MXGP: retour du format sur deux jours en 2022

MXGP: retour du format sur deux jours en 2022

Après deux saisons à se faire malmener, le championnat du monde MXGP vise un retour à la « normale » en 2022; le promoteur – Infront Motor Racing – a récemment annoncé son intention de revenir au format traditionnel dès l’ouverture du championnat à Matterley Basin en février prochain.

Initialement organisé sur deux jours – avec essais & qualifications MX2/MXGP le samedi, et manches le dimanche – le championnat du monde MXGP a dû faire preuve d’une certaine flexibilité pour faire face à la pandémie de Covid-19, et le format a dû être entièrement revu. En 2020 et 2021, la journée du samedi a été réservée aux épreuves Européennes et au championnat du monde féminin, tandis que le dimanche était réservé aux épreuves du mondial.

Valkenswaard, 2020, dernier GP disputé avec le format traditionnel

Les dernières manches qualificatives du samedi ont été disputées lors du GP de Valkenswaard en Mars 2020, Arminas Jasikonis (MXGP) et Jago Geerts (MX2) s’imposaient lors de ces dernières et décrochaient la première place sur la grille pour les manches du dimanche. Avec l’arrivée de la pandémie en Europe et l’instauration de nombreuses restrictions, le format des compétitions a été adapté et les pilotes du mondial n’ont plus roulé que le dimanche, en disputant 2 séances d’essais (20 minutes d’essais libres + 25 minutes d’essais chronos qualificatifs) avant de prendre part aux manches dans l’après-midi

Le retour à la normale permettra aussi aux pilotes des championnats Européens et du mondial Féminin de ne plus disputer qu’une seule manche par jour, la première le samedi, et la seconde le dimanche. Ces catégories ont dû – deux saisons durant – disputer leurs deux manches sur la seule journée du samedi.

Jeffrey Herlings n’a pas caché sa préférence pour le format sur une seule journée

Questionnés au sujet du format, la majorité des acteurs du championnat du monde MXGP ont fait savoir leur préférence pour le format sur une journée – moins de manches, moins de fatigue, et plus d’intensité – mais d’autres, dont Tim Gajser, ont défendu le format original sur deux jours, stipulant qu’un championnat de renommée mondiale devait être disputé sur (au moins) deux jours. Le promoteur abonde également en ce sens, et pour le plus grand plaisir de certains, le format sur deux jours devrait faire son retour dès la saison prochaine, à moins que le Covid-19 ne s’en mêle, de nouveau …

Image d’introduction: Niek Kamper

Médias