Interviews

Jorge Prado « Rouler le samedi, ça n’avait aucun sens »

Images: GasGas Media Pool

Après un GP en demi-teinte devant son public le week-end passé, c’est devant les fans Français que Jorge Prado a évolué en piste ce week-end à Ernée, exception faite de la manche qualificative du samedi. Auteur des deux holeshots malgré une place très à l’extérieur sur la grille, le pilote Factory GasGas a mené le plus de tours ce week-end, mais n’a pas été en mesure d’aller jusqu’au bout de son effort, finalement battu par Jeremy Seewer en première manche, puis Glenn Coldenhoff en seconde manche …

Jorge Prado – en conférence de presse: « J’ai pris de très bons départs depuis l’extérieur aujourd’hui, j’ai été en mesure de bloquer tous les pilotes qui venaient de l’intérieur. J’ai bien roulé, je me sentais bien dans les deux manches mais mes derniers tours n’étaient pas vraiment au point et je dois travailler sur cet aspect-là. Je suis content tout de même car je me suis bien senti en piste. Le week-end dernier, c’était vraiment une déception pour moi de ne pas monter sur le podium de mon grand prix à domicile, donc je suis content de rebondir ici et de terminer second. Il faut que je travaille un peu sur le physique, car j’ai un peu perdu de ce côté-là avec ma dernière blessure. J’espère pouvoir être de retour à 100% prochainement et surtout être en mesure de me battre jusqu’à la fin des manches. Je sais que je suis présent en début de manche, mais il faut que je parvienne à maintenir le rythme jusqu’au bout.

Je ne regarde pas trop le classement au championnat pour l’heure, et à cause de ma blessure cette saison. Ce n’était pas le début de saison parfait, même si je suis monté sur les podiums, je n’ai pas performé autant que je l’attendais, autant que je l’aurais voulu. Même maintenant, je ne suis pas à 100% et je suis un peu déçu de moi-même mais c’est du motocross, le sport au plus haut niveau fonctionne comme ça. Je vais prendre les courses les unes après les autres et j’espère pouvoir signer quelques victoires. Le week-end prochain on sera en Allemagne, c’est un tracé que j’aime et l’an dernier […] bref, j’ai fait une belle course là-bas jusqu’à l’arrivée [rires], je suis confiant à l’approche de ce grand prix.

Jorge Prado termine second devant le public Français

J’aimerais aussi ajouter que je suis très content du choix des pilotes hier [ndlr: Samedi], qui ont choisi de ne pas rouler pour la manche qualificative. J’ai beaucoup de respect pour ces pilotes et pour les team-managers qui nous ont soutenus, je suis très content car je pense qu’on a réussi à réunir le paddock et les équipes factory sur ce point, et c’est bon de voir qu’il y a de bonnes relations entre tout le monde.

C’est sûr que c’est vraiment dommage. J’étais en pré-grille avec les autres quand les officiels nous ont demandé de nous mettre sur la grille, ils étaient assez agressifs envers nos mécaniciens. Ils font juste leur boulot de mécano. Les officiels ne peuvent pas nous maltraiter, parce qu’on fait de notre mieux pour faire le spectacle. Avec Tim, Glenn & Jeremy, on n’a pas roulé le samedi et pourtant, on est tous les quatre présents en conférence de presse après être monté sur le podium, même avec des places à l’extérieur. C’est la réalité, on a besoin d’être écouté; ce samedi, c’était une question de sécurité. Regardez en Angleterre, on ne pouvait même pas voir les appels des sauts tellement le soleil était bas. On ne peut pas rouler dans ces conditions.

À Matterley, on n’a pas dit « on ne roule pas ». On a roulé, mais il y a des limites. Rouler le samedi, ça n’avait aucun sens. On en parle, et on prend ces décisions pour notre sécurité. Désolé, mais parfois, il faut qu’on nous écoute. Nous faisons le spectacle, les teams font leur travail, il faut qu’on soit traité correctement et j’espère que tout ça va changer. J’espère qu’on sera traité avec respect, c’est le plus important. »

Jorge Prado « Rouler le samedi, ça n’avait aucun sens »
Retour