USA

Le cas Maximus Vohland

Images: KTM

À moins que vous ne soyez un fervent fan du Supercross US et que vous regardiez les essais qualificatifs par le biais du site Supercrosslive.tv, vous n’avez probablement pas vu Maximus Vohland de la saison 2022. Pourtant, le pilote Red Bull KTM était bien présent en piste à Minneapolis, St. Louis et Atlanta, sans grand succès. Blessé dès le premier tour de la finale 250 de Minneapolis, Maximus Volhand a loupé la qualification pour le programme de la soirée à St Louis et à Atlanta.

S’il n’a pas ramené le moindre résultat cette saison, Maximus Vohland détrône Thomas Covington du haut d’une liste où il ne fait jamais bon figurer; Maximus est en effet le dernier pilote Factory en date à ne pas parvenir à se qualifier pour une finale en catégorie 250 depuis Thomas Covington (Arlington, 2019), hors blessure.

Maximus Vohland n’a marqué qu’un point cette saison, suite à son abandon de Minneapolis

Après avoir gagné le GP de Turquie et terminé 5ème du mondial MX2 en 2018, Thomas Covington intégrait l’équipe Rockstar Energy Husqvarna pour évoluer aux USA en 2019. Terrassé par le virus d’Epstein-barr, Covington avait connu une année noire avant de finalement voir son contrat Factory s’envoler. De retour sur le mondial en 2020 avec l’équipe Gebben Van Venrooy, Covington avait enchaîné les mauvais résultats et les pépins de santé avant de finalement annoncer sa décision de mettre un terme à sa carrière de pilote dans la foulée.

Revenons-en à nos moutons. En 2021, Maximus Vohland réalisait pourtant des débuts prometteurs chez les professionnels en s’alignant sur le Supercross sur la côte Est. 9ème, 8ème et 6ème lors des trois premières épreuves disputées à Houston, la jeune recrue de l’équipe Red Bull KTM faisait déjà preuve d’une belle maturité en piste malgré son jeune âge (18 ans), mais la progression du garçon s’est arrêté net à Indianapolis, épreuve lors de laquelle Maximus se déboîtait la hanche lors des essais qualificatifs; une blessure qui contraindra le pilote Factory KTM à mettre un terme à sa saison de Supercross. Le garçon revenait en piste pour participer au championnat outdoor, menait des tours à Fox Raceway, signait 2 top 5 d’épreuves avant de terminer 9ème du championnat.

Blessé dès la première épreuve du championnat de Supercross 250 côte Est cette saison, Maximus a connu un début de saison 2022 difficile et, en plus des deux non-qualifications coup sur coup à St. Louis et Atlanta, l’officiel KTM vient de nouveau de se blesser à l’entraînement (fracture du pouce). Maximus a donc décidé de faire l’impasse sur les deux dernières épreuves de la saison de SX US afin de se concentrer sur le championnat outdoor qui débutera à Fox Raceway d’ici 5 semaines, en lui souhaitant meilleure fortune.

Les derniers espoirs d’un podium final en 450 reposent désormais sur le Français Marvin Musquin

Autant dire qu’avec un seul point marqué dans la catégorie 250 et une seule victoire décrochée – merci Marvin Musquin – dans la catégorie 450, l’équipe Red Bull KTM réalise l’une de ses plus maigres saisons de Supercross depuis … des lustres. Pour l’heure, aucun pilote Red Bull KTM ne figure dans le top 3 du championnat SX US 450, chose qui n’est plus arrivée depuis 2011, saison lors de laquelle Ryan Villopoto (Kawasaki) s’adjugeait le titre devant Chad Reed (Honda) et Ryan Dungey (Suzuki). La donne peut encore changer puisque Marvin Musquin et Cooper Webb ne comptent respectivement « que » 12 et 30 points de retard sur Justin Barcia – détenteur de la troisième place provisoire après 14 épreuves.

Le cas Maximus Vohland
Retour