MXGP & Europe

Cairoli, Gariboldi & les consignes d’équipe

Cairoli, Gariboldi & les consignes d’équipe

Trois pilotes dans un mouchoir de poche, trois pilotes en seulement 3 points, et une fin de saison 2021 qui rentrera probablement dans les annales du sport. À chaque épreuve, la tension monte d’un cran et alors que le tombé de rideau approche, la pression se fait de plus en plus présente. Il n’y aura qu’une seule couronne délivrée pour un champion, et deux grands perdants.

Dernièrement, c’est Jeffrey Herlings qui a été le plus gros perdant. Victime d’un abandon de manche mercredi, puis de deux chutes dimanche, le pilote Red Bull KTM a concédé 27 points à Romain Febvre, et 29 points à Tim Gajser, en l’espace de deux grands prix. Autant dire que les 24 points d’avance que Jeffrey avait réussi à emmagasiner se sont rapidement transformés en quelques unités de retard à l’issue de la 16ème épreuve de la saison.

Le voilà, le nouveau leader du championnat … @Kawasaki

En dépit de deux cabanes ce weekend, Jeffrey Herlings reste dans la course au titre, un petit miracle dû – en partie – à un certain Antonio Cairoli, qui s’est presque arrêté dans les derniers mètres pour laisser passer son coéquipier en fin de seconde manche.

Le geste de l’Italien a été tantôt critiqué, tantôt acclamé. Antonio Cairoli n’a pas fait dans la subtilité en seconde manche, clairement plus rapide que Jeffrey en début de débat, l’homme aux neuf titres mondiaux à assuré son rôle de soutien et a sacrifié son propre GP, l’un de ses derniers GP, pour faciliter la tâche de son coéquipier, et plus gros rival ces dernières années.  On a vu le pilote Italien – vainqueur du GP disputé  4 jours plus tôt au même endroit – ralentir à de nombreuses reprises alors qu’il revenait dans la roue arrière de Jeffrey lors de cette seconde manche tandis qu’a contrario Jorge Prado, lui, a été bien moins tendre avec Herlings. Le pilote Espagnol tentait encore de block-passer Jeffrey dans l’avant-dernier tour de la seconde manche; si c’est de bonne guère, c’est assez peu compréhensible vu les enjeux pour le groupe KTM. Finalement débarrassé de Jorge Prado, Jeffrey Herlings a pu compter sur Antonio Cairoli pour l’attendre dans le dernier tour de la seconde manche, afin de lui laisser prendre les 18 points de la 4ème place. Un gain de deux points qui s’avérera peut-être décisif au terme de la saison 2021.

Concurrents en début de saison, Cairoli et Prado pourraient bien être les meilleurs alliés de Jeffrey Herlings lors des deux dernières épreuves @KTM

Dans la manoeuvre, Antonio Cairoli a perdu la 5ème place du championnat, désormais occupée par Jeremy Seewer pour … 2 points d’avance. Pour en rajouter une couche, l’italien a reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux, à croire que c’est la toute première fois que des consignes d’équipes sont appliquées dans le sport.

« 5e de l’épreuve aujourd’hui. Je suis content de la vitesse, pas du résultat, mais parfois il faut savoir respecter les consignes de l’équipe et aider ses coéquipiers. » a déclaré Antonio Cairoli « N’importe quelle marque aurait fait la même chose si elle avait un coéquipier qui se battait pour le titre mondial. Donc, pour les quelques personnes qui m’ont envoyé des messages de menace de mort. STOP ! Je ne mérite pas ça car je me suis toujours comporté comme un vrai gentleman, sur, et en dehors de la piste ! »

Les dents grincent dans les paddocks, et notamment celles de Giacomo Gariboldi, propriétaire de l’équipe Honda HRC, qui n’a pas forcément apprécié les consignes d’équipes appliquées chez KTM « [Tim], tu gagnes tes courses tout seul…..tu n’as pas besoin de coéquipiers qui te laissent passer parce que tu es plus fort que tout et ton soutien, c’est nous, dans les pits, qui t’acclamont !!! Un point de retard et pour les prochaines [épreuves], tu ne seras pas seul !!! C’est parti pour la dernière étape, on est prêts ! »

Tim Gajser ne peut compter sur sur lui-même @Honda HRC

Malheureusement seul pilote Honda HRC en piste, Tim Gajser ne peut pas compter sur de l’aide extérieure en cette fin de saison, à moins que … En effet, il se dit que Ruben Fernandez pourrait évoluer en MXGP lors des deux dernières épreuves de la saison, dans le but de soutenir Tim Gajser. Quoi qu’il en soit, on sait désormais qu’on peut clairement s’attendre à voir Antonio Cairoli et – probablement – Jorge Prado venir aider Jeffrey Herlings, au besoin, lors des deux dernières épreuves de la saison à Mantova; like it or not. Romain Febvre peut, de son côté, compter sur Mathys Boisramé pour tenter de venir s’intercaler entre ses rivaux; récemment monté dans la catégorie reine, Mathys n’a pas rendu la tâche facile à Herlings en fin de seconde manche MXGP.

Que le meilleur gagne, coéquipiers ou non. Une fois notre chauvinisme mis de côté, difficile de nier que Romain Febvre, Tim Gajser et Jeffrey Herlings sont tout trois aussi méritants les uns que les autres. Ces trois garçons nous ont offert la fin de saison de mondial la plus palpitante et disputée de cette dernière décennie.

Mantova, nous voilà.

Retour