Ken Roczen “Probablement la course la plus serrée de l’histoire”

Si Cooper Webb est sur un petit nuage après sa quatrième victoire de la saison et son exploit de samedi soir, Ken Roczen a de quoi se tirer les cheveux, il ne gagne toujours pas, et à Arlington, difficile de passer plus proche de la victoire….

Il raconte au micro de VitalMX

Ken Roczen

Le plus important, c’est qu’on était vraiment dans une bonne position tout le week-end.

J’ai fait des bons départs, au début de la finale, j’ai vu Eli Tomac commencer à s’éloigner, il essayait de creuser l’écart, je ne voulais pas le laisser s’éloigner, je me suis lancé derrière lui pour réduire l’écart, j’ai attaqué et j’ai fini par le doubler.

Ensuite il fallait que je me concentre sur mes tours, le problème, c’est qu’il y avait quelques endroits sur la piste où je perdais du temps, et je n’arrivais pas à me corriger, ça m’a coûté très cher. C’était probablement la course la plus serrée de l’histoire du Supercross. 

Tu peux difficilement passer plus près de la victoire …. 0.028 secondes.

C’est la même chose chaque semaine, on parle de victoire, mais je ne gagne toujours pas. C’est clair que je suis déçu de ne pas gagner ce soir, mais il faut essayer de voir les côtés positifs. Je suis en bonne santé, dans la course au titre, j’apprécie être dans cette position. On travaille tous très dur, tout peut vraiment basculer en une seconde tu sais, on est satisfait du déroulement de la saison.

C’est probablement la course ou je me suis le mieux senti de la saison, au niveau physique surtout. J’avais juste des points faibles sur le circuit et je n’ai pas réussis à les corriger, j’ai essayé de rester concentrer et d’attaquer…. Je suis passé très près de la victoire une nouvelle fois.

Je travaille beaucoup durant la semaine et ça se voit pendant les courses le week-end. Je vais continuer de faire ce que je fais actuellement.

C’est clair que sur le moment, j’étais dégoûté, je n’arrivais pas à croire que j’avais perdu de si peu, qu’il m’avait eu sur la fin et que j’avais gâché mon opportunité, mais ça arrive.

Il faut être présent et régulier chaque week-end. Il y a des pilotes qui ont gagnés des courses cette année, mais ils sont derrière moi au championnat, donc je pense qu’on s’en sort bien.

Je gagne ma heat, je finis second de la finale, c’est comme ça, et on va faire avec.

Médias