L’Elite aux abonnés absents

Revenez en championnat de France Elite !

2020, c’est maintenant que ça commence, en Europe, avec le premier des championnats Italiens disputé sur trois épreuves.

Ouverture ce 26 janvier à Riola Sardo, puis seconde épreuve le 2 février à Ottobiano et enfin, la dernière épreuve le 9 février à Mantova ….

Heureux italiens qui vont retrouver un plateau digne d’un GP sur trois épreuves nationales, sans oublier les trois épreuves du mondial qui se déroulent également en Italie en 2020 et le motocross des nations Européennes …. « Luongo », ça sonne plutôt Italien, non ?

Que la France se rassure, elle organisera bien un grand prix et accueillera le motocross des nations en 2020.

Résultat de recherche d'images pour "riola sardo motocross"

Ce Superchampionnat d’Italie – qui se déroule juste avant l’ouverture du mondial – rassemble un bon nombre de tops pilotes du mondial; pour preuve, les organisateurs annoncent la présence de Gajser, Evans, Bernardini, Bogers, Cervellin, Desalle, Febvre, Forato, Gasjer, Monticelli, Coldenhoff, Watson, Geerts, Renaux, Cairoli, Jacobi, Jasikonis, Jonass, Lupino, Paulin, Seewer et bien d’autres.

Malheureusement, la liste des engagés sera bien loin d’être identique sur notre championnat national en France, et c’est bien là que le bât blesse …

Nous ne sommes pas adepte du « french bashing », mais notre championnat de France Elite présente un calendrier de 7 épreuves sans nos tops Français contre un championnat Italien de présaison disputé sur 3 épreuves avec la présence d’Antonio Cairoli, Alessandro Lupino et Ivo Monticelli.

On compte aussi un championnat de 4 épreuves aux Pays-Bas avec Jeffrey Herlings, Glenn Coldenhoff, Brian Bogers et tous les protagonistes du mondial derrière les grilles, et ce, pendant la saison MXGP.

N’y a-t-il pas un problème ?

Malheureusement, aujourd’hui, Youthstream vient de confirmer l’organisation du GP d’Espagne à Xanadu, une concurrence titanesque à l’épreuve de Villars qui verra son plateau souffrir de la concurrence du grand prix disputé le même weekend.  En 2020, le calendrier de notre championnat de France Elite ne souffrira que de la concurrence du grand prix d’Espagne.

En 2019, 3 épreuves du mondial se déroulaient en même temps que le championnat de France Elite. Verra-t-on plus de pilotes de mondial derrière nos grilles cette année pour autant ?

La longueur de notre championnat de France est elle encore adaptée au motocross de très haut niveau au regard de nos voisins Hollandais et Italiens qui réduisent leur championnat pour attirer les pilotes ? Ne peut-on pas attirer nos représentants du mondial sur nos épreuves nationales avec une saison moins longue et par conséquent, des budgets revus à la hausse ?

Le Dutch Masters aux Pays-Bas offre des primes d’arrivée plus intéressantes que celles proposées en France, mais aussi un plateau plus relevé qui attire pilotes et spectateurs. Alors, on verse des primes intéressantes parce qu’on a des pilotes, ou on a des pilotes parce qu’on verse des primes intéressantes ?

Primes Dutch Masters / épreuves (450):
1er: 3 000 €
2nd: 1 500 €
3e: 1 000 €
4e: 800 €
5e: 700 €
6e: 500 €
7e: 400 €
8e: 300 €
9e: 200 €
10e: 100 €
Total primes reversées au top 10: 8 500€

Championnat de France Elite / épreuves (450)
1er: 1 000 €
2nd: 800 €
3e: 600 €
4e: 500 €
5e: 400 €
6e: 300 €
7e: 250 €
8e: 200 €
9e: 150 €
10e: 100 €
Total primes reversées au top 10: 4 300€

En 2019, Jasikonis, Coldenhoff, Jonass, Petrov, Febre, Anstie, Paturel, Bogers, Paulin, Herlings, Tonus, Seewer, Strijbos, Jacobi, Geerts, De Moosdijk, Sterry, Watson, Vialle, Horgmo, Haarup, Vandoninck & Beaton avaient participé à au moins une épreuve du championnat national Hollandais.

Résultat de recherche d'images pour "dutch masters of motocross"

De tous ces pilotes, seuls Paturel, Vandoninck et Coldenhoff avaient participé à au moins une épreuve sur le championnat de France Elite, bien qu’on se réjouissait très largement de la présence de Tixier, Lieber, Pichon, Boisramé, Harrison, Moreau et Toriani au moins une fois dans la saison, et loin de nous l’idée de discréditer les autres pilotes présents sur le national français, la réflexion n’est faite qu’en prenant compte du taux de participation des pilotes de mondial.

Jetons un œil du côté de nos voisins Italiens. Le guide 2020 de la Fédération Italienne (FMI), affiche les primes données à la fin du Superchampionnat (qui, pour rappel, ne se dispute que sur trois épreuves).

Les primes totales brutes s’élèvent à 110 000,00 € et sont reversées comme suit:

Primes classement final FMI – SuperCampione (450)
1er: 45 000 euros
2ème: 25 000 euros
3ème: 15 000 euros
4ème: 10 000 euros
5ème: 5 000 euros
6ème: 4 000 euros
7ème: 3 000 euros
8, 9 et 10ème: 1 000 euros.

En plus de cette prime de résultat final, la FMI verse également des primes d’arrivées lors de chaque épreuve.

Primes FMI / épreuves (450):
1er: 2 000 €
2nd: 1 000 €
3e: 800 €
4e: 700 €
5e: 500 €
6e: 200 €
7e: 200 €
8e: 200 €
9e: 200 €
10e: 200 €
Total primes reversées au top 10: 6 000€

Résultat de recherche d'images pour "riola sardo motocross 2019"

Peut-être qu’en réduisant le nombre d’épreuves tout en revalorisant les primes lors de celles-ci notre championnat élite retrouverait son nom et attirerait bel et bien …l’élite.

Alors problème de calendrier ? Visiblement non, le Dutch Masters se déroule pendant la saison de mondial.

Problème de finances ? Peut-être, ce qui pourrait expliquer que le Superchampionnat Italien rencontre un franc succès de par l’attractivité de ses primes alors que notre championnat de France Elite peine à attirer les tops pilotes mondiaux.

Problème de notoriété ? Allez savoir. Mais gardez en tête qu’Arnaud Tonus et Jeremy Seewer avaient participé à une épreuve de leur championnat national Suisse en 2019.

Exportons-nous outre manche pour faire un crochet par l’ex Maxxis British Championship. En 2019, ce championnat récupérait quelques protagonistes du mondial, dont les principaux acteurs anglais. [Simpson, Searle, Walsh, Mewse, (Ostlund, Vaessen, Kullas & co)]. Ça semble évident en Angleterre, en Italie, aux Pays Bas et en Suisse, mais pas forcément en France.

Pourtant, la France est devenue une des meilleures nations quand il s’agit de motocross, faisant désormais jeu égal avec les Etats-Unis et jouant pour les titres mondiaux.

Il doit y avoir des solutions, solutions qui permettraient d’attirer nos meilleurs représentants – et les autres – pour rouler devant le public Français, public qui se masse à chaque grand prix pour soutenir ses pilotes tricolores, et attendez-vous à un motocross des nations 2020 de folie à Ernée.

Résultat de recherche d'images pour "mxgp saint jean d'angely"

Si on simplifie grossièrement, les « stars » attirent le public, le public ramène une partie du budget et le budget permet d’attirer les stars…

Lacapelle marival (France) et Hawkstone (Angleterre) affichent un plateau digne d’un grand prix cet hiver, mais pour attirer les stars sur ces épreuves internationales, vos clubs organisateurs doivent séduire vos pilotes favoris en proposant des primes de départ attractives, et sans votre présence en tant que spectateurs derrière les barrières, difficile de boucler la boucle …

Un billet de Gilles de Memotocross et Kévin de dailymotocross. Pour réagir avec nous, rendez-vous sur la page facebook de dailymotocross.fr.

Médias