Visioconférence – Tomac, Barcia, Webb, Anderson & Roczen

Un tour de table présenté par Monster Energy et animé par Ricky Carmichael.

Eli Tomac, Ken Roczen, Jason Anderson, Justin Barcia et Cooper Webb se sont donnés rendez-vous avec Ricky Carmichael pour participer à une visioconférence d’une vingtaine de minute pour aborder le sujet du confinement, de la future reprise de la saison, des incertitudes et de leur début de saison. Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls à attendre le retour à la normale …

L’intégralité de la visioconférence est traduite en Français ci-dessous.

Eli, tu es au Colorado, est-ce que tu as pu utiliser ce temps pour faire des choses que tu ne pourrais pas faire  habituellement ?

C’est une période étrange ; au début, on a pris un peu de repos, on a roulé, j’ai travaillé sur ma propriété. En fait, c’est le timing parfait pour moi et Jess pour nous occuper de l’arrivée de notre enfant, pour nous préparer. Notre fille est attendue d’ici 3 semaines, c’est énorme pour nous. C’est le côté positif qu’on a su tirer de cette situation, avoir le temps de préparer l’arrivée de notre enfant.

Pour le reste, on essaye de trouver des réponses, c’est difficile de ne pas savoir quand on roulera de nouveau. Ça nous a tous pris au dépourvu.

Ken. Une bonne saison, 3 victoires, ta première à St Louis était spéciale. Gagner cette première finale depuis ta blessure, est-ce que ça t’a aidé à te remettre dans le bain cette saison ?

C’est sûr. J’ai mené des tours avant ça mais je n’ai pas réussi à concrétiser. C’était un sentiment familier de rouler devant, et c’est ce qui m’a aidé à décrocher cette première victoire. Après ça, les tours que j’ai menés, c’était comme un replay, j’étais à l’aise devant, c’est bon d’en gagner une nouvelle. Ce n’est pas comme si j’en avais gagné beaucoup, mais trois, c’est déjà mieux que rien. On était dans une bonne dynamique, régulier, ce n’est pas seulement les victoires qui comptent, on a été en mesure d’être régulier, on a connu quelques courses un peu moins bonnes mais j’étais content de la situation dans laquelle j’étais.

Eli Tomac, Malcolm Stewart, and Dean Wilson On 2020 A1 ...

Cooper, comment te sens-tu depuis Dallas, es-tu de retour à 100% depuis ta chute ?

Oui, évidemment, Dallas, ce n’était pas idéal. Ce break, ça m’a permis de me reposer et de récupérer de cette chute. Pour l’heure, je suis à 100%, je n’ai pas beaucoup roulé depuis que toute cette histoire a commencé. Physiquement, je suis de retour à la normale et je suis prêt pour retourner en piste, peu importe quand ce sera.

Justin, un bon début de championnat pour toi, tu restes dans la bataille pour le titre. Tu as beaucoup parlé des progrès faits par l’équipe Monster Energy Yamaha pour te permettre d’être plus à l’aise sur la moto, est-ce qu’il y a quelque chose d’autre qui t’a permis d’obtenir ces résultats ?

Pas vraiment. Je pense que je roule plus intelligemment, je n’ai pas tout foutu en l’air sur une course, il y en a bien une dont je ne suis pas vraiment satisfait mais sinon, la régularité était là, j’ai beaucoup travaillé avec l’équipe pendant l’intersaison, et ça s’est vu. Je n’étais pas super content de mes courses avant que tout ça n’arrive, je cherchais ce petit truc pour atteindre le niveau supérieur mais je ne l’ai jamais trouvé, j’étais régulier, mais il fallait que j’arrive à transformer ces résultats en victoires et je n’ai pas été en mesure de faire ça.

Autrement, content de ma saison, la régularité était là, j’étais fier des mecs qui bossent avec moi, on a travaillé dur. C’est bizarre de passer d’un investissement à 200% dans la compétition à ne pas savoir quoi faire.

Jason Anderson finishes 5th at the Oakland SX | Airoh

Jason, tu es 5ème du classement, tu as signé 3 podiums cette saison, comment décrirais-tu ta saison jusqu’à présent et es-tu satisfait de tes résultats ?

Je ne peux pas dire que je suis content de ma première moitié de saison, j’essayais de revenir dans le bon groupe, mais en terme de vitesse, j’étais un peu en retrait par rapport aux deux ou trois premiers. J’essayais de m’améliorer, je sais que j’ai réalisé quelques éclats par-ci par-là mais je veux être meilleur. Je ne suis pas là où je voulais être mais en même temps, j’essaye de m’améliorer et j’espère qu’on pourra reprendre les courses rapidement.

Eli, quelle a été ta première réaction quand tu as appris que le Supercross allait être reporté au moment où Kenny et toi êtes dans une des plus belles bagarres qu’on n’ait jamais vues ?

C’était un choc, on était à l’aéroport de Denver, en route pour Indy, on attendait notre vol de correspondance. On regarde nos téléphones et on voit ces messages, on a compris que c’était sérieux. D’autres villes fermaient leurs portes, d’autres Etats aussi. On savait que ça allait finir par arriver pour nous, mais quand ça arrive vraiment, c’est là que tu réalises. C’est dommage pour moi et Ken, mais c’est également dommage pour tous les autres, on est en plein milieu d’un championnat, rien n’est joué.

How The New Justin Barcia Won 2020 Anaheim 1 - Supercross - Racer ...

Ken, est-ce que tu as pu utiliser ce break pour te reposer, sachant qu’il y aura beaucoup de courses quand vous reprendrez ?

J’ai pris un peu de repos, en même temps, je reste en forme mais je ne ressens pas le besoin de trop m’entraîner, je ne suis pas un programme drastique. Certaines semaines, j’ai testé les limites de mon corps en en faisant plus, d’autres, j’ai pris du repos, histoire de trouver le bon équilibre. Chaque semaine, on entend des choses différentes, et les informations qu’on a vont probablement changer prochainement. Pendant ce break, je travaille dans mon jardin, on rénove la maison et je peux vous garantir que je ne suis pas fait pour avoir un job comme tout le monde.

Tu ne vas pas devenir un homme à tout faire ?

Je vais me concentrer là-dessus quand j’aurais pris ma retraite sportive. Pour l’instant, je m’occupe d’un truc que je fais toute la journée, et je suis complètement cuit le lendemain. Parfois, j’en ai par-dessus la tête de peindre toute la journée sous la chaleur, je préfère m’entraîner, même si parfois, rouler, s’entraîner, ça peut s’avérer difficile, j’y suis tellement habitué que c’est ce que j’aime faire. Parfois, je suis resté sous la couette car je ne savais pas quoi faire de ma journée ; 85, voire 90% de ma vie, c’est la compétition, l’entraînement, la moto, et tout vient de s’arrêter, j’ai connu quelques journées difficiles. Ce n’est pas comme si on pouvait vivre une vie normale, aller diner au restaurant, retrouver des amis, tout ça. On est bloqué chez nous.

Supercross : Cooper Webb, enfin ! | Motocross - Enduro - Supermoto ...


Cooper, un début de saison assez lent pour toi si l’on regarde ta fin de saison 2019 lors de laquelle tu décroches ton titre. Je pense que la plupart des gens se disent que cette pause est une aubaine pour toi. Est-ce que c’est ce que tu penses ?

On roule tous depuis longtemps et c’est la première fois que quelque chose comme ça arrive. Normalement, à cette période de l’année, on enfonce le clou, avoir un break maintenant, c’est étrange. C’est bénéfique pour moi d’un côté, pour pouvoir récupérer physiquement, prendre du repos, reset. Pour l’heure, il me semble qu’on roulera en Motocross pour la reprise mais les choses changent chaque semaine donc on verra comment tout va se goupiller. C’est une approche différente, je ne suis pas dans la course au titre comme Eli et Ken donc c’est différent pour moi, cette pause est arrivée au bon moment dans la saison pour moi.

Et toi Justin, as-tu été en mesure de faire des choses que tu n’aurais pas pu faire en temps normal ?

Comme tout le monde, je me suis reposé lors de la première semaine, j’ai fait quelques manches à l’entraînement par la suite, on a fait quelques vidéos, quelques whips, on essaye de rendre ça fun autant que possible. J’ai pu passer un peu plus de temps avec mes parents, et ça, c’est cool. Pendant la saison, tu roules, tu t’entraînes, tu mets un peu la famille de côté par moments donc c’est bon de pouvoir être avec eux. J’ai travaillé sur ma propriété, j’ai changé un peu le circuit de Motocross, je ne fais rien de bien différent, j’ai juste plus de temps pour faire des choses que j’aime, comme travailler sur mes pistes à la maison, passer du temps avec ma famille, mes chiens se demandent ce que je fais là, pourquoi je ne sors plus de la maison (rires). Je m’entraîne, je reste en sécurité, je reste en forme, j’étais à 100% cette année, et c’est énorme, car je ne me souviens pas de la dernière fois que j’ai réalisé une saison complète à 100%. Je suis prêt à y retourner, prêt à faire du testing outdoor, il me semble qu’on roulera en Motocross pour la reprise, c’est tout ce qu’on sait pour l’instant.

2020 SUPERCROSS SEASON POINT STANDINGS AFTER ROUND 9 | Motocross ...

Jason, même question que Eli, quelle a été ta réaction quand tu as appris que le Supercross allait être reporté ?

C’était dingue, on était en route pour l’aéroport quand on a eu la nouvelle. On s’est dit qu’on allait avoir une semaine de repos, on ne savait pas combien de temps ça allait durer à ce moment-là. Au final, 3 semaines, 1 mois plus tard, on est toujours chez nous. Je n’ai pas beaucoup roulé, voire pas du tout, je m’entraîne toujours physiquement et je passe du temps avec mes colocataires, on essaye de ne pas devenir dingue.

Eli, comment trouves-tu l’équilibre entre l’entraînement MX et SX en cette période particulière ?

Après la première semaine, on faisait un peu de Motocross et un peu de Supercross. Puis ils ont commencé à tout annuler, tout reporter, on a pris une semaine de repos et on s’est consacré à l’entraînement Motocross, pour l’heure, on en est là. On pense que si on reprend, ce sera en MX. Il sera intéressant de voir si comment on fera la transition si on doit rouler en Supercross en automne car ce n’est pas quelque chose d’habituel pour nous, on n’a jamais fait ça, rouler en Supercross en Septembre.

Ken, dans quel état d’esprit aborderas-tu le Super cross quand le championnat reprendra après autant de temps sans avoir roulé dans la discipline ? Quel sera le plus gros défi à relever au milieu de cette bataille pour le championnat ?

Ça va être bizarre pour tout le monde de revenir en piste après autant de temps ; on est tous dans le même bateau. Du Supercross, au Motocross, avant de retourner en Supercross, c’est étrange mais en même temps, on ne sait pas combien d’épreuves d’outdoor on disputera, et il y a bien trop d’épreuves en Motocross à disputer pour s’inquiéter à propos du Supercross. Tu ne peux pas rouler 10 épreuves en Motocross sur la réserve en pensant au Supercross, ça ne fonctionnera pas. Pour l’instant, on est encore loin de reprendre la compétition donc je n’y ai pas vraiment réfléchi et je pense que c’est la chose à faire. Deux ou trois semaines avant la prochaine course, ce sera largement suffisant pour se remettre dans le bon esprit mentalement.

2020 AMA Supercross Glendale SX Triple Crown Full Main Events

Cooper, tu as 29 points de retard au championnat, il reste 7 courses à disputer, dans quel état d’esprit seras-tu ?

29 points en 7 épreuves, ce sera une remontée difficile mais je prendrais les courses les unes après les autres. Le championnat, c’est ce qu’on aimerait décrocher mais ça semble un peu loin pour l’heure donc on va essayer de faire de notre mieux. Ce serait bon de décrocher quelques victoires avant d’attaquer la prochaine saison.

Justin, tu es capable de gagner des courses, qu’est-ce qui te contenterait, et qu’est-ce qui te décevrait, en terme de résultat, en fin de saison ?

Je n’étais pas content de Daytona, de ma façon de rouler, de mon ressenti, de mon résultat, 5ème, ce n’est pas ce que je vise. Quand on reviendra en Supercross, je veux monter sur le podium et remporter des victoires, je serais content avec ça et on verra ou on finira dans les points, en fonction des courses des autres pilotes. Beaucoup de choses peuvent arriver. Une ou deux victoires, des podiums, et je serais content.

Revised 2020 Monster Energy Supercross Schedule: Rounds 11-17 TBA

Jason, tu es en Floride, tu ne roules pas beaucoup, elle devient quoi, la « Team Fried » ?

Tom (Journet) a toutes les vidéos qu’il a filmées depuis 2016 donc il est en train de préparer une vidéo youtube. Autrement, je n’ai pas fait des masses avec Tom, on passe le temps, on joue aux jeux vidéo, aux cartes, on reste occupés. En ce qui concerne la team fried, on n’a pas fait grand-chose, on essaye juste de s’amuser et de prendre les choses à la légère. On essaye de savoir quand on va rouler de nouveau pour savoir quand il faudra être sérieux de nouveau.

Ken, est-ce que l’incertitude est le point le plus difficile ?

Oui, c’est sûr. En plus, on entend des opinions différentes, des rumeurs, on ne sait pas ce qu’il va vraiment arriver. C’était encore un plus gros problème au début, quand ils disaient qu’on devrait attendre mars, début avril, c’était encore proche, mais maintenant, tout a changé, et on parle de juin, et qui sait si ça va arriver ? On continue d’entendre les mêmes choses, peut-être qu’ils devront repousser à après juin. L’incertitude, c’est le plus difficile. Tu peux prendre 8 semaines de repos, et devoir attendre 3 mois supplémentaires avant de rouler, mais si tu prends trop de temps de repos et que tu dois vite reprendre, tu seras un ton en deçà.

Jusqu'au 4 décembre, tentez votre chance de remporter un kit déco 100% personnalisé grâce à 2BRO Designs !

Médias