Interviews

Hunter Lawrence « j’avais beaucoup mieux que ça dans le sac »

Images: Honda Racing

Hunter Lawrence court toujours après son premier succès cette saison, et l’abandon de son frère Jett n’a pas suffi pour que le pilote Australien s’impose à Red Bud. Second derrière Jo Shimoda – premier pilote Japonais à s’imposer sur l’outdoor US – Hunter Lawrence s’empare toutefois de la plaque rouge de leader du championnat dans des conditions particulières.

Hunter, tu as été présent devant toute la journée à Red Bud, mais ça n’a pas suffi.

Ouai, c’était une journée … intéressante. En fait c’est drôle parce que j’ai un peu un sentiment amer. Je repars avec la plaque rouge, mais selon moi, la première manche ne s’est pas bien passé, et j’ai eu beaucoup de chance de parvenir à soulager la moto pour terminer la manche et ne pas avoir à rentrer à pied. En fin de manche, j’ai fait un gros « ouf » de soulagement.

En seconde manche, j’ai juste vraiment galéré, honnêtement, j’étais vraiment mauvais. J’étais vraiment tendu. Je fais 2-2, et pourtant j’ai le sentiment que j’avais beaucoup mieux que ça dans le sac. Evidemment, je repars avec la plaque rouge donc bon … Les victoires ne viennent jamais aussi vite, ne sont jamais assez nombreuses que voulut de toute façon.

Honnêtement, la façon dont ça s’est passé, c’est juste bizarre pour moi, même si je rêvais de cette plaque rouge depuis longtemps. Avec le recul, je me dis que j’aurai fait n’importe quoi pour avoir cette plaque rouge, même en étant insatisfait de ma performance pendant les manches.

La plaque rouge change de main, mais pas de team, ni de famille.

Quand tu suis un pilote et qu’il rencontre un problème mécanique, tu te dis « hey, j’ai un peu de chance ». Mais quand ça arrive à ton frère, ça doit être différent, non ?

Oui. La moto de Jett fumait un peu quelques tours avant qu’il n’abandonne. Je pensais qu’elle surchauffait. Et puis il s’est arrêté. J’étais derrière lui à ce moment-là, je ne voulais pas le dépasser trop tôt comme je l’avais fait à High Point lors de la course précédente. J’étais content d’être second à ce moment-là. J’ai vu Jett sortir de la piste et je me suis demandé s’il me laissait passer, ce qu’il faisait. Le tour suivant, j’ai vu qu’on poussait sa moto. J’ai trouvé ça étrange car ce n’était pas arrivé depuis un bail. Et puis à quatre ou cinq tours de la fin, au même endroit, ma moto a complètement changé de bruit, j’ai flippé. Je ne voulais pas me retrouver à pousser ma moto à mon tour. J’ai arrêté d’ouvrir les gaz, j’ai rouloté à mi-gaz jusqu’à la fin de la manche pour parvenir à la terminer.

C’était dans ta tête ou il y avait vraiment un problème avec la moto ?

Non, il y avait vraiment un problème. C’était la même chose que sur la moto de Jett, les deux moteurs ont été démontés immédiatement après la course. Quand j’ai vu la moto de Jett sur le bord de la piste, je me suis vite rappelé qu’on était sur la même moto. Dès que j’ai entendu le changement de son provenant de ma moto, j’ai ralenti et j’ai joué la carte de la sécurité jusqu’à l’arrivée. Je pense que si j’avais poussé un peu plus le moteur, je serais également rentré à pied …

2-3-2-2-2 … Quand la régularité paye. Hunter compte désormais 7 points d’avance sur son frère Jett au championnat

Tu as signé ton premier doublé à Southwick l’an dernier. Tu es en tête du championnat, tu roules bien, tu dois être en confiance.

Oui, j’aime rouler à Southwick, et c’est cool d’avoir la plaque rouge. Tout peut arriver, alors je vais juste prendre les choses au fur et à mesure qu’elles viennent. Il faut juste s’amuser, prendre du plaisir. On a rêvé de moments comme celui-ci, et il y aura des moments plus compliqués, où ça nous manquera, donc il faut savoir en profiter.

On imagine forcément qu’avec ton frère, tu seras aux nations pour l’Australie. Mais du coup, qui roule en 450 ?

Oui, il y a quelques semaines, c’était moi qui était prévu sur la 450 et Jett sur la 250. Puis la semaine dernière, c’était : « On va mettre Jett sur la 450 et Hunter sur la 250. » Alors, qui sait ?

Dans deux semaines, ça pourrait changer à nouveau. Ça dépend en grande partie du troisième pilote qu’on aura au sein de l’équipe, qui sera probablement un autre pilote 450. Ce sera donc l’un d’entre nous sur la 250, mais vu que Jett montera l’année prochaine en 450, il est plus logique qu’il soit sur la 450 aux nations. Je croise les doigts pour que nous restions en un seul morceau, en bonne santé, et qu’on puisse participer aux Nations pour représenter notre pays cette année, ce serait génial.

Interview: conférence de presse – Red Bud

Hunter Lawrence « j’avais beaucoup mieux que ça dans le sac »
Retour