Interviews

Jason Anderson « Il m’a fallu 12 ans pour signer une première victoire en outdoor »

Images: Kawasaki Racing

Il y a des succès qu’on n’attendait même plus, comme celui de Jason Anderson sur une épreuve d’outdoor. Arrivé chez les pro’s en 2011, jamais Anderson n’avait remporté d’épreuve en Motocross US, comptabilisant pourtant 19 victoires en Supercross (250 & 450). Ce samedi à Hangtown – à l’occasion de la seconde épreuve de l’outdoor – le pilote Monster Energy Kawasaki a enfin décroché sa première victoire en Motocross; le compteur est désormais ouvert …

Jason, c’est vrai que tu ne savais pas que tu avais gagné la journée en fin de seconde manche ?

Oui, dans le dernier tour, j’étais troisième et je me suis dit qu’avec mon 1-3, je n’allais pas gagner la journée. Je suis passé devant la zone des mécanos, et mon mécanicien m’a dit : « Tu l’as fait ». Je me suis dit : « J’ai fait quoi ? » Alors j’ai demandé au commissaire de piste qui était présent quand je me suis arrêté, et il m’a dit que j’avais gagné. J’étais super content ! Il m’a fallu 12 ans pour signer une première victoire en outdoor, et beaucoup de travail. Ça fait vraiment du bien.

Il a fallu prendre quelques mauvaises trajectoires, et des traces bien défoncées pour y arriver aujourd’hui …

Oui. En général quand tu roules devant, tu es en mesure d’être un peu plus intelligent avec tes choix de trajectoires. Dans la première manche, Chase Sexton a creusé l’écart, j’ai dû changer certaines de mes traces et j’ai tapé du poing sur la table.  Dans la deuxième manche, je suis parti un peu plus loin. J’ai dépassé des gars qui roulent vraiment fort ! J’ai dépassé Dungey, Cairoli, Kenny. Ces gars-là sont très forts et les doubler, c’est du boulot. Une fois que je me suis retrouvé troisième, je me suis dit que ça allait être très dur de rattraper Eli et Chase. J’ai senti que j’étais en mesure d’attaquer vraiment pendant toute la manche, et c’était une belle amélioration par rapport au week-end dernier.

19 victoires en SX, et désormais 1 victoire en MX pour Jason Anderson

Le rythme était-il plus élevé qu’attendu à Hangtown ?

Ce qui est dingue en ce moment, c’est que le rythme est très élevé, et quand tu te retrouves dans le top 3, tu te bats du début à la fin. Tu dois donner absolument tout ce que tu as, et tu utilises ta matière grise absolument tout le temps. C’est difficile d’autant donner mentalement, pendant 70 minutes de manches sur une même journée. Tu essayes de trouver des solutions, de prendre tes trajectoires tout en résolvant des problèmes à la fois, c’est tendu.

On dirait que ta 450 KXF est au point.

On s’améliore, notre moto est bonne. Ce sont juste des petits ajustements. C’est un pour cent par ci, par là. On ne fait pas de changements de dingues, mais oui, on fait quelques petits changements. Tout est une question de savoir comment ta moto va réagir, tout en étant à l’aise dessus, quand tu vas te prendre un bon gros kick dans les trous.

La concurrence est en forme, pas facile de doubler, mais on savait que la motivation serait là pour aller chercher ta première victoire d’épreuve.

Pour moi, l’objectif est de ne jamais rien lâcher et de produire un effort tout le temps, peu importe combien je termine la manche. En première manche, j’ai attaqué tout du long et j’ai été en mesure de m’imposer. Dans la deuxième manche, tout ce que j’avais dans le sac, c’était la troisième place. Je pense qu’avec de meilleurs départs, je pourrais continuer à me battre devant. Je vais essayer de faire ça toute la saison, et on verra où on finira.

Où as-tu rencontré des problèmes ce week-end ?

Sur un saut, celui qu’on appelait autrefois le Fly 150. En première manche, je l’ai envoyé beaucoup trop fort, j’avais oublié qu’il ne faisait plus 150 pieds … J’ai carrément sauté hors de la piste, et c’est là que j’ai perdu beaucoup de temps sur Chase Sexton. En fait, j’ai simplement oublié que le saut était plus petit que d’habitude.

3ème du provisoire 450 après Hangtown, 18 points séparent désormais Jason Anderson de Chase Sexton.

Tu gagnes avec 3/10ème d’avance en première manche. Une fois que tu as doublé Chase, tu t’attendais à le voir revenir comme ça ?

Quand j’étais derrière lui, il s’est fait gêner par des retardataires. Quand on est arrivé dans les deux derniers tours, on devait doubler des mecs qui se battaient dans le top 15, et c’est difficile car ils ne veulent pas trop ralentir et se pousser, puisqu’ils se battent aussi. C’est comme ça que le motocross fonctionne, c’est juste une autre variable qu’il faut prendre en compte. En ce qui concerne la première manche, j’ai continué à attaquer pour essayer de garder la tête malgré l’écart avec Chase.

Comment vas-tu fêter ta première victoire sur l’outdoor ?

Pour l’instant, il est encore un peu trop tôt dans la saison pour faire la fête comme je le voudrais. Je vais probablement aller me faire un restau, ou un truc comme ça. Je suis content de ne plus avoir à entendre parler de mon manque de succès en Motocross et ça, c’est plutôt cool. Je suis content, vraiment content de mon pilotage et ça me motive encore plus pour la suite. Je vais fêter cette victoire, je suis heureux et fier de moi, mais je dois essayer de continuer sur cette lancée à présent.

Interview: Conférence de presse – Hangtown

Jason Anderson « Il m’a fallu 12 ans pour signer une première victoire en outdoor »
Retour