USA

Ce que vous avez manqué d’Anaheim 2

Bon courage pour rester éveillé pendant les conférences de presse: Entre les questions qui n’obtiennent jamais de réponses et les pilotes qui sortent les mêmes répliques semaines après semaines, difficile de contenir ses bâillements.

C’était une bonne course Bla Bla vivement la semaine prochaine Bla Bla le niveau est vachement relevé Bla Bla Merci à mes pneus Dunlop pour mon départ Bla Bla 

Heureusement, certains mecs présents dans l’industrie depuis des années sont encore assez sain d’esprit pour comprendre que les gens veulent des vraies infos, des rumeurs, des sujets qui font bander et qui immergent dans le monde du Supercross.

RaceDay Live sur NBC Sport, vous n’avez probablement aucune idée de ce que c’est …. Tout ce qu’il se passe avant le début du programme du soir, une mine d’or parmi d’autres.

PulpMX Show, Swap Moto, The Cat Podcast pour ne citer qu’eux…  Ces podcasts forment à eux seuls une véritable mine d’informations.

Voyez les choses en face, si vous voulez être à la page, c’est vers les médias US qu’il faut vous tourner. 

C’est bien lors de ces podcasts, qui se transforment en show radios pour certains, que vous en apprendrez plus sur la vie des pilotes, sur le milieu du Supercross US, sur qui fait quoi, où, quand, comment, et surtout…. qui en a une petite….

Casque vissé sur les oreilles, vous voilà désormais IN, le Supercross de l’intérieur.

Quelques sujets ont retenu mon attention, une nouvelle fois, en provenance de l’excellent podcast de AJ Catanzaro.

AJ Catanzaro, pilote du plateau US depuis de nombreuses années, qui a fait revivre James Stewart le temps d’un Red Bull Straight Rythm, qui tient une école de pilotage très réputée Outre-Atlantique et surtout, qui côtoie un paquet de monde dans le milieu du SX US…

Bref, un mec du milieu qui en connaît bien plus que nous, que vous, et vos 874 amis Facebook réunit.

Les whoops étaient impossibles A Anaheim 2, la série après un virage à plat, qui n’offrait aucun élan.

Des whoops plus que verticaux, soit tu les dribblaient, soit tu tentais de les sauter et tu te prenais un méchant kick vers l’arrière. J’étais avec Tomac lors de la reconnaissance de piste à pied et il était là « Ah, Okay ».

Tu ne peux jamais savoir comment les whoops vont évoluer, j’ai regardé le groupe 450 A lors des essais, avant mon passage. Les meilleurs pilotes 450…

Il n’y avait que 3 ou 4 mecs dans ce groupe qui dribblaient les whoops…. A partir de là, tu te dis qu’il y a un problème. Barcia dribblait le whoops et c’était pas beau à voir, Seely pareil, Tomac a essayé…

La plupart des autres mecs passaient à côté de la série de whoops. Lors de ma session d’essai avec le groupe B, le seul mec qui les a tentés, c’était Tyler Bowers.

C’est les essais, personne ne les dribbles, c’est impossible de les sauter parce qu’ils sont trop raides, tu peux à peine les enrouler, c’était sûr qu’ils allaient les changer, alors pourquoi prendre des risques et tenter de les prendre ?

A peine les premières séances d’essais terminées, les types sont arrivés avec les bulldozers et ont refait la série de whoops, mais elle était encore trop compliquée.  Un gars comme Musquin, s’ils n’avaient pas refait les whoops 2 fois, aurait fini 15ème. S’ils n’avaient pas refait les whoops, il y aurait eu un écart monstre entre ceux qui les prenaient et ceux qui les subissaient.

Il y a un gros problème de communication entre les organisateurs et les pilotes. Ils font des modifications sur la piste et aucune information n’est faite à ce sujet. 

Si le fait de faire rouler certains pilotes en avants-premières en conférence de presse n’est pas forcément du goût d’AJ Catanzaro, il y évoque aussi un intérêt.

La conférence de presse a été annulé à cause de la pluie, pour une fois que j’y étais invité …. J’ai payé 500$ pour changer mon billet d’avion et une fois arrivé sur place le vendredi matin, me rendre compte que c’était annulé.

Les mecs qui construisent les terrains n’ont pas la science infuse, ils sont très bons mais ils peuvent parfois être trop optimistes. Pendant la conférence de presse, ils sont présents pendant que les pilotes roulent et peuvent voir quelles modifications sont à apporter pour le rendre plus sécuritaire, ou rendre les enchaînements prévus possibles pour le lendemain.

Après les whoops, il y avait un virage à droite et un genre de table avant un virage à gauche avec 2 lignes possibles.

Ils se sont rendu compte que personne n’arrivait à prendre la trajectoire extérieure en rebondissant sur la table On-Off. Donc ils sont revenu modifier un peu la table pour permettre d’en sauter pour aller prendre cette trace. 

En temps normal, ces modifications auraient été apportées pendant la conférence de presse, et pas le jour de la course. Au moins, ça a mis tout le monde sur un pied d’égalité.

 

A propos des secondes motos lors des formats Triple Crown

Il faut que les gens réalisent que les secondes motos des pilotes usines sous les auvents, c’est leurs motos d’entrainement … Elles passent au polish, on les rend belles et brillantes, avec quelques pièces en plus, des pièces de tuning en quelque sorte. 

En 250, il y a une belle différence entre les motos de course et celles d’entrainement, un peu moins en 450 (C’est d’ailleurs pourquoi les privés favorisent la catégorie 450, moins d’entretien, une moto qui dure plus longtemps, etc …)

Une moto d’entrainement ça se refait toutes les 6 ou 7 heures de roulage, une moto de course, ça ne dure qu’une course et il faut refaire le moteur.

Donc en 250, s’ils utilisent leur seconde moto, il va y avoir des différences de puissance et d’aisance entre les deux motos. C’est pratiquement impossible de base de régler deux motos identiquement.

Tu sens la différence quand ta moto à des heures de roulages et quand elle vient d’être refaite.

Pour faire simple, les types ne veulent même pas utiliser cette seconde moto et tu vas te rendre compte qu’ils vont plutôt réparer la première que d’opter pour la seconde machine.

Sur Garrett Marchbanks

Dean Wilson & moi en parlions, Garrett Marchbanks, il a une technique misérable.

Je l’ai vu 5 ou 6 fois par terre à Anaheim 2. C’était triste et frustrant.

J’ai passé du temps avec Jordan Jarvis, qui est probablement la fille la plus rapide sur une motocross. Jordan et Garrett sont sortis ensemble, je l’ai appris ce week-end.

J’ai passé une journée avec elle et elle a vraiment une technique irréprochable, contrairement à Garett.

C’est bizarre, mais du coup, tu te dis que quelqu’un chez Pro Circuit doit bosser là-dessus avec Garrett.

Tedesco bosse pour Pro Circuit actuellement, je ne sais pas vraiment quelle est sa tâche au sein de l’équipe, mais tu te dis que Garrett doit admettre que quelque chose ne va pas dans son pilotage.

Il est super rapide, c’est un bon gars, mais il doit s’en rendre compte rapidement sinon il va passer sa vie par terre.

On l’a vu faire une erreur et rentrer dans Decotis à Anaheim 2, les faisant tomber tous les deux. 

J’ai cru que Jimmy Decotis allait nous faire une Weston Peick sur Garrett, il a commencé à se diriger vers Garrett, mais il est resté intelligent, il l’a pointé du doigt et il lui a juste gueulé dessus avant de remonter sur sa machine.

A la télévision ils n’ont rien montré de ça, moi j’ai vu Garrett au sol de nombreuses fois, il n’était pas très loin, peut être 8 ou 9ème.

A la semaine prochaine

Retour