David Luongo “Nous avons la responsabilité de faire démarrer ce championnat”

David Luongo “Nous avons la responsabilité de faire démarrer ce championnat”

Une troisième version du calendrier du mondial MXGP vient d’être publiée alors que les promoteurs Infront Moto Racing continuent de jongler avec les restrictions gouvernementales encadrant l’organisation d’événements sportifs et les contrôles aux frontières.

Initialement prévue à Oman en mars, la première épreuve du mondial MXGP a été déplacée vers le nouveau tracé du GP des Pays-Bas, à Oss, et reportée en mai, avant d’être de nouveau repoussée pour une ouverture de saison désormais prévue en Russie à la mi-juin. Ce périple à l’est sera suivi d’une épreuve en Angleterre – à Matterley Basin – avant de prendre la direction de Maggiora qui accueillera une épreuve du championnat du monde pour la première fois depuis 2015.

“Ça a été deux semaines de travail très compliqué car modifier une épreuve signifie que de nombreuses choses changent pour une autre“, a révélé David Luongo. “C’est une période folle mais qui, je dois l’avouer, est toujours un peu mieux que la situation rencontrée l’année dernière car nous avons encore beaucoup d’organisateurs déterminés à organiser des épreuves avec du public, et en repoussant les courses à plus tard dans la saison, il y a un espoir qu’elles puissent se produire. Nous ne pouvons que travailler avec ce que nous avons et, si nécessaire, nous devons passer au plan B, au plan C, au plan D et ainsi de suite.”

Le patron d’Infront Moto Racing a admis qu’il visait un minimum de dix-huit épreuves en 2021 et qu’il espérait éviter une répétition du scénario rencontré en 2020, où au moins cinq circuits ont organisé des triples épreuves; mais David Luongo a également concédé qu’il était encore trop tôt pour dire si des courses consécutives – sur le même terrain – pourrait être de nouveau une possibilité en 2021.

Le format de course reprendra toutefois le modèle de 2020, les catégories MX2 & MXGP se disputeront le dimanche et les championnats d’Europe, le samedi; ce qui signifie que les manches qualificatives ont de nouveau été abandonnées pour la saison 2021. “Les épreuves overseas ont été repoussées à la fin de la saison; nous espérons que la situation concernant les voyages internationaux pourrait alors être meilleure”.

Le retour de Maggiora au calendrier 2021 a été une surprise, compte tenu des problèmes environnementaux qui entourent le site et des difficultés à faire revenir le mondial sur ce tracé historique. Ironiquement, les restrictions imposées par la pandémie signifient que le nombre limité de spectateurs et de personnes dans le paddock a permis de recevoir le feu vert quant à la reprise des courses à Maggiora; “avec une fréquentation contrôlée, il est beaucoup plus facile de rouler à nouveau ici”.

Jamais le mondial MXGP n’avait démarré aussi tardivement alors qu’on peut encore s’attendre à de nouveaux changements de dates d’ici à la fin de l’automne. Alors qu’Infront Moto Racing a réalisé un travail colossal pour sauver la saison 2020, la nouvelle perspective de devoir organiser des épreuves sans spectateurs et les nouvelles incertitudes annoncent une nouvelle année 2021 encore plus difficile. “Une deuxième “année Covid” ? Ce serait un désastre, je n’ai pas d’autres mots”, a expliqué David Luongo. “Si vous gérez un championnat et que vous ne pouvez pas le faire démarrer, cela affecte les équipes, les pilotes, tout le monde. Nous avons la responsabilité de faire démarrer ce championnat, même si c’est nous qui sommes perdants pendant deux ans. Nous devons le faire pour le championnat et les organisateurs, sinon c’est comme jeter trente ans de travail à la poubelle.”

Via Adam Wheeler, adapté par dailymotocross.fr

 

Médias