Interviews

Eli Tomac « c’était une course de dingue »

Interview: Conférence de presse

Eli Tomac ne pouvait pas rêver d’une meilleure ouverture de saison 2023. Malgré une petite chute alors qu’il menait le début de finale ce samedi soir, le pilote Star Racing Yamaha s’est magnifiquement bien rattrapé en parvenir à faire la jonction sur ses principaux concurrents pour s’imposer . En 10 ans, jamais Eli Tomac n’était parvenu à faire mieux qu’une 3ème place à Anaheim 1; c’est rectifié. Le voilà désormais à 3 succès d’égaler un certain Ricky Carmichael au nombre de victoires … Direction Oakland, samedi prochain !

Eli. Tu as beaucoup gagné en Supercross mais jamais à Anaheim 1. Cette victoire vient d’où ? Tu as adopté une mentalité différente pour débuter la saison ?

J’imagine que c’est surtout l’expérience. C’était mon dixième Anaheim 1 en catégorie 450 et visiblement, ça m’a pris 10 tentatives pour réussir à aligner les planètes pour gagner la première épreuve de la saison. C’était une course de dingue; il y a eu la bataille au début avec Justin Barcia et puis la chute sur le pont parce que j’étais assis trop sur l’arrière et ça m’a fait perdre l’avant, heureusement je n’ai rien plié sur la moto, ni le guidon, ni les leviers et je ne suis pas reparti pas très loin des premiers.

Ce tracé, c’est probablement dans le top 3 des tracés les plus difficile vu la façon dont étaient faites les transitions, il fallait être absolument parfait dans le timing des enchainements sinon tu faisais des erreurs où tu finissais par sortir de la piste. C’est une superbe soirée pour nous, surtout sur ce nouveau modèle.

Quand tu t’es relevé après ta chute, tu t’es dit « on va sauver les points » où « je peux le faire » ?

Honnêtement après cette chute, je pensais vraiment que c’était terminé pour moi, je me suis dit qu’il allait me falloir beaucoup de chance pour monter sur le podium. Vu l’état du tracé, on pouvait perdre du temps comme en gagner et finalement, ça a peut-être joué en ma faveur.

Eli Tomac est reparti 6ème …. mais s’est imposé tout de même.

Le début de course était intense dans le top 5, le public était vraiment bruyant. Comment gères-tu ça, pour éviter de te déconcentrer et de faire des erreurs ?

C’est sur qu’on les entend, mais on ne peut rien y faire. La seule chose qu’on puisse faire, c’est de rester concentré. Ça fait partie du Supercross et c’est d’ailleurs ce qui rend ce sport si cool. Tu entends qu’il se passe quelque chose avec le public, que ce soit autour de toi, ou ailleurs parce qu’il y a une autre bataille sur la piste. On fait avec.

Maintenant que tu as pu tester ta moto en condition de course, peut-on parler de comment tu t’es senti et de la confiance que tu avais à son guidon ce samedi ?

Honnêtement, je suis très surpris qu’on ait été aussi bon dès la première épreuve car c’est une nouvelle moto; ce n’est jamais simple de régler une nouvelle moto. La plupart du temps, ce qu’il faut, c’est surtout engranger de l’expérience avec pendant les courses et apprendre sur le tas mais d’une certaine manière on a démarré du bon pied et ce nouveau modèle a très bien performé. J’en ai beaucoup parlé ces derniers temps, mais le plus important à propos de cette nouvelle moto, c’est qu’elle a perdu beaucoup de poids et je peux vraiment sentir qu’elle est plus légère; en Supercross, c’est incroyable quand il faut changer de direction.

En conférence de presse, tout le monde te rappelait que tu n’avais jamais gagné à Anaheim 1. Finalement, tu as l’air assez stoïque à propos de cette victoire, comme si tu ne te concentrais que sur le championnat.

C’est bon de gagner ici, c’est sur, mais dans ma tête l’objectif sur le long terme, c’est de gagner ce championnat.

Et d’une 45ème victoire au compteur @Yamaha Racing

Un mot sur le tracé. Est-ce qu’il y avait un endroit en particulier qui te posait plus de problèmes, ou que tu appréhendais à chaque tour ?

Dans l’enchaînement avec les quatre triples, il y avait un énorme trou à l’appel du premier triple, c’était dingue. On a débuté la finale en passant à l’intérieur et l’appel est devenu de plus en plus raide et ensuite, on était un peu obligé de passer en plein milieu, dans ce trou, et de faire avec. Ensuite, il fallait essayer de prendre la meilleure ornière pour le saut suivant et quand la terre est comme ça, c’est vraiment facile de se mettre trop court ou trop long sur ces enchaînements.

Le départ était différent ce samedi, avec une séparation. On a vu quelques chutes au départ ce soir, est-ce que ton choix de place sur la grille a été déterminé par ce que tu as vu ce soir, et les quelques accrochages qu’on a pu voir dans le paquet au milieu de la ligne droite ?

J’ai utilisé la même place sur la grille toute la journée, à l’exception faite de mon tout premier test de départ lors des essais. J’étais à l’intérieur, sur la troisième grille à gauche du pont. Tous les premiers virages peuvent vite devenir un peu chauds, mais j’ai pris de très bons départs ce soir donc j’ai pu éviter les ennuis

Eli Tomac « c’était une course de dingue »
Retour
error: Nope !