Antonio Cairoli « C’est une situation difficile, mais je ne veux pas abandonner »

Antonio Cairoli « C’est une situation difficile, mais je ne veux pas abandonner »

Six épreuves MXGP à disputer en seulement quatre semaines. Antonio Cairoli – neuf fois champion du monde – aura fort à faire pour tenter de décrocher une dixième couronne avant de mettre un terme à sa carrière de pilote à plein temps. Mission impossible ?

Le pilote Red Bull KTM pointe désormais 5ème du championnat avec 73 points de retard, et est confronté à un défi de taille après avoir chuté lors des essais du Grand Prix de Sardaigne il y a trois semaines. Lors de sa chute, Antonio Cairoli se blessait au niveau du torse et se voyait contraint de jeter l’éponge pour les manches. Il concédait alors 50 points à Herlings, 44 à Prado, 40 à Febvre et 15 à Gajser.

Solide, Antonio Cairoli a tout de même pu revenir en piste dès le week-end suivant à Mantova, afin d’aider l’Italie à remporter le Motocross des Nations, mais les efforts fournis lors de ces Nations sont revenus le hanter au Grand Prix d’Allemagne une semaine plus tard, où il n’a pu terminer que 7ème. En France, dimanche dernier, Antonio n’est pas passé loin de son sixième podium de saison – en terminant 5ème de journée – mais le pilote Red Bull KTM était encore handicapé par son manque de physique et s’est fait rattraper parTim Gajser en seconde manche.

Le Sicilien n’a pas été en mesure de s’entraîner entre les épreuves dernièrement, ni même d’effectuer ses séances d’entraînement physique. « Je prends beaucoup d’antidouleurs pendant la semaine et des anti-inflammatoires également « , explique-t-il. «  C’est une situation difficile, mais je ne veux pas abandonner. Je veux finir la saison en force. « 

Désormais, le plus gros problème que rencontre le vétéran est la fréquence à laquelle les épreuves s’enchaînent. Le mondial 2021 titera son rideau d’ici 6 épreuves, qui se disputeront 4 semaines, dont les 5 derniers rendez-vous de la saison en Italie.

« J’ai essayé de guérir aussi vite que possible parce que je sais que ce sera la folie avec les épreuves. Nous essayons de faire du mieux que nous pouvons, mais l’étirement musculaire au niveau des côtes ne guérit pas vraiment parce que je roule. Si j’avais deux semaines de repos, ça irait, mais maintenant je ne fais que rouler, et ça prend plus de temps. Après l’Espagne, j’espère pouvoir aller mieux et essayer de monter sur le podium à chaque course. C’est le seul objectif. Le championnat est toujours en jeu en terme de points, mais c’est vraiment difficile avec ces gars devant. Si c’était un seul pilote, tout peut arriver, mais quatre ? ! C’est très difficile. Tout ce que nous pouvons faire, c’est donner tout ce qu’on a, et on verra. »

En dix-huit ans de Grands Prix, Antonio Cairoli a remporté pas moins de 93 GP et 273 manches. En 18 saisons de grand prix, Antonio Cairoli n’a terminé que 3 fois du top 3 final d’un championnat du monde. (2008, 2015 et 2019).

Via Adam Wheeler, adapté par dailymotocross – Images: Niek kamper

Médias