Ken Roczen “Personne n’a jamais dit que ce serait facile”

Ken Roczen “Personne n’a jamais dit que ce serait facile”

Ken Roczen retrouve le podium à Arlington 2, mais le compte n’y est pas. Ken Roczen n’a plus été en mesure de donner la réplique à son plus sérieux rival – l’inébranlable Cooper Webb – ces 5 dernières épreuves. Ce mardi, le pilote Honda HRC concède de nouveau 5 points au pilote Red Bull KTM qui signe son cinquième succès de saison. En 6 épreuves, tout peut encore arriver, et rien n’est encore joué; mais faire dérailler la machine Webb ne sera pas une mince affaire…

Ken Roczen – en conférence de presse:

“Après Daytona, j’ai dit ce que je voulais dire. Je ne regrette pas. Bien sûr, on va me pointer du doigt en raison de la façon dont mes courses se sont déroulées, mais je savais que peu importe comment je performerais, on allait me pointer du doigt. Je ne suis pas monté sur le podium ces derniers temps, j’ai essayé des réglages qui n’ont pas vraiment fonctionné. Je suis revenu à la vieille recette qui fonctionne pour la finale de ce soir et je me suis senti beaucoup mieux. J’ai l’impression que j’en ai fini de trop bricoler sur la moto, j’essaie juste de toujours m’améliorer un peu.

Cooper est dans le coup en ce moment. Réalistiquement, la seule mauvaise course, c’était celle de samedi, les points peuvent changer rapidement. Cooper a gagné et j’ai terminé 6ème ou 7ème, mais c’est vraiment la seule mauvaise course que j’ai eue depuis le début de l’année. Il reste encore six courses à disputer et je veux me concentrer sur moi-même. La plaque rouge, c’est un petit quelque chose de sympa à avoir sur sa moto, mais l’avoir à la fin, c’est là que ça compte. Je garde le rêve à portée même si Cooper creuse l’écart et gagne beaucoup.

Je veux simplement me pointer et faire ce que j’aime; on verra si je peux revenir au contact pour au moins me battre jusqu’à la fin. Ce soir, j’ai pris un bien meilleur départ, mais il est évident que je n’étais pas assez bon, mais en général, je prends de bons départs en dehors de celui de samedi dernier. J’essaie juste de garder la tête haute et de continuer à travailler, c’est tout ce que je peux faire de toute façon. Heureusement, nous avons encore quelques courses à disputer et je vais essayer de gagner à nouveau samedi. […]

J’essaye de ne pas porter trop d’attention aux médias parce que j’essaye de vivre le moment présent, de profiter de ce que je fais, j’essaye de rester calme. Je savais que la saison allait être longue et qu’il y aurait des hauts et des bas, et les dernières épreuves n’ont pas été les meilleures, du moins en terme de résultat, donc je suis toujours dans le même état d’esprit mentalement et j’essaye de profiter, franchement. C’est là que je performe le mieux. 12 points, ce n’est pas énorme, tu ne veux pas prendre tes aises, comme Cooper l’a dit avant moi, tout peut arriver.

On m’a enlevé quelques points en début de saison et si je pouvais les récupérer, le championnat serait encore plus serré. Je vais juste continuer à faire les mêmes choses et je vais essayer de me mettre en bonne position avec quelques bons départs et on verra si je peux aller chercher quelques victoires ici et là et on verra où nous en sommes à la fin de la saison. Personne n’a jamais dit que ce serait facile, aucun championnat n’est facile, alors honnêtement, j’essaie simplement d’être régulier et relax, d’apprécier ce que je fais.

Malgré tout, ces points perdus n’ont pas d’importance, car c’est du passé; c’est arrivé. Mais j’ai l’impression que ce sont des points importants. Toute l’affaire avec Dean, ça n’a pas joué en ma faveur. Je ne suis toujours pas d’accord avec l’AMA qui m’a retiré quatre points qui sont bien sûr précieux, mais qu’est-ce que je peux y faire maintenant ? Les trois épreuves à Houston m’ont fait du tort dans ce sens, mais je ne voulais pas me concentrer là-dessus et ruiner toute une saison en ruminant tout ça. J’ai gardé la plaque rouge pendant plus d’épreuve qu’auparavant, donc c’est vraiment cool et je m’accroche au positif. Je continue à m’améliorer et à regarder le présent et ce qui m’attend plutôt que de me concentrer sur le passé, ce qui ne m’apportera rien de bon de toute façon.”

Médias