Enduropale: Camille Chapelière s’explique

Via Moto-Station


C’est le fait de course qui a marqué le début de cet Enduropale 2019. Camille Chapelière, alors en tête de course, prend l’option de « couper » la piste pour passer le bouchon qui s’était formé au Touquet. Suite à cette action, la direction de course décide de lui infliger une pénalité : Un stop and go d’une minute qui va totalement changer le profil de sa course. Le pilote officiel KTM communique…

“Retour sur l’Enduropale 2019

J’aimerais partager avec vous mon ressenti et clarifier un peu la journée d’hier. Je ne suis pas du genre à m’étendre sur les réseaux mais parfois il faut savoir dire les choses. Samedi la veille de la course, les « officiels » ont demandé aux pilotes ainsi qu’au team manager d’être présents à une réunion expliquant qu’un échappatoire sera ouvert par les officiels à l’arrivée des leaders.

Je réalise un super début de course avec un départ en tête. Ma KTM marchait parfaitement, tout se passait pour le mieux. Deuxième tour, quand j’arrive dans les bouchons JVH s’engouffre en plein milieux des motos, je prends la décision de me faufiler en montant sur le bord d’un talus (en restant sur la piste).

J’arrive à l’échappatoire où des pilotes commençaient déjà à passer, j’ai ensuite vu un officiel sur ma droite faire signe pour ouvrir. J’ai donc simplement suivi les autres. Puis mes concurrents ont suivi. Après la course j’apprends qu’aussitôt certaines marques concurrentes en manque de victoire vont porter réclamation. On me laisse faire 1h 30 de course où je me suis régalé à piloter avec un pilote de Grand Prix MXGP et là des « officiels » peu scrupuleux me plantent pour un STOP AND GO de 1 minute, non justifié.

Forcément c’est moi qui ramasse. Un concurrent double dans les stands, pas de sanction, moi oui à Loon Plage. Il y a deux ans un leader de l’Enduropale sort de la piste au niveau des patios après qu’un COMMISSAIRE et non un officiel lui face signe. Aucune sanction. L’année dernière je rate le titre de champion de France parce qu’à ce moment là, le leader a été aidé par des personnes extérieures à pousser sa moto pour passer l’arrivée, pas de sanction…

Heureusement je reçois énormément de messages d’encouragement du monde de la moto (pilotes, marques concurrentes, décideurs etc) afin de me féliciter et de partager cette injustice, cela ne remplacera rien mais ça fait tout de même chaud au cœur!

Je sais maintenant à qui j’ai à faire. Je pense, que j’ai toujours tout fait pour l’image du sport et de notre discipline. Vous n’avez aucune idée de ce que représentent les sacrifices, les mois d’efforts et d’abnégation pour prendre des décisions à la va vite comme celle ci.

Ne me parlez plus de comportement exemplaire ou sportif car j’ai seulement vu de l’amateurisme de votre part. Vous m’avez sûrement volé mon Touquet mais soyez en sûrs, je reviendrai. »


Via Moto-Station

Médias