L’AMA, Indianapolis 2 et Mitchell Oldenburg

L’AMA, Indianapolis 2 et Mitchell Oldenburg

L’AMA dans toute sa splendeur ce mardi à Indianapolis.

Outre le fait d’avoir eu le droit à une course arrêtée un tour plus tôt au bon plaisir d’un officiel qui a confondu le drapeau blanc avec le drapeau à damier lors de la finale 250, on a également assisté à toutes les dérogations possibles au règlement de l’AMA lors des qualifications.

Attentif comme vous êtes, vous avez surement remarqué qu’ils n’étaient pas 22, mais 23 en pré-grille pour la finale 250 de ce mardi soir.

Explications.

Mitchell Oldenburg est parti à la faute suite à un problème mécanique en plein enchaînement lors de sa manche qualificative et n’a pas été en mesure de terminer la course, et donc de se qualifier. Panique à bord; en 40 minutes, le staff de l’équipe Muc-Off Honda s’affaire à changer le moteur d’Oldenburg pour que ce dernier puisse participer à la LCQ.

Arrivé sur la grille de départ de ladite LCQ, Oldenburg se voit refuser l’entrée en grille par les officiels sous prétexte que le “cadre de sa 250 a été changé entre la heat et la LCQ”. Si vous avez vu les manches, c’est exactement à ce moment précis qu’Oldenburg pousse – furieux – sa moto pour retourner aux paddocks alors que la grille de départ s’abaisse sans le pilote Muc-Off Honda. Autant dire qu’à ce moment là, Oldenburg devrait tirer un trait sur sa soirée.

Pas si vite …

Lors de cette LCQ, Jett Lawrence s’impose et décroche son ticket pour la finale avec Lane Shaw, Lorenzo Camporese et Wilson Fleming.

Entre-temps, l’équipe Muc-Off Honda démontre aux officiels de l’AMA que le cadre de la 250CRF de son pilote n’a pas été changé et qu’il a été injustement interdit de LCQ. L’AMA, dans l’embarras, autorise Mitchell Oldenburg à prendre part à la finale sans même s’être qualifié – cependant, le garçon doit partir en seconde ligne, en “23eme position”.

Avec son épaule en vrac due à sa grosse chute en manche qualificative Jett Lawrence décide – à la dernière minute – de se retirer de la finale. On retrouve donc de nouveau 22 pilotes derrière la grille et Mitchell Oldenburg prend donc la place de Jett Lawrence sur la grille de départ (la 19ème place sur la grille).

Là, imaginez seulement la tronche des 15 pilotes privés qui n’ont pas réussi à décrocher la qualification via la LCQ, Bobby Piazza en tête de file. Cinquième de la LCQ – et même si aucune règle ne prévoit de pilote alternatif en finale en cas d’abandon – on se dit que si un pilote avait dû récupérer la place de Jett Lawrence sur la grille de départ de la finale, c’est bien le pilote Alien Lab CBD / Vertucci Performance… Le garçon a d’ailleurs commenté sur les réseaux sociaux: “Je ne sais même pas quoi dire… ils ne prennent pas de remplaçants pour la finale mais, au pif, Oldenburg y roule… Moi, je suis revenu de la dernière à la 5ème place en LCQ… ça ne colle pas”

On récapitule: Mitchell Oldenburg qui n’a ni terminé sa heat, ni pris part à la LCQ – et qui ne s’est donc pas qualifié pour la finale 250 d’Indianapolis 2 – se retrouve miraculeusement en finale et crédité des 3 points de la 20ème position, sa 250CRF rencontrant de nouveaux problèmes mécaniques alors qu’il occupait la quatrième position lors de la finale. Ri

Au sein de l’AMA, on s’est fait plaisir mardi soir avec quelques petites entorses au règlement pour se sortir d’un mauvais pas. Reste à savoir ce qu’il serait advenu des points et des primes d’arrivées si Jett Lawrence avait roulé; avec 23 pilotes en finale, la donne change …

Pour terminer, le seul pilote Suzuki de la finale 250 – John Short – a été pris dans la chute collective de la ligne droite de départ et a mis un terme à sa soirée. Premier pilote à abandonner, et donc 22ème de la finale, John Short n’a pas été crédité de son point, et a été listé comme non partant par l’AMA.

Edit 4 février 2021: L’AMA vient de publier les résultats de la finale 250 mis à jour. John Short a bien été crédité de son point de la 22ème position. Jett Lawrence a également été crédité d’un point également, celui de la … 23ème position.

Médias