu’il se passait, et de là, j’ai commencé à chercher un guidon pour rouler aux USA. J’avais trouvé quelque chose d’intéressant mais de là, j’ai reçu un coup de fil de TM. J’ai décidé d’aller tester la moto, et de voir comment ça allait se passer. Finalement, la moto était vraiment pas mal et dans le fond, j’ai quand même le sentiment d’avoir quelque chose à faire en grand prix avant de penser à partir ailleurs; alors j’ai dit oui à TM.

Je crois que tu as un contrat pour 2024 & 2025 pour évoluer sur le mondial MX2 avec TM. Tu peux confirmer ?

J’ai bien un contrat de deux ans et ça fait vraiment du bien de – savoir en tant que pilote – quand ton équipe est à 100% derrière toi.

Yago a évolué pour le team Racestore KTM en première moitié de saison 2023

TM a roulé sur l’Europe 250 ces dernières années, c’est cool de voir la marque franchir un cap et se relancer officiellement sur le mondial. On a besoin de toutes les marques possibles sur le mondial, et j’imagine que tu penses la même chose.

C’est certain. Je suis sûr que tout le monde veut et aime voir notre sport évoluer. Ceci dit, je ne suis pas toujours d’accord avec la façon dont les gens de l’industrie ont de travailler. On a quelques années de retard sur le championnat US de Motocross et je pense qu’on devrait les copier un peu plus et soutenir plus les pilotes et les teams qui sont présents. Je suis persuadé que 90% des gens pensent comme moi.

Pssst ! l'article continue ci-dessous :)

Comment se compare cette TM aux autres motos sur lesquelles tu as eu l’occasion de rouler ?

Elle est différente, mais je la trouve très bien. Mon objectif sera de montrer à tout le monde que cette moto est capable d’être aussi performante que les autres, sinon meilleure, car la TM est une très bonne moto.

Tu vas être basé en Italie. Comment ça se passe jusqu’à présent ?

Je m’y sens bien. Je vis en Italie et ce n’est pas un pays très différent de l’Espagne. Le plus important, ce sont les gens sur place. Si ces derniers font tout pour que tu te sentes bien, peu importe où tu vis.

Début 2023, tu as signé de bons résultats aux portes du top 10 avant de quitter l’équipe Racestore KTM et de là, on ne t’a plus revu. Que s’est-il passé ?

La saison avait bien débuté, mais c’est difficile de se maintenir à ce niveau quand autour de toi, il se passe beaucoup de choses qui ne t’aident pas vraiment. On s’est séparés avec l’équipe et de là, c’était difficile de trouver un nouveau team après une poignée de mauvais résultats. J’en ai profité pour me reposer chez moi pendant que je cherchais un guidon. Maintenant, on se concentre sur la saison prochaine.

Quels sont tes objectifs pour la saison 2024, et sais-tu si tu participeras aussi aux épreuves oversea ?

Le but, c’est surtout de voir avec quelle préparation et à quel niveau on sera en mesure d’arriver lors de la première épreuve, et aussi lors des épreuves d’intersaison. De là, on prendra la décision quant à savoir si on fera les grands prix oversea ou non. Je ne parle pas de résultats, je veux juste pouvoir donner le meilleur de moi même chaque jour et les résultats viendront rapidement.

On parle beaucoup de la catégorie MXGP, mais la catégorie MX2 est aussi relevée.

On vit à une époque où il y a énormément de talents en Motocross, le niveau n’a jamais été aussi relevé. Il y a énormément de pilotes très rapides et même dans les catégories Européennes. J’espère que ce niveau permettra à notre sport d’évoluer positivement, et rendra les courses encore plus intéressantes.

Yago Martinez “le niveau n’a jamais été aussi relevé”

Retour