USA

Ken Roczen « J’ai fait le job, je suis resté calme »

Ken Roczen « J’ai fait le job, je suis resté calme »

Les pépins physiques rencontrés par Ken Roczen en décembre n’ont pas empêché le pilote Allemand de s’imposer avec une certaine facilité ce samedi à Anaheim 1. Parti en tête, le pilote Honda HRC est resté sous la menace de son jeune coéquipier Chase Sexton en première moitié de manche avant que ce dernier ne parte à la faute, à deux reprises. Seul en tête par la suite, Ken Roczen n’avait plus qu’à gérer sa course; une première épreuve qui paraît même un poil trop simple.

Ken Roczen – en conférence de presse: « J’ai quelques saisons à mon actif maintenant, et je ne suis généralement pas trop stressé pour la première épreuve. L’année dernière, par exemple, j’ai abordé la première épreuve de manière différente, en sachant ce que j’avais comme pépin de santé. Je n’ai pas connu un mois de décembre aussi dingue que celui de cette année en 2021. Mais comme je l’ai dit, j’ai quelques saisons à mon actif désormais et je sais rester détendu. Je n’étais pas vraiment inquiet pour l’ouverture de la saison, je me sentais simplement comme un poisson hors de l’eau en arrivant ici. Je suis surpris, et très heureux, que les choses se soient passées comme elles se sont passées. […]

Je me suis senti étonnamment bien en fin de finale. En fin de compte, ça provient probablement du fait que je n’ai pas beaucoup roulé en décembre. Ce n’est pas que j’étais moins en forme, mais quand on ne fait plus de manches de 20 minutes à l’entraînement, ça fait bizarre d’y revenir.  C’était un peu bizarre d’avoir un si gros écart devant, alors qu’il restait énormément de tours à boucler mais c’était une bonne chose vu l’état de la piste. C’est une situation délicate, on essaye d’être prudent, mais on ne veut pas non plus être trop prudent; je pense avoir bien géré la situation. […]

La piste était délicate. Je prenais plutôt bien les whoops et j’avais de bonnes trajectoires. Je savais que Chase était fort et qu’il était très rapide. Je sais aussi comment bien défendre ma place et on s’est livré à une belle bataille. Je pouvais défendre et en même temps continuer à faire certains enchainements. Je sentais que j’étais dans une bonne position. Malheureusement, il a fini par tomber, ce qui m’a permis de creuser l’écart. Je suis content d’avoir signé le holeshot et d’avoir été en tête dès le début. Quand on a un pilote juste devant nous et que les ornières se creusent, on ne voit pas très bien. J’avais le champ de libre, et ça m’a aidé. Derrière moi ce samedi soir, beaucoup de choses se sont passées. J’étais content de ne pas être mêlé à tout ça, mais avec Chase, je n’ai pas eu la vie facile. Il m’attaquait, il essayait de me doubler, alors j’ai dû rouler sur la défensive. J’ai fait le job, je suis resté calme, je ne stressais pas. J’ai fait la même chose à chaque tour et j’ai essayé de répondre à ses attaques et puis finalement, il est tombé. Une fois qu’il est parti à la faute, j’avais un peu d’avance et ça a rendu les choses un peu plus simples. Encore une fois, avec ce type de piste, le moindre petit relâchement peut coûter cher. […]

Niveau réglages, j’ai changé quelques clics ici et là, mais je suis resté sur ma base. Je n’ai pas vraiment roulé beaucoup ces derniers temps. La piste était piégeuse, et trouver les settings était une mission délicate. J’ai laissé la moto comme elle était, je n’en étais pas entièrement satisfait à 100% mais on fait aussi avec ce qu’on a sur le moment.  Pour une épreuve d’ouverture, c’était probablement le tracé le plus brutal qu’on ait eu jusqu’à présent; les whoops étaient vraiment raides. On était à la limite entre devoir les dribbler, et devoir les sauter; ils étaient défoncés. On était en mode survie pour essayer de trouver des lignes potables. On s’en est très bien sortis et bien sûr, c’est un bon pour la confiance. On a une bonne base, il nous reste a continuer à travailler dessus et à l’améliorer un peu, mais dans le même temps il faut faire attention à ne pas tourner en rond. […]

Retour