Interviews

Maxime Renaux « je reviens pour performer et essayer de gagner »

Image: Yamaha Racing

Le beau début de saison 2022 de Maxime Renaux a été stoppé net en Allemagne. Victime d’une grosse chute dans le premier tour de la manche qualificative MXGP, le pilote Français – alors second du mondial MXGP – s’est blessé au dos et a été contraint de prendre du repos, et de louper 2 épreuves. Cinq semaines après sa chute de Teutschenthal, l’officiel Yamaha est déjà de retour en piste, et prêt à retrouver les avant-postes.

Maxime, tu t’es fracturé quatre vertèbres en Allemagne, mais tu ne serais probablement pas de retour de sitôt si c’était le cas. Dis nous ce qu’il s’est passé en Allemagne et quelle était l’étendue de ta blessure.

J’ai lourdement chuté en Allemagne sur le saut d’arrivée, j’ai pris un coup de raquette sur l’appel et je suis passé par-dessus le guidon. Au début, on m’a dit que j’avais 4 fractures dans le dos, et un coccyx fracturé, c’était donc une grosse blessure. Quand on est revenu en Belgique, on a fait beaucoup de tests pour savoir ce que j’avais exactement et finalement, j’avais deux fractures sur la T5 & la T7, donc rien sur la T1 & la T3. C’était tout de même une grosse blessure. J’ai directement commencé la rééducation, j’ai pu reprendre les exercices très rapidement, deux jours après la chute je pouvais déjà faire du vélo et j’étais assez surpris. J’ai écouté les médecins, je leur faisais confiance. Aujourd’hui, je vais bien, mon dos est remis et je suis vraiment reconnaissant de pouvoir être présent ici.

Dirais-tu que tu es de retour à 100% ?

Je ne dirais pas ça. J’ai loupé deux épreuves et les autres ne m’ont pas attendu, donc je ne peux pas dire que je suis à 100% mais je reviens en piste pour performer et essayer de gagner des manches si possible. Je me sens bien, je ne pense pas que mon dos me dérangera sur la piste. Je me suis entraîné deux fois et demi avant de venir ici.

Maxime Renaux a terminé 6ème de la manche qualificative MXGP ce samedi à Loket

J’imagine qu’il est question de retrouver l’intensité des manches désormais pour toi.

Oui. Je suis content qu’on soit de retour avec le format sur deux jours car comme ça, j’ai tout le samedi pour trouver les settings, mon flow sur la piste, pour rouler avec les autres et le fait de faire une manche qualificative m’aide à passer plus de temps en piste dans un sens. Je vais essayer de construire ma base et demain, 14h, je serai prêt à en découdre.

Avant l’Allemagne, tu étais second du provisoire bien qu’un peu loin de Tim Gajser aux points. Etais-tu dans l’optique de rouler pour le titre tout de même ?

À ce moment-là, oui, à 100%. J’étais concentré sur le titre et je roulais avec la pression du prétendant, car j’étais un prétendant avec Tim. Je roulais pour le titre, Tim avait évidemment beaucoup de points d’avance et je n’étais pas en train d’espérer qu’il se blesse car il mérite d’être dans cette position, mais c’est du Motocross et tout peut arriver. J’ai tiré la mauvaise carte et c’est tombé sur moi. Ça fait partie du sport, on sait que ça peut arriver à n’importe lequel d’entre nous. Aujourd’hui, je ne vais pas dire que je roule pour le titre mais on ne sait pas ce qui peut arriver; pour sûr je pense que je peux être de retour sur le podium au championnat d’ici la fin de saison, c’est l’objectif. Je dois être 40 ou 50 points derrière Jeremy Seewer & Jorge Prado, on va travailler pour ça.

Interview: MXGP.com

Maxime Renaux « je reviens pour performer et essayer de gagner »
Retour