Interviews

Cooper Webb « Eli roulait vraiment très bien et j’ai essayé de m’accrocher »

Interview: Conférence de presse

Second à Anaheim 1, second à San Diego, Cooper Webb semble avoir retrouvé sa superbe en ce début de saison 2023. Après une saison 2022 en deçà des attentes et des prestations pas franchement flamboyantes à l’intersaison, l’officiel Red Bull KTM est bel et bien de retour en forme cette année. Dans le bon rythme ce samedi, Cooper Webb a mené un tour, puis a été en mesure de suivre le rythme d’Eli Tomac en seconde moitié de course pour terminer à une petite seconde de l’officiel Star Racing Yamaha. Micro.

Cooper, même résultat qu’à Anaheim 1 pour toi mais tu as mené quelques tours. C’est le même résultat, mais c’est un meilleur samedi ?

Les deux résultats sont bons, mais ce soir comme tu dis, c’était encore mieux. J’ai pris un bon départ et c’était vraiment la clef surtout sur un tracé comme celui-ci, vu comment il se développait en finale. J’ai pu mener quelques tours, c’était cool. Eli roulait vraiment très bien et j’ai essayé de m’accrocher, notre rythme était vraiment élevé. J’ai fait quelques erreurs à la mi-course et en arrivant dans les retardataires en fin de finale, ça m’a aidé. C’était un peu la folie sur la piste avec tout ce qui se passait. Dans la globalité, je suis content de mon début de saison et j’ai hâte d’en faire encore plus.

Eli t’a rattrapé assez rapidement en début de finale, mais il ne t’a pas vraiment distancé.

J’ai vu qu’il avait vraiment de bonnes traces en début de finale, dont ce triple qui menait au dragon’s back et sa ligne dans les whoops avant la ligne d’arrivée. Au début, j’avais le sentiment d’être dans les bonnes traces en resserrant les lignes, en restant à l’intérieur, mais j’ai vite vu qu’Eli ouvrait ses traces, prenait les extérieurs et une fois que je me suis accroché à son rythme et à ses lignes, ça m’a beaucoup aidé. Puis plus tard, quand la piste s’est détériorée, les traces plus intérieures que je prenais en début de finale sont devenues meilleures. Eli était juste à fond en début de finale et moi, j’ai l’impression que c’est la première fois depuis bien longtemps que j’ai été en mesure de rouler à ce rythme derrière lui durant toute une finale, donc c’est bon de voir ce qu’il faut être capable de faire pour gagner. Je vais apprendre des quelques erreurs commises, et je vais continuer à me battre.

Cooper Webb était le seul officiel KTM sur le podium ce samedi @KTM Racing

Tu as pu rester relativement proche d’Eli durant cette finale. Qu’est-ce que tu en as appris, qui te permettrait par la suite d’être encore plus présent pour te battre pour la gagne ?

Comme je l’ai dit, en début de finale, il avait de vraiment très bonnes lignes dans certains virages. Toute la journée, et dès les essais, il y avait beaucoup d’ornières sur cette piste et d’habitude, ça convient vraiment bien à mon style de pilotage. Quand le tracé se détériore, c’est là qu’Eli excelle vraiment dans les virages. C’est un mix, dans certains virages serrés, j’étais vraiment bon dans les ornières mais dans les virages plus ouverts, j’étais juste un peu trop hésitant. À la mi-course, j’ai fait quelques erreurs et ça m’a couté un peu de terrain, de là on a joué au chat et à la souris. Eli avait assez d’avance pour ne pas vraiment avoir à s’inquiéter de ma présence.

Tu n’es pas passé loin de t’en mettre une bonne à la mi-course à cause d’un kick sur un saut; peux-tu nous dire comment le tracé s’est dégradé et nous dire si c’était un challenge en comparaison avec le tracé d’Anaheim 1 ? Comment tu te remets dedans après une frayeur comme ça ?

C’était sur un deux-trois-deux avant un triple. J’ai pris la même ligne pendant toute la soirée et il y avait un caillou au fond et mes cale-pieds ont touché; je ne suis pas passé loin de passer par-dessus le guidon. C’était vraiment limite mais à ce stade de la course, tu ne peux pas vraiment trop t’attarder et y penser. J’essayais de gagner donc pour ça, il faut repousser les limites.

Je dirais que le tracé s’est dégradé un peu comme à Anaheim; les extérieurs étaient bons en début de soirée puis au fur et à mesure, il fallait resserrer vers l’intérieur. Il était important de faire des tours réguliers tout en y mettant de l’intensité. Si tu essayais de ralentir pour essayer de trouver un peu plus de flow, tu finissais presque par aller trop lentement alors que c’était un tracé sur lequel tu pouvais quand même attaquer.

Les whoops étaient piégeux. Ce n’était pas les plus difficiles mais ils étaient chauds, avec des trous un peu partout, peu importe quelle ligne tu prenais donc c’était compliqué. J’ai trouvé que le tracé était intéressant dans sa globalité. Il s’est bien défoncé, peut-être pas autant qu’Anaheim 1, mais quand même beaucoup par rapport à certains autres tracés.

Cooper Webb sera-t-il le premier à contrer Eli Tomac cette saison ? @KTM Racing

Tu as fais quoi pendant la pause ? Es-tu parti sur la côte Est pour tenter de trouver des pistes sèches ?

On est resté dans le coin, on a jeté un œil à la météo et on a roulé autant que possible. Ce report c’était un peu une déception; je comprends la décision mais on venait de démarrer la saison, tu te retrouves en pleine excitation et tu veux en découdre. Le week-end dernier, je me suis vraiment ennuyé donc c’est cool d’être de retour en piste.

On a parlé de la nouvelle KTM, et en te regardant ce soir, on pouvait voir que tu jouais pas mal avec. Comment te sens-tu sur ces tracés un peu plus meubles, alors qu’on se prépare à attaquer les tracés sur la côte Est ?

Tout semble bien fonctionner, surtout ce samedi sur ce tracé un peu technique avec des virages serrés, ça convenait bien à mon style. Le plus important pour moi, c’était les whoops. Là je me suis senti super solide dans les whoops et je ne perdais pas de temps dedans, c’était la clef. Je me sens bien sur cette moto, elle vire bien, je suis en mesure d’attaquer dans les enchaînements et de rouler comme je sais le faire ce qui est vraiment important. Comme je l’ai dit à Anaheim 1, on a tout changé sur cette moto, et ça a l’air de bien fonctionner pour nous.

Tu t’es mieux qualifié lors des essais à San Diego, c’est dû à quoi ? Une mentalité différente, ou parce que tu te sentais plus à l’aise qu’à Anaheim 1 ?

J’avais un bon feeling toute la journée, même dès les premiers essais je me suis senti à l’aise sur la piste. Parfois, tu te pointes sur un trackwalk et tu te dis « Oh, c’est un tracé qui va me convenir » et les essais se sont bien passés pour moi, j’ai été en mesure de faire des tours solides alors que ce n’est pas vraiment mon point fort. La qualification était décente à Anaheim 1 mais ce samedi, c’était vraiment mieux et je pense que c’était surtout parce que j’étais bien sur la piste.

Cooper Webb « Eli roulait vraiment très bien et j’ai essayé de m’accrocher »
Retour
error: Nope !