Interviews

Maxime Renaux « Je sais que je suis capable de faire bien mieux »

Auteur de son quatrième podium de GP de la saison à Maggiora, Maxime Renaux s’empare de la seconde place provisoire du championnat du monde MXGP en Italie. Rookie dans la catégorie, Maxime fait déjà des étincelles aux avant-postes de la catégorie reine. S’il a magnifiquement bien résisté aux attaques de Tim Gajser lors de la manche qualificative du samedi – qu’il remporte – le pilote Factory Yamaha n’a pas été en mesure de contrer le Slovène lors des deux manches du dimanche. Troisième du grand prix de Maggiora, Maxime Renaux n’était qu’à moitié satisfait de sa performance du week-end.

Maxime Renaux – en conférence de presse à Maggiora: « Un dimanche très fun pour moi; les conditions étaient vraiment différentes de celles rencontrées la veille, on avait un tracé très technique, plutôt lent. Je suis vraiment content d’une chose ce week-end, c’est de voir qu’on a fait de très bons progrès aux départs. J’ai pris trois bons départs: en qualif’ et lors des manches, c’était vraiment une bonne chose. En seconde manche, j’ai complètement loupé mon second et mon troisième virage, donc je me suis retrouvé 5ème. Je n’étais pas vraiment satisfait de mon pilotage en seconde manche; qu’est-ce que je peux en dire ? Je termine troisième d’une manche sur le mondial MXGP, c’est un très bon résultat mais je sais que je suis capable de faire bien mieux, je sais que j’en ai plus sous le coude. On va régler certaines choses, on va continuer à travailler dur avant de prendre la direction de Riola Sardo.

Quand on change de catégorie, on ne sait jamais trop à quoi s’attendre. C’était un gros point d’interrogation pour moi en fin de saison dernière car je savais que je pouvais performer sur une 250 en catégorie MX2, je savais contre qui je roulais. Monter en MXGP, c’est un gros challenge je dois l’avouer mais je suis vraiment content du déroulement de ma première saison dans la catégorie, tout se passe vraiment bien, je suis satisfait de ce qu’on a pu achever jusqu’à présent mais je sais que je peux faire mieux. On doit tous passer par la case apprentissage et j’essaye d’engranger le plus d’expérience possible pour pouvoir atteindre mes objectifs.

Pour être au même niveau que Tim, il va d’abord falloir que j’apprenne de la catégorie, de cette cylindrée et de cette moto. Surtout sur un tracé comme celui de Maggiora, très technique, avec de grosses ornières, des trous, et une sous-couche très dure avec des cailloux. J’ai encore des réglages à trouver et ça va prendre du temps. D’un autre côté, je sais que je suis en mesure de le battre, je l’ai montré en première manche en Argentine. Battre Tim, ce n’est pas impossible mais tout doit être réglé parfaitement car c’est un très bon pilote, très expérimenté, il est réglé comme une horloge comme on peut le voir avec sa régularité. L’objectif, c’est d’être le plus proche possible de Tim pour pouvoir me battre de nouveau avec lui. »

Sous la pression de Tim Gajser pendant toute la manche qualificative du samedi, Maxime Renaux a tenu bon !

Maxime Renaux « Je sais que je suis capable de faire bien mieux »
Retour