Hunter Lawrence “les consignes d’équipe rentreront probablement en jeu”

Hunter Lawrence “les consignes d’équipe rentreront probablement en jeu”

Vainqueur de sa première épreuve d’outdoor à Southwick plus tôt dans la saison, Hunter Lawrence a petit à petit perdu contact avec le leadership du championnat au fil des épreuves. Désormais 4ème du provisoire après le retour en forme de Jeremy Martin – qui a remporté 3 des 4 dernières épreuves disputées – Hunter Lawrence ne cache pas qu’il n’hésitera pas à aider son frère Jett à décrocher le titre en fin de saison, au besoin. Un titre pour Honda HRC, certes, mais surtout un titre qui récompenserait toute la famille Lawrence pour les innombrables sacrifices faits jusqu’à présent …

Hunter Lawrence – en conférence de presse:Ce n’était pas le meilleur weekend pour moi. La première manche m’a vraiment échappé, il s’est passé des choses que je ne pouvais pas contrôler. Soigner mes départs, ce sera l’un des éléments clefs pour me permettre d’être devant avec eux dès le début de manche. Je n’ai pas pris un bon départ en première manche; il m’est arrivé plein de choses qu’il n’arrive pas lorsque vous partez devant. Vraiment, c’était juste des mauvais départs. J’ai eu la sensation d’avoir de la malchance à Unadilla et là encore. C’est le sport, mais c’est parfois un peu déprimant de voir comment ça se passe, mais c’est comme ça. Je suis en bonne santé, et c’est un gros point positif par rapport à la même période la saison passée. […]

Mon protège fourche pendait en première manche, je trouvais ça bizarre car je ne m’étais accroché avec personne. J’ai dû l’arracher dans une ornière. Mon ajusteur d’embrayage était HS, donc je n’avais plus d’embrayage à 8 tours de l’arrivée. Le tour suivant, j’avais fini mes tear-off. J’ai essayé de nettoyer mon masque avec le pouce, mais ça ne faisait qu’empirer les choses car j’avais les gants pleins de sueurs. J’ai essayé de me débrouiller avec ma main droite, mais c’était difficile alors que je me sentais bien. Je revenais après un mauvais départ, j’avais doublé des pilotes, puis quand je me suis retrouvé derrière Jalek Swoll, c’était dur. […]

En ce qui concerne les Nations, on n’était pas sûrs du moment où nous pourrions en parler.  Ça craint. si ça ne dépendait que de Jett et moi, on ferait la course, on voulait être présent. Malheureusement, avec tout ce qui se passe en ce moment, ce n’est pas vraiment à nous de décider; c’est une déception. C’est l’un des événements les plus cool de l’année – c’est génial de pouvoir représenter son pays. C’est une déception de le manquer, moi et Jett, on allait faire partie de l’équipe pour la première fois ensemble, on allait avoir une très bonne équipe. Franchement, ça craint, j’espère que l’année prochaine tout sera de retour à la normale et qu’on pourra être là. […]

Je vais être franc; en fin de championnat, les consignes d’équipe rentreront probablement en jeu. En même temps, la prime de championnat ferait beaucoup de bien à ma famille. Personne d’autre n’a jamais été dans une telle position. Évidemment, si je ne peux pas gagner le championnat, il n’y a qu’un seul autre gars que je veux voir gagner le championnat, Jett. Je pense que Jeremy Martin dirait la même chose si son frère Alex était dans cette position. Ce n’est peut-être pas la meilleure réponse à donner, mais c’est la vérité et c’est ce que répondra quiconque connaissant le montant du cachet pour un titre. Ça pourrait faire beaucoup pour ma famille. […]”

Médias