Josh Hill de retour en SX US

Josh Hill de retour en SX US

Alors qu’on se demande toujours ce que devient Justin Hill depuis sa rupture avec le team Motoconcepts Honda à l’intersaison, son frère – Josh Hill – s’apprête à faire son retour derrière les grilles du Supercross US.

L’ex pilote Factory Yamaha, vainqueur d’une épreuve en 2008 (à Minneapolis) prévoit de faire son retour en piste à l’occasion des trois épreuves d’Atlanta (10, 14 et 18 avril); retour en catégorie reine. Le garçon n’a plus roulé en Supercross US au guidon d’une 450 depuis 2018.

Après 13 ans d’absence en catégorie 250, Josh Hill avait décidé de faire un retour impromptu derrière les grilles en 2020 en participant au championnat de Supercross sur la côte EST avec le soutien de ClubMX. C’est d’ailleurs sur leur propriété que Josh s’était mis un volume dans les whoops à l’entraînement et se déboîtait la hanche, blessure qui mettait un terme à sa saison. Josh avait intégré le top 10 à deux reprises lors des 4 épreuves disputées.

Josh Hill – SwapMotoLive: “On attend que certaines choses se finalisent mais c’est l’objectif. Je n’ai jamais arrêté de rouler en Supercross. Je me suis blessé – je me suis déboîté la hanche – quand le championnat était en pause l’an dernier, mais en dehors de cette période, je n’ai pas arrêté de rouler.  […] Depuis que je suis de retour sur la côte Est j’essaye de retrouver la forme en Supercross, il y a tellement de terrains ici, en Caroline du Nord. Je vais revenir en 450; j’ai passé du bon temps avec ClubMX en 250 la saison dernière, c’était cool de se montrer sur les courses, de rouler contre des jeunes. En 250, je m’étais donné comme objectif de rouler devant et ça avait rendu les choses vraiment fun, mais rouler en 250 avec mon propre programme, c’est vraiment trop difficile, il y a trop à faire pour que ces motos soient compétitives, je n’ai même pas de mécanicien pour l’instant, j’en aurais un pour Atlanta mais pour l’heure je suis mon propre mécanicien mais hors de question que je change mon piston toutes les 5 heures. […] Je suis toujours capable de rouler vite, je suis de plus en plus à l’aise, on teste certaines choses, on a des pièces qui arrivent; on verra. Je serais probablement dans le groupe B et ce sera compliqué de me qualifier pour la finale mais l’objectif est d’y parvenir et de montrer que je suis toujours l’un des 20 pilotes les plus rapides […]”

 

Médias