Jeremy Martin “Une année importante pour moi”

Jeremy Martin “Une année importante pour moi”

Jeremy Martin retrouve Star Racing Yamaha en 2021, mais pas que. Les frères Martin n’ont plus évolué sur la même côte depuis 2015 et se retrouveront finalement derrière les mêmes grilles de départ à l’ouest cette saison. Une année 2021 que Jeremy Martin espère bien décisive pour décrocher son guidon d’usine – tant attendu – en catégorie reine.

Jeremy Martin: “De retour en bleu, c’est une année importante pour moi, ça fait longtemps que je roule en 250 et je suis prêt pour tenter ma chance en 450, j’ai eu l’opportunité de me frotter à ces gars à quelques reprises, j’aimerais bien être en 450 à temps plein, pour une équipe usine. C’est une grosse année pour moi, je suis content de voir tout le travail qu’on a fait, je suis aussi persuadé que tous les pilotes que je vais affronter ont également fourni le travail. On n’a pas fait de course depuis longtemps, donc j’ai hâte d’être samedi (..)

Je me souvenais de quelques choses à propos de Star Racing Yamaha: à quel point la moto était puissante quand je suis parti de chez eux, et puis à quel point j’ai été surpris qu’elle soit encore plus puissante ensuite. Je me souviens que la Yamaha était plutôt large, et ce que j’aimais sur la Honda, c’était sa finesse, mais désormais ils ont réduit le gabarit de la Yamaha. La plus grande différence avec le team cette année, c’est qu’il y a beaucoup de pilotes, beaucoup de gens qui s’investissent, c’est très professionnel, on sait ce qu’on fait tous les jours. Je devais être chez Geico Honda cette saison mais l’équipe a fermé, je me suis retrouvé sans guidon et je suis retourné sur ce que je connaissais, sur une moto avec laquelle j’avais déjà gagné, et c’était la Yamaha, et me voila. (…)

Je n’ai pas roulé contre mon frère Alex en Supercross depuis 2014, on a beaucoup discuté cette hors-saison, il ne peut rien me cacher, je ne peux rien lui cacher. Le dernier souvenir que j’ai de nous en course, c’était à Detroit, quand je l’ai doublé dans le dernier virage de la finale, sur le saut d’arrivée, pour la 6ème ou 7ème place. (…)

Avant, j’avais un agent qui négociait les contrats pour moi, c’est différent désormais. C’était tout un processus à apprendre. Malgré tout, j’avais l’impression que ça n’allait pas vraiment dans la bonne direction. J’ai reçu un coup de fil de Tyler Keefe de TLD GasGas, j’ai parlé avec Mitch Payton. J’avais un contrat avec Geico Honda jusqu’à 2022, j’espérais qu’ils allaient trouver un nouveau sponsor principal mais vu qu’ils ont fermé, j’avais le droit de prendre de nouvelles directions. La première fois qu’on a discuté avec Star Racing, c’est quand Jeremy Coker est venu me voir après WW Ranch. Je me rendais sous l’auvent JGR pour aller voir Alex car on s’était percuté dans les vagues. Coker m’a approché, et c’est là que tout a commencé. Juste avant Pala, je suis allé au bureau pour une réunion avec les gars de Star Racing, on a parlé du passé, j’étais devenu plus mature, on a bien discuté, et ils ont posé un contrat sur la table le dimanche après Pala, contrat que j’ai signé. (…)

Médias