Interviews

Mattia Guadagnini “j’ai travaillé très dur pour retrouver la confiance”


Après une année “sans”, Husqvarna relance son programme Factory MXGP en l’intégrant à l’équipe Nestaan Husqvarna. C’est l’Italien Mattia Guadagnini qui a été désigné – et transféré depuis le team Red Bull GasGas – pour évoluer sur la 450FC officielle en 2024. Monté en catégorie reine à la mi-saison 2022, Mattia a déjà eu l’occasion de montrer qu’il fallait compter sur lui pour jouer les avant-postes en 2022 comme en 2023. Si la saison passée ne se déroulera pas vraiment de la manière espérée, et notamment à cause de blessures, le pilote Italien sera assurément l’un des garçons à suivre cette saison. Micro.

Mattia, nouvelle moto, nouvelle équipe, nouvelle ambiance. Ça te fait quoi ?

C’est top d’être au sein du team Husqvarna. La vie est belle, j’aime bien le nouvel environnement. La transition à la vie en Belgique s’est bien déroulée, même si je m’adapte toujours à la météo et aux conditions que je rencontre sur les pistes. Dans la globalité, je suis plutôt content et motivé par ces nouvelles expériences qui m’attendent, et ces nouveaux changements.

Excité à l’approche de la saison 2024 ?

Je suis super excité à l’idée de débuter la saison. L’an dernier, je me suis adapté à la nouvelle cylindrée et à la catégorie MXGP assez rapidement, et j’ai même pu décrocher un podium avant qu’une blessure à la main ne m’écarte des pistes. Là, j’ai vraiment hâte de retourner sur les pistes. L’hiver a été productif et je suis pleinement concentré afin d’être prêt pour le début de la saison.

Les fans ont pu voir tes premiers tours de roues sur la 450 FC en Novembre, l’an dernier; tu avais l’air en forme, et vraiment rapide.

C’est clair ! Je me sens bien sur la moto maintenant, et on travaille dur pour se préparer à la longue saison qui nous attend en 2024. Il y a encore du boulot à faire avant la première course mais dans la globalité, tout le monde au sein du team Nestaan Husqvarna fait vraiment du bon boulot. Je suis assez impressionné par la façon dont les membres du team travaillent ensemble, et je suis assez confiant pour penser que la saison sera très intéressante pour nous.

Pssst ! l'article continue ci-dessous :)

Sur quoi as-tu mis l’accent à l’intersaison, dans ta préparation ?

En premier lieu, il fallait que je m’habitue à rouler de nouveau car j’ai été éloigné des pistes pendant de longs mois. Bien que je sois revenu en piste pour quelques courses, une nouvelle blessure m’a de nouveau renvoyé sur le banc de touche. Après avoir passé un long moment sans faire de moto, j’ai travaillé très dur pour retrouver la confiance. Depuis lors, on a commencé à travailler avec un nouveau programme d’entraînement physique, on améliore les connexions pilote/moto. J’approche la nouvelle saison étape par étape; j’ai vraiment hâte de m’aligner derrière la première grille de départ de la saison.

Quels seront tes objectifs pour la nouvelle saison ?

L’objectif premier est bien évidemment de prendre du plaisir dans ce que je fais. Il est question de bien se sentir, de profiter. On est sur la bonne voie désormais, et il faut rester sur cette même voie. Le team Nestaan Husqvarna est un team jeune, avec des mécaniciens jeunes, et les gens qui composent ce team sont vraiment fun. Bien sûr, il y a énormément de boulot à fournir, ça demande du sérieux, mais on peut être sérieux tout en s’amusant. Fonctionner comme ça, ce n’est pas trop pesant, et je pense que c’est la bonne façon de faire.

Tu te mets beaucoup de pression pour performer à ton meilleur niveau ?

Je suis quelqu’un de très calme, et concentré, et j’essaie toujours de profiter de l’instant présent, que ce soit sur les courses ou dans ma vie de tous les jours. Je pense que je ne suis pas spécialement du genre à trop me mettre de pression sur les épaules. Je prends les choses comme elles viennent. Ceci dit, quand tu t’alignes derrière une grille, il faut être prêt à en découdre.

Qu’est-ce que tu as appris, depuis que tu as rejoint le team Factory Husqvarna ?

Chaque équipe est unique, et amène son lot d’expérience.  Je suis pilote professionnel depuis quelques années et je me suis adapté à de nombreuses façons de travailler. Chez Husqvarna, l’approche de l’entraînement est un peu différente mais ça me plaît. Le team est très diversifié comparé à mon précédent team, qui était principalement composé d’Italiens. Là, je suis le seul Italien avec mon mécanicien. C’est un changement intéressant; ça nous permet d’apprendre les uns des autres à chaque fois qu’on se retrouve.

En tant que professionnel qui évolue en championnat du monde, quel conseil pourrais-tu donner aux amateurs ou aux fans du sport ?

Je pense que le plus important, c’est de prendre du plaisir dans ce que tu fais. Moi, je prends du plaisir, tout en étant pilote professionnel, donc je pense que c’est important que les pilotes amateurs où ceux qui roulent pour le plaisir gardent ça en tête, le plaisir. Quand un jeune débute, il faut vraiment qu’il prenne du plaisir, il ne faut pas que les parents leur mette la pression. La route est vraiment très longue avant de pouvoir devenir – éventuellement – pilote professionnel. Tout le monde n’est pas capable d’en devenir un. Je n’étais même pas sûr de pouvoir y arriver moi-même et pourtant, j’en suis un maintenant. Alors allez rouler, et prenez du plaisir !

C’est une bonne mentalité à adopter. Tu sembles vraiment profiter de l’instant présent.

Oui, mais je suis aussi en train d’apprendre de tout ça; ce n’est pas facile. Je fais de mon mieux. Cela fait quelques années que j’essaie vraiment de profiter de la vie à pleine dent. Je suis encore très jeune, donc je pense que j’ai encore beaucoup à apprendre. Je ne veux pas atteindre mon rêve, le voir défiler sous mes yeux, et me dire plus tard que j’aurais dû plus en profiter. Je veux profiter au maximum sur l’instant présent pour ne pas avoir de regrets plus tard, tout en sachant que j’aurais fait de mon mieux !

Mattia Guadagnini “j’ai travaillé très dur pour retrouver la confiance”

Retour