Interviews

Ryan Dungey « J’espère pouvoir être devant, gagner et jouer les podiums »

Images: Press release KTM

On se doutait plus ou moins que Ryan Dungey n’était pas retourné à l’entraînement depuis 3 mois pour seulement participer aux deux premières épreuves de la saison d’outdoor. L’homme aux 9 titres AMA – désormais âgé de 32 ans – a confirmé lors du dernier PulpMX Show qu’il avait l’intention de participer à tout le championnat Outdoor 2022, avec de gros objectifs à la clef: jouer la gagne et les podiums, rien que ça. Ryan Dungey n’a plus participé à une épreuve d’un championnat Outdoor depuis Thunder Valley le 4 juin 2016, soit bientôt 6 ans.

Ryan Dungey – PulpMX#504: « Revenir, je voulais le faire depuis longtemps. Chaque année, certaines circonstances faisaient que ce n’était pas possible. Je voulais avoir cette opportunité de relever ce nouveau challenge et l’opportunité se présente cette année. J’ai toujours pris soin de mon corps, j’ai fait en sorte d’être dans la meilleure condition physique possible. Je n’ai pas passé mon temps à rouler mais je suis resté affûté. Chez KTM, ils ont eu besoin d’un coup de main en Californie pour le testing, la vitesse était bonne, je me sentais bien et vu que Cooper & Marvin ne feront pas l’outdoor, une porte s’est ouverte pour moi. J’ai hâte, je m’entraîne depuis 2 ou 3 mois pour me préparer, ça va être difficile car çela fait déjà 5 ans que je n’ai plus mis les pieds derrière une grille de départ mais j’ai vraiment hâte de relever ce nouveau challenge. […]

En ce qui concerne les objectifs, il y a beaucoup de bons pilotes donc je me dois de rester concentré sur moi-même mais je veux être capable de prétendre aux victoires. C’est mon objectif, ce sera difficile mais le plus important pour moi actuellement, c’est de me préparer, physiquement, sur la moto, pour retrouver l’intensité, la vitesse et tout ce qui va avec. Je ne sais pas vraiment où me situer, je n’ai pas vraiment de quoi me comparer à moins d’aller à la Bakers Factory pour faire des manches avec Malcolm & Plessinger. Je pourrais me jauger comme ça mais il n’y a que quelques pilotes là-bas, donc on verra comment tout se déroulera. Ce qu’il me reste à faire, c’est travailler, me concentrer sur moi-même, faire mes propres trucs, rouler mes propres courses, et arrivera ce qu’il arrivera. J’espère pouvoir être devant, gagner et jouer les podiums […]

Les objectifs de Ryan Dungey sont plutôt costauds …

Quand j’ai pris ma retraite, j’avais besoin d’une pause. Est-ce que je savais exactement ce que je cherchais à ce moment-là ? Non. J’ai fait en fonction de ce que je pensais être le mieux à ce moment-là pour moi, suite à mon ressenti. Je suis dans une position différente, mes perspectives sont également différentes aujourd’hui. J’ai deux enfants, on vit au Minnesota, mais c’est une bonne chose. Je veux consacrer du temps à mes enfants mais dans le même temps, on a tous un don, un talent pour ce sport, un but dans la vie. Honnêtement, quand j’ai arrêté la compétition, j’ai complètement fermé le chapitre MX. Je me suis dit « je n’ai plus besoin du sport, je n’ai plus besoin d’être derrière une grille de départ. » Ce n’est pas l’adrénaline qui me manque, je ne suis pas accro à l’adrénaline mais c’est l’aventure, le fait de me tester qui me motive.

Je pensais que je pouvais vivre sans le sport, m’en débarrasser et faire quelque chose de complètement différent mais avec le temps, j’ai réalisé qu’il me manquait quelque chose. « Qui suis-je ? Qu’est-ce que j’aime ? Qu’est-ce qui me botte ? Qu’est-ce qui me donne envie de sortir du lit le matin ? ». J’ai mis beaucoup de choses de côté mais tout est revenu au bout de deux ans, trois ans. Je faisais d’autres choses, c’était cool, mais désormais, c’est clair dans mon esprit: Je veux gagner des courses, gagner un championnat, c’est ce qui me motive. J’adore pouvoir aller sur le circuit, m’entraîner, travailler dur, m’occuper de ma moto avant de rentrer à la maison pour être avec mes enfants et ma femme. Quoi qu’il en soit, si je reviens en compétition, je reviens pour gagner, et pas pour autre chose sinon, je ne le ferais pas. […] Actuellement, dans ma tête, je participerai aux 12 rounds de la saison. […] »

Ryan Dungey « J’espère pouvoir être devant, gagner et jouer les podiums »
Retour