Interviews

Ken Roczen « je ne savais pas vraiment où j’allais me situer »

Images: Niek Kamper

De retour en compétition ce week-end, après avoir mis une fin prématurée à sa saison de Supercross, Ken Roczen reprend sur une bonne base à Fox Raceway en terminant second de l’épreuve derrière son coéquipier Chase Sexton. Le pilote Allemand répond souvent à l’appel des ouvertures de saison, reste à savoir si ce dernier sera en mesure de suivre la cadence sur le reste des épreuves qui vont rapidement s’enchaîner, tout en évitant les pépins de santé.

Ken, il y avait beaucoup d’attente ce week-end. Tu as pris des très bons départs, tu as fais peu d’erreurs, mais je crois que tu as perdu du temps avec les retardataires.

Oui, j’ai failli mourir dans la première manche sur les rollers. Donc, je suis vraiment content de repartir d’ici en un seul morceau. Je pense que la piste était mieux en seconde manche qu’en première. Il y avait beaucoup plus de trous sur les appels des sauts dans la première. Je suis content qu’ils aient un peu corrigé ça. Globalement, je ne savais pas vraiment où j’allais me situer. J’ai mis la tête dans le guidon et j’ai essayé de me préparer du mieux que possible. C’est un très bon week-end sur lequel nous pouvons désormais nous appuyer. Je suis content de m’être battu avec Chase ce week-end, il est très fort, et très rapide en ce moment.

Moi, je veux juste avoir cette mentalité du type qui n’abandonne jamais. Je me suis beaucoup battu ce week-end même si j’ai eu quelques problèmes avec des pilotes retardataires. Après que Chase m’ait doublé, j’ai vraiment essayé de rester au contact, de combler l’écart et de tenter d’aller le chercher mais je n’étais pas assez près et je me suis fait gêner par quelques pilotes, surtout dans la première manche. En l’espace d’un tour, j’ai eu l’impression d’avoir perdu dix secondes, et ensuite, je suis resté là et j’ai cherché des trajectoires pour la deuxième manche. Dans l’ensemble, j’ai passé un très bon week-end. J’étais content d’être de retour. Bien sûr, pendant les entraînements chez moi, j’essaie d’avoir de l’intensité, mais ce n’est jamais pareil que celle qu’on retrouve lors des courses. C’est bon de passer cette première épreuve, et de voir où je me situe.

On aurait cru voir l’ancien Roczen. Une bonne technique, de la fluidité, des exter’ rapides, de bonnes décisions. Tu as eu chaud sur les rollers à un moment, que s’est-il passé ?

Ils étaient préparés bizarrement. J’ai l’impression d’avoir talonné et j’ai bien failli passer par-dessus le guidon. C’était vraiment chaud. Après coup, je me suis dit : « Ne fais rien de stupide ». C’était vraiment le seul endroit où j’ai été vraiment limite. À part ça, j’ai bien suivi mes traces et j’ai réellement le sentiment d’avoir bien roulé ce week-end.

Ken Roczen commence sa saison d’outdoor du bon pied, pourvu que ça dure.

Étais-tu inquiet de savoir si tu allais être en mesure de retrouver l’intensité ?

Quand j’ai mis un terme à ma saison de supercross, j’ai eu le sentiment que tout a empiré avant de s’améliorer. Honnêtement, on pense que j’ai eu beaucoup de temps, mais pas vraiment. J’avais un peu peur de ne pas être assez préparé pour commencer la saison d’outdoor. Mais en même temps, une fois que je me suis jeté dans la préparation, j’ai fait tout ce que je pouvais pour être aussi bon que possible. C’est génial de voir que ça a payé aujourd’hui. Je pense que je peux encore me construire sur cette base. J’ai essayé de mettre de l’intensité et de me repousser au-delà de mes limites, vraiment. Le motocross c’est chaud. C’était bon de voir que j’étais à la hauteur ce week-end. J’ai essayé de mettre de l’intensité à l’entraînement, mais le jour de la course, c’est toujours un peu différent. C’est bon d’être débarrassé de cette première épreuve de cette façon.

C’est une journée importante pour Honda. C’était comment de te battre contre ton coéquipier, et de n’avoir personne d’autre derrière ?

Je connais Chase depuis longtemps. On est amis depuis longtemps. En fait, je préfère me battre avec mon coéquipier qu’avec n’importe qui d’autre. Donc, c’était vraiment cool à voir. Tant qu’il respecte un peu les anciens [rires]. Tout le monde est content dans l’équipe, mais on ne va pas non plus se reposer sur nos lauriers. On va rentrer avec la famille, boire un verre, et se remettre au boulot. C’était vraiment cool pour moi de me remettre les idées en place. J’ai pris beaucoup de plaisir à  rouler ce week-end et du coup, je suis impatient de participer à la prochaine épreuve.

Interview: Conférence de presse – Fox Raceway

Ken Roczen « je ne savais pas vraiment où j’allais me situer »
Retour